VALLOUREC ne fait pas un « tube » au Brésil

vallourec_logo

Vallourec, société française, présente dans le CAC40 et spécialiste de tubes en acier sans soudures pour les marchés de l’énergie et de l’industrie a une nouvelle fois marqué les esprits hier en faisant un profit warning, c’est-à-dire en annonçant une baisse de ses résultats à venir.

Et la raison principale vient du fait que Petrobras, géant pétrolier brésilien, et gros client de Vallourec, cherche à diminuer ses propres stocks et donc va moins acheter de tubes à Vallourec. L’autre motif est aussi une réduction des ventes prévues à destination des gaziers et pétroliers du Moyen Orient. Décidemment, là où une Coupe du Monde a lieu (Brésil cette année, Qatar en 2022) Vallourec a du mal. Plus fondamentalement, cela fait plusieurs fois que la Direction du Groupe a du mal à prévoir les baisses de commandes de Petrobras, son plus gros client aujourd’hui. Le titre a donc perdu 11 % hier en bourse, entrainant également certaines autres valeurs du secteur comme Tenaris (-2.3%) ou Technip (3%).

En outre, Vallourec doit faire face à une décision de la justice Américaine (tiens tiens,  après BNPParibas..) sur des mesures anti- dumping aux Etats-Unis qui pourrait lui coûter une forte amende.

Même si Vallourec  reste une pépite technologique, les investisseurs souvent indulgents risquent de la bouder pour un certain temps.

sg2014061222938