L'entreprise à la Une

Swatch est-il toujours à l'heure?

kazeco swatch 3

Le groupe horloger Swatch, figure emblématique du savoir-faire suisse est en petite forme en bourse depuis le début de l'année. L'action perd en effet près de 19% et se retrouve à des niveaux d'il y a 2 ans et la tendance n'est pas prêt de s'inverser à court terme.

Plusieurs facteurs expliquent cette contre-performance.

kazeco swatch1Les six premiers mois de l'année 2014 ont été délicats du point de vue commercial. Les marques d'entrée et moyen de gamme (Longines, Tissot et Swatch) du groupe ont plutôt bien résisté alors que les marques de luxe (Oméga, Blancpain, Bréguet) sont en léger recul. Une bonne partie des ventes du groupe est aujourd'hui réalisée dans les pays émergents et la Chine en particulier; du coup, le patron de Swatch, Nicolas Hayek reste assez prudent pour la seconde partie de l'année.

Autre facteur, la concurrence de la future I-Watch d'Apple. Même si les premiers modèles ne seront commercialisés qu'au début 2015 et que le volume des ventes n'est donc pas encore connu, il reste que cela diversifie les offres disponibles et cela oblige également le groupe suisse à innover.

kazecoswatch2Swatch a d'ailleurs commencé à réagir en incorporant des fonctionnalités numériques dans plusieurs de ses modèles et devrait encore renforcer ses capacités d'innovation dans les prochains mois même si M. Hayek confie ne pas vivre à « l’heure de Cupertino » siège social d’Apple d’où sortent toutes les innovations de la marque à la pomme. Il se murmure également que Swatch pourrait éventuellement nouer des alliances avec un grand groupe technologique histoire de reprendre la main sur ce segment de marchés.

Tout n’est pas noir pour autant pour Swatch. D’abord la récente baisse du franc suisse (CHF) face au dollar est une aubaine pour le groupe. Ensuite, sur le haut de gamme, là où la rentabilité est la plus forte, l’horloger a encore de belles cartes à jouer notamment avec Blancpain et Bréguet.

Les analystes resteront donc vigilants et scruteront de près les prochains chiffres et perspectives du groupe au mois d’octobre prochain. A suivre donc, mais sans trop d’illusions à court terme.

 sg2014091830568