L'entreprise à la Une

Sony : le renouveau se fait toujours attendre

sony3Le géant de l’électronique grand public Sony a dévoilé ce matin des pertes plus importantes que prévu, 1.7 milliard d’euros, et a décidé de suspendre la distribution de son dividende. La cause essentielle provient de la division téléphonie mobile qui enregistre des résultats très décevants. Les smartphones Sony ne rencontrent pas le succès escompté. Sur les 6 dernières années, le groupe japonais a été en perte durant 5 années à cause de la baisse de la demande des téléviseurs et des appareils photos.

kazeco sony 4Sony doit donc réviser sa stratégie tant en termes géographiques que pour les produits proposés. Les erreurs de stratégie ont été nombreuses ces dernières années et le Japonais s’est laissé déborder par des concurrents coréens en particulier plus flexibles et en phase avec la demande des clients. L’alliance avec Ericsson dans les smartphones a fait long feu et n’a pas donné les résultats escomptés face aux gagnants Apple et Samsung en particulier.

La restructuration à marche forcée du groupe devrait continuer comme la vente de la division ordinateurs portables Vaio opéré en février dernier. Des motifs d’espoir existent cependant. Sur le segment des jeux vidéo, la Playstation reste une valeur sure et continue d’engranger des succès commerciaux.  En outre la filiale Sony Pictures, filiale dédiée aux studios cinématographiques et à l’animation continue de bien fonctionner et le groupe veut encore investir dans le contenu audiovisuel.

sony2Surtout, Sony veut jouer un rôle prépondérant dans les objets connectés et les applications logiciels dédiées. A l’occasion du récent salon IFA à Berlin, il a par exemple montré un nouveau rétroprojecteur associé à de nombreuses fonctionnalités. La maison connectée est réellement le nouveau fer de lance du japonais qui compte placer à cette occasion ses produits électronique grand public qui ont fait son succès auparavant.

Pour le moment, les analystes restent sceptiques et sanctionnent le titre ce matin avec une baisse de 8% à la bourse de Francfort. Le titre avait toutefois bien progressé depuis le début 2014, les investisseurs pariant sur un renouveau du japonais. Il tarde à se concrétiser dans les chiffres.

 sg2014091730406