Qui sera champion du monde des réseaux sociaux?

La bataille est féroce entre les différents réseaux sociaux pour être le réseau social vainqueur de la Coupe du Monde.

D’autres acteurs plus petits aussi sont venus rivaliser les mastodontes pour jouer leur carte et créer la surprise et proposent eux aussi les « meilleurs programmes ou la meilleure application »

Chacun donc rivalise d’imagination pour que les fans viennent commenter les matchs sur leurs réseaux.

Ainsi pour la France on estime à 6 millions en moyenne, le nombre d’internautes intervenants quotidiennement sur les réseaux sociaux, 70 % ayant moins de 35 ans.

Quelques exemples

Google propose  une visite des stades en primauté avec street view qui permet de voir les stades et l’ambiance avant match

 Pour RMC, la radio Foot avec ses commentateurs « dynamiques »,   c’est l’application Iphone  qui vous est proposé sur votre mobile pour ne rien louper

Avec AlloMatch, l’application vous géo localise pour vous propose le bar le plus proche de vous pour voir le Match

Numéricable rappelle que les abonnés peuvent partager de mini vidéos de 15 secondes des matchs sur Facebook grâce à la fonction VidéoshotTV et des captures d’écrans, sur Facebook et Twitter, grâce à la fonction ScreenshotTV.

Pour les 3 mastodontes, Twitter, Facebook et Youtube : une véritable bataille d’influence.

images 1

Twitter revendique déjà la place de N° 1 avec 500 millions de fans de Football qui viennent commenter chaque match

Facebook quant à lui proclame une révolution du « stade mobile », puisque où que vous soyez, vous pourrez suivre les matches, les scores, les buts grâce au partage des utilisateurs.

Youtube quant à lui sait que les vidéos virales lui permettront d’engranger une manne financière importante.

Pour le moment, la France est classée 8eme pays où l’on évoque le plus la coupe du Monde dans les citations bien loin le Japon qui cumule 37% des citations et devance le Royaume-Uni (11%) et le Brésil (9%), mais ces statistiques évolueront avec le parcours des Bleus.

Par exemple, l’application de SFR pourrait faire du bruit si les Bleus avançaient dans la compétition.

SFR, l'un des partenaires officiels de l’équipe de France a mis en place un dispositif inédit intitulé "Je poke les Bleus". Vous, supporters de l'équipe de France de football, pouvez voir afficher les tweets d’encouragement aux joueurs pendant les matchs, en direct sur les panneaux publicitaires du stade. Vous avez également la possibilité d'envoyer des messages aux joueurs, qui les liront directement sur leur téléphone mobile, offert par le partenaire pour l’occasion. Ainsi chaque tweet (sur Twitter !!) qui comporte la mention "@SFR" et le hashtag "#JPLB" a une chance d’apparaître sur les panneaux du stade et peut être même de passer à la télévision en direct. Et c’est peu dire que le mécanisme pourrait marcher, ainsi Lionel Messi dans le match opposant l'Argentine à la Bosnie (2-1) a pulvérisé le record de tweets en une minute pour un but depuis le début du Mondial avec le chiffre impressionnant de 236 174 messages générés.

lionel

Le réseau social de  Mark Zuckerberg n’est pas en reste. Facebook a ainsi ouvert un espace entièrement dédié à la Coupe du monde. Il propose un fil des posts consacrés au ballon rond qu’ils viennent d’amis, de joueurs ou d’équipes ainsi que les derniers scores et faits marquants. Et sur mobile, il sera possible d’indiquer rapidement* le match que l’on regarde via une option dédiée au moment de la publication du statut.

Facebook offre aussi une carte interactive permettant de voir où se trouvent les fans des meilleurs joueurs. On y apprend ainsi que les 13 100 000 fans de Karim Benzema sont surtout des Français, des Algériens mais aussi des Nigériens et des Afghans tandis que les 57 800 000 supporters de Lionel Messi sont issus, entre autres, d’Argentine, d’Iran, des Etats-Unis, d’Inde et d’Ukraine.

Qui tirera dans les filets de la toile web, réponse aussi au soir du 13 juillet !