Quand Sony tente de dicter sa loi en vain

L'image des joueurs qui descendent du bus ou marchent dans les couloirs du stade vous est familière. La plupart sont en costume ou en survêtement de leur équipe nationale, ont leur sac de sport et bien souvent: un casque audio sur la tête ou autour du cou. Mais cela a gêné la FIFA.

Vous les avez sans doute déjà remarqués, les joueurs arborent des casques plus ou moins imposants de différentes couleurs. Leur nom? Les Beats. A l'origine créés par le producteur/rappeur américain Dr. Dre, ces casques audios ont récemment été rachetés par la marque à la pomme, Apple, pour 3 milliards de dollars.

L'un des partenaires officiels de la FIFA est Sony. La multinationale japonaise a vu d'un très mauvais œil les joueurs portant ces casques alors que leur image était retransmise dans le monde entier. Sony avait pourtant envoyé ses propres casques aux joueurs, les incitants ainsi à les porter. Néanmoins, certains n'en font qu'à leur tête.

 07072014un

Dr. Dre et les Beats s'étaient déjà illustrés de la sorte aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Panasonic, alors sponsor de l'évènement, avait pesté contre la marque qui avait offert des casques aux athlètes, faisant ainsi de l'"ambush marketing". A l'époque le gouvernement britannique avait demandé des sanctions, mais l'International Committee en avait décidé autrement, jugeant différent le fait de voir un athlète utiliser un produit et le fait qu'il en fasse de la publicité.

La FIFA a donc du rappeler à l'ordre certains joueurs dont le brésilien Neymar. Pas sûr pour autant que les joueurs respectent cette interdiction. Néanmoins, rebelotte pour les Beats qui s'offrent un joli coup de pub, sans dépenser un sou!

 

Manuel Orengo

manu@kazeco.com

Sport Eco - kazeco.com