Peugeot : le retour du lion?

Après des années très délicates, des ventes en berne et une structure financière périlleuse, le constructeur automobile Peugeot-Citroën semble retrouver des couleurs. Après l’entrée de l’Etat et du chinois Dongfeng au capital malgré les atermoiements de la famille Peugeot, le groupe s’attelle aujourd’hui à retrouver un dynamisme efficace au niveau de ses ventes grâce à une situation financière plus stable.

Alors certes, il est acquis que Peugeot ne sera pas demain le 1er constructeur mondial, comme l’ambitionne le groupe Volkswagen par exemple, mais le potentiel d’amélioration opérationnel du groupe reste important. La nouvelle stratégie portée par Carlos Tavarès , transfuge de Renault et la bonne dynamique européenne et chinoise constitue la 1ère étape. La Chine est en effet un vivier de croissance fort pour Peugeot et le partenariat avec Dongfeng ne peut que l’aider, les royalties venant de Chine devraient augmenter significativement. En mai par exemple, le groupe a vendu plus de Peugeot, Citrën et de DS qu’en France ; 64 300 véhicules écoulés contre 57 700 en France. Une première!

57 700 en France. Mais Peugeot repart de l’avant et avec des parenariats comme hier dans le centre de Nice vaec le magazine Elle pour présenter le modèle Peugeot 108.

cimg0674

Mieux, dans les autres zones géographiques, Amérique du sud et Russie, où Peugeot est présent, la situation est en passe de se stabiliser.

La prochaine étape de Mr Tavarès sera alors de relancer les dépenses d’investissement en bénéficiant de cette bonne dynamique des ventes.

La publication des chiffres du 1er semestre le 30 juillet 2014 sera une occasion de montrer que Peugeot a bel et bien retrouvé le chemin de la croissance.

Les objectifs de cours se situent entre 12 et 14 euros contre une clôture à 11,04 euros hier soir.

peugeot