Payer en monnaie de singe

L’expression payer en monnaie de singe fait référence aujourd’hui à une escroquerie. Payer en monnaie de singe, c’est en fait ne pas payer, ne pas s’acquitter de sa dette auprès d’un créancier.

Mais au XIIIème siècle, l'expression évoquait un véritable paiement en nature. En effet, à cette époque, Saint-Louis avait instauré des péages à l’entrée du Petit-Pont qui reliait le quartier Saint-Jacques à l’Ile de la Cité. A défaut du paiement d’une taxe en monnaie sonnante et trébuchante, la coutume voulait que les forains possédant un singe puissent s’en acquitter en faisant exécuter une petite performance à leur animal. Par la suite, les jongleurs, bateleurs et autres saltimbanques eurent également la possibilité d’exécuter un petit numéro à la manière de l’animal, afin de divertir l’officier chargé du recouvrement de la taxe et en contrepartie d'un droit de passage.

petit pont

L’expression est par la suite rentrée dans le langage courant et a finalement pris le sens qu’on lui connaît aujourd’hui. Aux Etats-Unis, l’expression Monkey Business en est également devenue la parfaite traduction.

 

David Dayan

david@kazeco.com

Le Saviez-vous ? - kazeco.com