MorningEco

MorningEco© du 26.05.2015: l'Afrique optimiste pour sa croissance, Barilla en bonne forme, les Pokemon gardent la cote

Bonjour à tous

kazeco bad1La Banque Africaine de Développement (dont l’élection du président a lieu ce jeudi) est plutôt optimiste pour le continent. Dans son dernier rapport, elle estime que la croissance économique atteindra 4.5%  cette année et 5% en 2016 grâce notamment au dynamisme de la demande extérieure soit les meilleures performances depuis 2007. L’élan actuel est à mettre au crédit des investissements directs en hausse de 10% pour se situer sur des niveaux de 55 milliards d’euros. Selon l’Institut Choiseul, les pays les plus prometteurs sont le Nigéria, le Kenya, la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie et le Mozambique alors que le groupe Bolloré continue son projet BlueLine, 2.5 milliards d’euros d’investissement et 25 000 employés afin de construire un réseau de voies ferrées de 3 000 Kms permettant de relier 5 pays. C’est dire si l’homme d’affaires, qui investit sur ses fonds propres, croit au potentiel du continent.

kazeco pfizerLe secteur de la santé a été très actif pour les mouvements de fusions-acquisitions depuis le début de l’année. A telle enseigne que les analystes essaient de déterminer quelle va être la prochaine proie pour le n°1 Pfizer, 212 milliards $ de capitalisation boursière, et qui a dû renoncer à racheter AstraZeneca l’an dernier. De nouvelles rumeurs entourent avec insistance GlaxoSmithKline mais aussi Shire alors que Mylan, pourtant déjà convoitée par Teva, pourrait être également ciblé par le géant américain. L’intérêt est certes fiscal (Pfizer pourrait économiser des milliards $ d’impôts) mais aussi stratégique pour étoffer le portefeuille de médicaments et réaliser des économies d’échelle. En bourse, Pfizer ne se paie pas très cher étant plus assimilé à une sorte de conglomérat de la pharmacie. Si une transaction significative venait à se conclure, elle pourrait augurer une scission en plusieurs sous-groupes cotés afin de maximiser leur valeur.

kazeco best employeeCertains salariés d’entreprise se donnent à 110% et ne rechignent pas sur leurs taches. Un chercheur de l’Université de Munich a cherché à déterminer le point commun de ces personnes ultra productives. En utilisant des sondages effectués auprès de milliers d’entreprises britanniques, il s’est rendu compte que la confiance était un élément déterminant pour ces employés performants. Certes, la rémunération compte. Mais avoir les coudées franches avec la bénédiction de sa hiérarchie est clairement vecteur de performance. En cas de recrutement, le chercheur ajoute qu’un test de personnalité assez poussé doit être mené afin de déterminer si le candidat est en phase avec la culture d’entreprise en place et s’il est prêt à donner le meilleur de lui-même en échange de conditions de travail optimisées.

A suivre

kazeco twc2Lundi était férié dans de nombreux pays y compris aux Etats-Unis où était célébré le Memorial Day. Ce week-end prolongé a été pourtant en riches en évènements. La Grèce menace en effet de ne plus pouvoir payer ses dettes, le parti populiste Podemos a repris du poil dans les élections en Catalogne et à Madrid , le leader de l’opposition a remporté les élections en Pologne à la surprise générale. Qui plus, vendredi soir, Mme Yellen, présidente de la FED (Banque Centrale Américaine) réitérait sa volonté d’augmenter les taux d’intérêt cette année. Face à toutes ces nouvelles, le dollar s’est donc renforcé largement et cote ce matin 1.0945 contre l'euro (il cotait 1.14 la semaine dernière). Quant au Cac40, l’un des rares marchés ouverts, il a clôturé en baisse de 0.50% dans de très faibles volumes. De nombreux chiffres sur l’économie américaine sortiront ce mardi sur l’activité ainsi que la confiance des consommateurs et sur les ventes d’immobilier.  A noter que l’opération menée par P. Drahi en rachetant Suddenlink, 6ème cablo opérateur américain a relancé les mouvements dans le secteur puisque Time Warner Cable pourrait être reprise dès aujourd’hui par Charter Communication pour 55 milliards $.

kazeco luxury brandsLa volatilité des devises gêne les groupes de luxe. En effet, les différences de prix entre les l’Europe et la Chine sont au plus haut depuis 3 ans. En effet, un consommateur chinois économisera jusqu’à 39% sur un produit de marque en l’achetant à Paris plutôt qu’à Shanghai. Les prix ont toujours été plus élevés dans l’Empire du Milieu qu’en Europe ce qui a donc favorisé la mise en place d’intermédiaires qui arbitrent entre les zones. L’exercice est donc périlleux pour des enseignes comme Patek Philippe ou Chanel car l’image de marque pourra être affectée par des baisses de prix. Le britannique Burberry a toutefois choisi de diminuer ses prix en Asie et d’augmenter ceux pratiqués en Europe afin de compenser les effets de devises.

kazeco mercedesDaimler, la maison mère des véhicules Mercedes Benz n’a pas chômé ces derniers jours. En effet, 2 alliances intéressantes ont été nouées. L’une avec Qualcomm le spécialiste américain des technologies sans fil pour la voiture connectée avec d’abord une collaboration pour transformer les voitures en les dotant de la connectivité 3G/4G puis dans la voiture électrique. Le 2ème partenariat concerne Baidu, le « Google chinois ». Là Daimler a l’intention d’offrir plus de services et d’information à l’intention de sa clientèle chinoise. Le groupe table en effet sur une croissance à 2 chiffres de ses ventes pour 2015, au-delà des 300 000 véhicules vendus alors qu’il vient d’inaugurer une nouvelle usine à Pékin ou le nouveau Mercedes GLA sera assemblé.

kazeco barilla2Le leader mondial des pâtes se porte plutôt bien. En 2014, Barilla a en effet publié un chiffre d’affaires en hausse de 2% à 3.2 milliards d’euros avec un bénéfice avant impôts de plus de 400 millions d’euros, la marge est donc plus que convenable. Malgré le contexte italien encore difficile (Barilla y réalise la moitié de ses revenus), le groupe a réussi à maintenir ses positions alors que la croissance est forte en Asie (+6%) ainsi que sur le continent américain (+4%). Côté innovation, Barilla va lancer un nouveau produit « CucinaBarilla » sur son marché domestique, sorte de four intelligent en collaboration avec l’américain Whirpool afin de préparer facilement pain, pizza et pâtes fait maison. De nouvelles variétés de pâtes plus riches en protéines seront également commercialisées pour la seconde partie de 2015.

kazeco pokemonLe Pikachu ne se démode pas malgré ses bientôt 20 ans d’existence. Le Pokemon en forme de grosse souris jaune est toujours une star dans les cours de récré de nos enfants. C’est en 1996 que ces personnages voient le jour au Japon en commençant par un jeu vidéo de Nintendo, puis des mangas, des sériés télévisées, des cartes à jouer et des films. En réalité, un des plus gros succès « transmédiatiques » de ces dernières années. Après un creux au milieu des années 2000, le succès est de retour même si le prix unitaire des petites cartes à collectionner ou à échanger est resté très élevé. Selon les derniers chiffres disponibles, plus de 21.5 milliards de cartes, traduites dans 10 langues différentes, ont été expédiées dans 74 pays !

Bonne journée, bonne chance et soyons audacieux

Julien Abitbol

La phrase du jour : «Plus profondément le chagrin creusera votre être, plus vous pourrez contenir de la joie » Khalil Gibran dans Le Prophète.