Marché noir au Brésil

Un homme de 64 ans est au centre de toutes les attentions, tout du moins de celles des autorités, puisque les supporters ont d'autres chats à fouetter ce matin. Ray Whelan est le directeur de l’entreprise Match Hospitality, l’un des prestataires de la FIFA, et il vient d’être arrêté pour un (présumé) trafic de billets lors de la coupe du monde.

C’est un mini scandale qui secoue une fois de plus la FIFA et le Brésil indirectement, qui n’en avait franchement pas besoin. 

09072014unCette société est le prestataire de la FIFA pour les packages VIP qui comprennent des places de match, des accès aux stades, ainsi que transport et logement. Son directeur est alors soupçonné, par le biais de sa société, de la vente illégale de 1000 billets par match, à un prix minimum de 1000 euros. Les enquêteurs auraient ainsi démantelé un réseau actif depuis 2002, soit quatre coupes du monde!

Parmis les actionnaires de Match Hospitality, on compte la société Infront Sports and Media qui est dirigée par Philippe Blatter… le neveu de Joseph Blatter, grand patron de la FIFA.

Match Hospitality possédait déjà les faveurs de l’instance du football international pour gérer les forfaits VIP des coupes du monde 2018 et 2022. Ce point sera surement à clarifier.

Un autre nom figure au tableau, celui de Mohamadou Lamine Fofana, dirigeant de la compagnie Atlanta Sportif. Cette dernière avait acheté à Match Hospitality 105 forfaits VIP pour un total de 7 matchs et un montant global de 121.750 dollars, et en revendait malgré l’interdiction qu’elle avait signée. Les deux protagonistes échangeaient beaucoup et négociaient les billets.

Au total pas moins de sept personnes ont été interpellées. Whelan risque jusqu’à quatre ans de prison. La FIFA, qui ne compte aucun membre en détention, a affirmé collaborer avec les autorités pour clarifier la situation et boucler l’affaire. Joseph Blatter de son côté n’est « au courant de rien ».

 

Manuel Orengo

manu@kazeco.com

Sport Eco - kazeco.com