L'oréal : la belle "endormie" reste une valeur sure

L’Oréal : la belle endormie le vaut bien

En fin de semaine dernière, l’Oréal, n°1  des, cosmétiques dans le monde a fait l’actualité.

En effet, le groupe aux 105 années d’existence, est 2ème meilleur employeur en en Europe après une enquête réalisée par le cabinet de conseil Universum, auprès de 130 000 étudiants dans douze pays européens.

L’Oréal reçoit pas moins de un million de candidatures par an de tous horizons et n’est précédé que par Google.

l oreal chiffres cles 1 

Le groupe de cosmétiques vit sur le plan de son activité une année charnière. A cet égard, il a dû gérer au mieux les liens stratégiques qui le lient au groupe Nestlé et pour le moment force est de constater que cela se passe plutôt bien.  L’Oréal a pu racheter 7% de ses propres actions au chocolatier suisse avec un impact plutôt positif sur les résultats dès 2014. La famille Bettencourt restant de loin le 1er actionnaire avec 33% du capital et Nestlé à 23%.

Outre ces liens financiers, l’Oréal a finalisé le rachat de deux marques dans les cosmétiques avec Decléor et Carita renforçant un peu plus son portefeuille de marques.

l oreal marque

l oreal marque 2

De plus, l’Oréal continue de miser sur l’innovation tant en termes de produits, ses 19  centres de recherches mettent au point 3000 nouvelles formules par an qu’en terme de marketing. L’application Make Up Genius en est une démonstration. Mise au point par le département Marketing de la marque, Make Up Genius permet de tester visuellement le maquille des produits l’Oréal sur les photos de son smartphone pour pouvoir essayer un produit de la marque qui plaise vraiment au consommateur.

En outre, l’Oréal continuer de miser fortement sur l’International en se focalisant sur l’Asie et de plus en plus sur l’Afrique. Très présent sur les écrans publicitaires, 30% du chiffre d’affaires est destiné à la pub, l’Oréal est 36ème au classement Millward-Brown des marques les mieux valorisées dans le monde.

Même si parfois les résultats présentés aux analystes sont un peu mitigés, le graphe ci-dessous montre à quel point ce groupe centenaire reste une valeur sure des valeurs françaises cotées.

l oreal1