Management

L’innovation: oxygène de l'entreprise

Il n’y a pas de semaines sans que l’on parle d’innovation et de « Grand Prix de l’Innovation »…

Oui, mais de quelle innovation s’agit-il ?

Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’innovation technologique, ce qui est normal pour un territoire irrigué depuis un demi-siècle par de grandes entreprises en Recherche et Développement, à l’origine du développement spectaculaire de Sophia-Antipolis.

innovation 2Or ces innovations technologiques ne sont pas à la portée de toutes les entreprises, PME et TPE principalement. Ces Petites et Moyennes Entreprises ou Entreprises de Petites Tailles n’ont pas les moyens de s’offrir des départements d’ingénieurs-chercheurs, ni même de déposer des brevets au coût peut-être rédhibitoire…

Cependant, innover est une nécessité pour survivre dans la jungle du business mondial.

L’innovation peut revêtir de multiples formes :

-Innovation d’usages : l’entreprise cherchera à développer de nouveaux usages, en collaboration avec des clients potentiels. L’écoute en continu des besoins de ses clients permettra une évolution des offres de l’entreprise en s’orientant davantage vers les usages.

Quand par exemple la start-up Monument Tracker propose des applications mobiles pour smartphones et tablettes afin de fournir le contenu historique du patrimoine urbain, il s’agit clairement d’innovation d’usages…


monument tracker innovation
Monument Tracker

 

Quand une autre start-up Whoog propose une plateforme de coordination
d’urgence pour les entreprises qui permet de contacter en toutes situations les bonnes personnes au bon moment, en plus de l’innovation technologique et ses brevets, elle innove sur les usages…

-Innovation de marchés : l’entreprise cherchera à se développer en attaquant de nouveaux marchés, poussée par les demandes de ses clients, soit au plan national ou régional, soit au plan international par la conquête de nouveaux territoires.

-Innovation de management : l’entreprise repense entièrement ses relations hiérarchiques et sociales, prenant en compte par exemple les nouvelles technologies et leurs réseaux sociaux. Si l’innovation de management peut entrainer des suppressions d’emploi à court terme, elle pourra privilégier l’emploi à plus long terme par la pérennité de l’entreprise

-Innovation de processus : quand l’entreprise revoit ses processus d’achats, de gestion des stocks, de gestion des prix on-line, bref de la réduction systématique des délais, alors on peut obtenir des résultats spectaculaires comme l’entreprise Ubaldi où son PDG Walter Ubaldi est passé d’un employé (lui seul) à 400 en une vingtaine d’années.

-Dernière en date : l’innovation « frugale » où l’on détourne à moindre coût l’usage d’un produit comme les machines à laver transformées en machines à laver les légumes en Afrique…

Une certitude : c’est en innovant que l’entreprise survivra…

Jacques Gros