L'export soutient la cosmétique européenne

Les derniers chiffres publiés par Cosmetics Europe montrent que les exportations de produits cosmétiques de l’Union européenne sont à la hausse en 2013, aidant ainsi l’industrie européenne des cosmétiques à stabiliser ses ventes, malgré un contexte économique difficile et un marché intérieur en retrait de -0,8%.

Les ventes du secteur des soins de la personne ont diminué de -0,8% en 2013 en Europe par rapport à l’année précédente. Les ventes totales des 28 États membres de l’Union européenne, plus la Norvège et la Suisse, ont atteint 72 milliards d’euros en 2013. Les ventes en Espagne et en Grèce ont diminué de 3,6%, et de -1,2% en Italie. En France, les ventes de produits cosmétiques ont diminué de -0,4%. En revanche, le marché allemand a progressé de 0,6%.

L’Allemagne (12,896 milliards d’euros), la France (10,542 milliards d’euros) et l’Italie (9,936 milliards d’euros) demeurent les trois principaux marchés de l’UE pour les produits cosmétiques (en prix de vente au détail).

26062014un

Toutes les catégories du marché ont reculé au sein de l’UE en 2013, les parfums enregistrant la plus forte baisse (-2,3%).

26062014deux

Dans le même temps, les exportations hors Union européenne ont fortement augmenté pour atteindre 16 milliards d’euros en 2013. Au total, le marché européen représente près du tiers du marché mondial.

26062014trois

Compte tenu de la valeur de l’euro, le niveau élevé des exportations a été une bonne surprise pour les dirigeants européens. La qualité des produits cosmétiques européens et le marketing attaché sont toujours très recherchés partout dans le monde; l’innovation pêche parfois mais pour cela, les directeurs de laboratoire font souvent faire leur marché à l’étranger en faisant des joint ventures avec des start-up locales. Aux groupes ensuite de repackager et de donner une vision cosmétique des produits.