Economie et Mode

L’expérience de marque c’est avant tout, l’émotion première…

Pour les marques, aujourd'hui encore plus qu’auparavant, il s'agit, de créer une véritable expérience afin de vendre un produit/un service... Le but final est de marquer les esprits en vivant un moment considéré comme unique, rare, voire exclusif.
En quoi ce modèle répond aujourd’hui à un marché révolutionné par le pouvoir des réseaux sociaux ?
 
Une experience de marque, qu’est ce que c’est?
 
Selon wikipedia, le marketing expérientiel est un marketing de point de vente et de lieu de service qui met en scène les valeurs associées à une marque en impliquant le client final ou l'usager dans la mise en scène en elle-même.
En effet, l'expérience est un vécu traversé par les sens et les affects: "Un état subjectif de conscience accompagné d'une variété de significations symboliques, de réponses hédonistes et de critères esthétiques", selon Messieurs Holbrook M. B., Hirschman E. C.
La consommation n’est donc plus un concept purement utilitariste et comme le souligne Baudrillard (1970)[], la consommation n’est pas uniquement matérielle car le client va, au travers du produit, consommer un ensemble de symboles et de sens que dégage le concept. Le côté purement fonctionnel vient alors après l’aspect émotionnel.
En resume, l’experience de marque relève d’une émotion, d’une sensation, d’une perception et finalement d’un souvenir, d’une empreinte laissée par la marque.
 
3Pour illustrer ces propos, retenons une citation et un chiffre marquants:
- ‘Les gens oublieront ce que vous avez dit, ce que vous avez fait mais ils n'oublieront jamais ce qu'ils ont ressenti à vos côtés’
- 67% des Français ayant vécu une mauvaise expérience déconseillent la marque (liée a l’expérience) à leur entourage.
Et toute expérience (de marque ou pas)... Ca se vit, ca se partage et ca se raconte! 
C’est la que les activites des reseaux sociaux prennent tout leur sens. Raconter, partager, echanger sur ce que l’on vit avec les autres est devenu fondamental pour les marques; donc, plus l’expérience de marque sera agréable, surprenante, rare voire exclusive, plus l’envie de partager sera forte…plus le marketing viral fera son oeuvre via facebook, twitter, ig (Instagram), pinterest…pour ne citer qu’eux.
 
Citons quelques exemples de campagnes virales puissantes basees sur des experiences de marque:
Kenza, célèbre blogueuse mode et beauté, se fait regulièrement egerie et icone de campagnes marketing. Récemment, elle a posté sur son compte IG et sur son blog, les lancements Converse ou encore Caudalie, plus recemment.
Capucine Piot, experte es-cosmétiques et beauté, poste tous les jours sur son compte IG et sur son blog ses commentaires sur ses best of et ses flop beauté et ses fans suivent ses posts assidument …adhérer ou sanctionner… tel est l’enjeu de la viralite marketing2
Alors, bien sur, les marques soignent leur image virale et organisent des moments d’exception pour ces blogueuses et influenceuses qui relaient et partagent sur les reseaux sociaux leurs impressions...le plus souvent bonnes puisque tout ce petit monde est chouchouté par lesdites marques.
Où est l’honnêteté et la spontaneité dans tout cela me direz vous? L’usage est maintenant établi, soyons réalistes, à une monnetisation et à une commercialisation de ces posts, via des contrats (parfois faramineux). Les blogueuses, sous contrats, le specifient volontiers sur leur blog. Betty, pour ne citer qu’elle (le blog de Betty) est une blogueuse francaise dont la notoriété a largement dépassé nos frontières. Elle est maintenant sous contrat avec la societe de booking de mannequins, IMG aux Etats-Unis; elle s’y est d’ailleurs délocalisée. Cette jeune fille revendique fièrement son salaire annuel (500 000 euros) via ses contrats de collaboration avec les marques en tant que blogueuse et influenceuse.
Ces chiffres laissent imaginer le pouvoir qu’ont ces jeunes femmes sur la stratégie des marques. Elles font tout simplement partie du budget marketing-communication d’une marque pour un lancement, un relancement, une mise en scène…c’est une autre facon de faire du marketing produit et d’augmenter les ventes…eternel nerf de la guerre…