Le saviez vous?

Leurs premiers jobs

Toutes les carrières professionnelles ne démarrent pas sur les chapeaux de roues, ni sur les traces que l’on aurait forcément attendues. Petits boulots « alimentaires » ou premières vocations, les premiers jobs de certaines personnalités de la musique, du cinéma, des affaires ou de la politique peuvent surprendre. Retour sur quelques chemins de vie pour le moins atypiques…

  1. Madonna

25 premiers jobs madonnaEmploi d’appoint par excellence, le travail de serveur est souvent un bon moyen d’entrer dans la vie d’active et de payer ses premières factures. Arrivée à New-York pour débuter une carrière dans le monde de la musique, la jeune Louise Cicconne devient d’abord serveuse dans un Dunkin Donuts, avant d’entamer la brillante carrière qui la fera connaître sous le nom de Madonna.

 

  1. Brad Pitt

25 titre

Avant d’être le sex symbol et l’acteur à succès que l’on connaît aujourd’hui, Brad Pitt a lui aussi du gagner sa vie d’une manière tout à fait originale. C’est en effet en tant qu’homme-poulet pour la chaîne de fast-food « El Pollo loco » (Le Poulet Fou), qu’il a en effet commencé sa vie professionnelle.

 

  1. Tom Hanks

25 premiers jobs tom hanks

Groom dans un hôtel Hilton en Californie, l’immense Tom Hanks a sûrement profité de ce premier petit boulot pour aiguiser ses fameux talents d’observation. C’est également à cette occasion qu’il eut l’opportunité d’apercevoir Cher, Sidney Poitier ou encore Bill Withers.

 

  1. Bernard Madoff

25 premiers jobs madoff

Escroc célèbre de ce début de vingt-et-unième siècle, instigateur de la plus grande chaîne de Ponzi jamais réalisée, Bernard Madoff a commencé sa carrière professionnelle comme maître-nageur sauveteur sur les plages de Long Island. Un début pour le moins paradoxal quand on pense aux milliers de personnes qu’il a « coulés »…

  1. François Pinault
25 premiers jobs pinault
68ème fortune mondiale[1], la famille Pinault règne aujourd’hui sur l’empire du luxe Kering (anciennement PPR) et une fortune estimée à 14,3 milliards de dollars. C’est pourtant dans une modeste scierie bretonne appartenant à l’origine à son beau-père que François Pinault a commencé sa carrière professionnelle.
  1. Li Ka-Ching
25 premiers jobs ka ching
Pour le milliardaire hongkongais, le plastique fut fantastique ! Self-made man, le jeune Li Ka-Ching parie très tôt sur la fabrication et la distribution de fleurs en plastique vers l’Europe. Parti de rien, l’homme d’affaires est aujourd’hui à la tête d’une myriade de sociétés, de l’empire de Hutchinson Whampoa et de la quinzième fortune mondiale (31,4 Mds de dollars)[2].
 

      7. Jack Ma

25 premiers jobs jack ma

Fondateur du site d’enchères Alibaba, Jack Ma commence sa carrière professionnelle en tant que professeur d’anglais en Chine à la fin des années 1980. Mais sa curiosité à l’égard d’Internet lui permet d’entrevoir un tout autre chemin que celui de l’enseignement. Sa société est aujourd’hui valorisée aux alentours de 168 milliards de dollars !

  1. Warren Buffet

25 premiers jobs warren buffet

L’Oracle d’Omaha, quatrième fortune mondiale, a très tôt eu le goût des affaires rondement menées. Livreur de journaux au guidon de sa bicyclette à l’âge de quatorze ans, le magazine Forbes rapporte que le jeune Warren aurait alors pris soin de remplir sa feuille d’imposition de manière à déduire une partie du montant de sa bicyclette de ses frais professionnels. Une présence d’esprit précoce qui augurait apparemment tout d’un grand sens des affaires

      9. Barack Obama

25 premiers jobs obama

Même le Président des Etats-Unis a eu son petit boulot ! C’est en effet à Hawaï que Barack Obama a gagné ses premiers sous en vendant quelques glaces chez Baskin Robbins.

       10. John Paul De Joria

25 premiers jobs john paul dejoria

Incarnation du rêve américain, Paul De Joria a d’abord fait parti d’un gang, puis de la US Navy, avant de devenir commercial en assurances, employé pour des produits capillaires, de lancer son réseau de distributions de boissons alcoolisées et d’être entre temps à deux reprises… sans domicile fixe !

Des jobs, Paul De Joria en a eu beaucoup, jusqu'à créer le sien et devenir le co-fondateur des salons et produits capillaires Paul Mitchell. Source d’influence pour de nombreux businessmen en herbe, Paul De Joria représente aujourd’hui une fortune personnelle avoisinant les quatre milliards de dollars.

 

[1] Classement Forbes 2014

[2] Classement Forbes 2014