Les réseaux sociaux dans la vie pratique

A quoi servent les réseaux sociaux dans la vie pratique ? Quelques cas concrets

Les réseaux sociaux apportent une multitude d’informations et de tendances dont les analystes en comportement et en nouvelles modes se délectent.

Avec les Jeux Olympiques de Sotchi, Facebook a établi une carte qui montre les intérêts sportifs des populations de chaque pays. Twitter pendant cet hiver avait pu établir une « carte du monde de la grippe », la ville de New York se sert des commentaires de Yelp pour rechercher des cas d’intoxication alimentaire.

27052014 3

Plus les algorithmes s’affinent plus les retours d’expériences se généralisent.

Savez vous que Facebook par exemple grâce aux informations que vous renseignez sur les champs « ville d’origine » et « habite à » a établi une incroyable étude au sujet des migrations de populations à travers la planète.

On peut décliner à foison, le nombre d’expériences. Oui mais alors comment dépister les tricheurs ou les affabulateurs ? 
Les fausses rumeurs sont monnaie courante sur la toile et sont souvent montées en épingle sur les réseaux sociaux avant d’être finalement démenties. Souvent « le mal est fait », comme on a coutume d’entendre et la parade face aux fausses rumeurs pas totalement encore arrêtée.

Pour repérer automatiquement ces rumeurs infondées qui circulent à la vitesse de l’éclair, des chercheurs travaillent actuellement à l’élaboration d’une sorte de détecteur de mensonges pour les réseaux sociaux.

Cinq universités européennes, sous la direction de la faculté de Sheffield dans le nord de l'Angleterre, ont mis leurs énergies en commun pour concevoir ce programme baptisé « PHEME », en référence à la déesse grecque colporteuse de rumeurs, et mené des expériences sur trois ans avec des financements de l'Union européenne. L'objectif est de vérifier en temps réel les informations pour permettre aux gouvernements, services de secours, médias et entreprises de répondre plus efficacement à des rumeurs.

27052014 2

Que proposent les réseaux sociaux une fois la masse d’informations enregistrées et digérées ?

Twitter par exemple a une offre de « retargeting », Tailored Audience, qui devrait faire son apparition dans les prochains mois ;les annonceurs pourront planifier des tweets en temps réel.

Google +

Avec Google Hangouts, service de visioconférence consultable sur YouTube,  devraient permettre aux marques de créer davantage de liens avec leurs consommateurs. Quant aux Google Helpouts, ils permettront davantage de proximité ; les communautés restreintes, pour empêcher des personnes non-membres d’une organisation d’adhérer à des communautés, feront leur apparition.

YouTube

La gestion des commentaires serait prochainement revue avec la possibilité de mettre en avant les commentaires les plus pertinents.

Pinterest

Le réseau aurait permis de faire doubler les ventes de certaines enseignes lors du Black Friday ; les « pins sponsorisés » sont actuellement en phase de test.

 Tumblr

Les « sponsored trending blog » seront lancés dès le mois de janvier 2015.

Snapchat

Lancement de « Stories », des photos ou vidéos consultables 24 heures par l’ensemble de ses contacts, ce qui permettra aux marques de travailler leur prise de parole sur le réseau même si la fonctionnalité dénature l’idée originale du service.

Facebook est un cas à part car il possède une multitude d’informations et donc peut intervenir sur tous les niveaux décrits ci-dessus.

La bataille de la sémantique et donc du Web 3 ne fait que débuter. Les big Data l’accumulation de données sur vous, sur un groupe, sur une expérience, sur une conférence, sur un lieu etc… vont permettre d’affiner le retour d’expériences pour être plus proche du consommateur.