Consommation

Les intolérances alimentaires

Même si une vaste variété d'aliments peut être consommée sans problème, de plus en plus de personnes développent une allergie ou une intolérance alimentaire. Cela concernerait davantage les enfants (de 3 à 7% environ) que les adultes (2%).

kazeco conso1L'allergie est une hypersensibilité à un élément/ingrédient. L'organisme perçoit en effet l'allergène comme une menace et active aussitôt son système immunitaire pour le combattre. Lorsque l'allergène entre en contact avec le sujet (ingestion, toucher, inhalation...), les anticorps s'activent et provoquent à leur tour la libération d'autres molécules qui entraînent des symptômes divers et variés tels que éternuements, rougeurs, gonflements du visage, démangeaisons, crampes abdominales.... Un inconfort qui peut rapidement tourner au cauchemar selon l'intensité de la réponse allergique.

Les protéines de lait de vache

kazeco conso3Le lactose (le sucre du lait) n'est pas bien digéré chez certaines personnes, car la lactase, l'enzyme dont le rôle est de dégrader le lactose, est insuffisante dans l'intestin grêle. Cette intolérance se manifeste par des maux de ventre ou des plaques sur la peau... Heureusement elle tend à disparaître en grandissant. Certains fabricants se sont mis à vendre du lait sans lactose pour que les intolérants puissent continuer à consommer du lait sans effets secondaires.

Les fruits à coques

Cette intolérance est d'autant plus handicapante qu'elle peut s'avérer mortelle dans les cas extrêmes. Contrairement au lactose, les noix, les amandes, les cacahuètes...sont allergisantes  jusqu'à  provoquer un choc anaphylactique. D'où l'importance d'être vigilant lorsque l'on est « intolérant alimentaire », notamment lors de ses achats ou de la consommation de repas (il est recommandé de se prémunir d'une seringue d'adrénaline).

Le gluten, les œufs, les fraises, le poisson, les crustacés... mais pas que. D'autres aliments provoquent également des réactions allergiques. Les fabricants ont pris conscience de la nécessité d'indiquer sur les emballages la présence éventuelle d'allergènes dans leurs chaînes de fabrication industrielle. Les additifs alimentaires peuvent également engendrer des intolérances : il est donc primordial de bien spécifier les colorants et sulfites sur les étiquetages afin que les consommateurs puissent en prendre connaissance.

Est-ce une fatalité ?

kazeco conso2Bien que les allergies aient souvent une origine héréditaire, vous pouvez essayer d'améliorer votre qualité vie en suivant ces conseils : recherchez la cause ; si un aliment vous cause des désagréments (tels que décrits précédemment), réduisez la quantité ou cessez de le consommer ; les symptômes devraient rapidement disparaître, vous devriez vous sentir en meilleure forme.  Vient ensuite la prise en charge de l'allergie lorsque le diagnostic a été établi. Enfin et dans le cas où cela est possible, il faut essayer de réincorporer l'aliment concerné.  Il est vivement recommandé de consulter un allergologue afin qu'il  puisse déterminer votre profil immunitaire et vous conseiller sur votre régime alimentaire.

Lyla Grabsia

lylagrabsia@live.fr