Le Saviez-vous?

Les dix entreprises les plus innovantes au monde en 2014

Dressé chaque année depuis dix ans par le cabinet de conseil Booz and Company (aujourd’hui Strategy&) le classement Global Innovation 1000[1] fait le point sur les stratégies et les dépenses de Recherche et Développement des mille plus grandes compagnies de la planète. Fort de 10 ans d’analyses et de méthodologie, l’étude donne aujourd’hui un large panorama des grandes tendances de la R&D au niveau mondial et permet de tirer les enseignements suivants :

- Dépense mondiale de R&D. Pour l’année 2014, 647 milliards de dollars ont été alloués à des dépenses de R&D par les 1000 plus grandes compagnies de la planète, soit 1,4% de plus qu’en 2013 ;

- Satisfaction des politiques menées. 76% des compagnies interrogées considèrent qu’elles innovent mieux aujourd’hui qu’il y a dix ans. 6% seulement affirment le contraire ;

- Répartition. 14% de l’ensemble des budgets de R&D concernent des innovations de rupture, 58% sont allouées à la refonte de produits ou services existants ;

- Trois secteurs leaders (l’informatique et l’électronique, la santé, l’automobile) constituent à eux seuls 63,2% de l’ensemble des dépenses de R&D ;

- D’un point de vue géographique, les grandes aires économiques de la planète continuent d’être les plus innovantes, même si leurs dépenses de R&D se tassent quelque peu : Amérique du Nord (3,4%), Europe (2,5%), le Japon accuse même une chute importante de ses investissements sur l’année (- 14%). La Chine quant-à-elle bat ses précédents records en 2014 et accroît de 45,9% ses dépenses de R&D sur l’année.

- Les trois premières entreprises françaises du classement se placent dans le Top 50 : Sanofi (16ème), Airbus (32ème), Alcatel Lucent (44ème).

- Trois grandes tendances se détachent au sein de l’étude : les Need Seekers, obsédés par la connaissance des besoins de leur clientèle ; les Market Readers, parfaitement aptes à comprendre les grandes évolutions du marché et à les suivre rapidement ; les Technology Drivers, motivés par leurs capacités d’innovation internes et les suites qu’ils peuvent en tirer. Quelque soit la terminologie utilisée, tous entendent bien sûr faire de l’innovation la base de leurs succès.

- Surtout, loin de n’être qu’une question de financement, la R&D répond à d’autres logiques. Organisation du travail, personnel qualifié, obsession du besoin client, culture de l’entreprise et des produits, mais aussi alignement de la R&D et du business en lui-même sont les véritables secrets d’une entreprise innovante. Du coup, ceux qui dépensent le plus ne sont pas forcément ceux qui innovent le mieux et sont même ceux qui ont quelque fois appris à faire mieux en faisant moins !

Le Top 10 des sociétés les plus innovantes au sein du classement Global Innovation 1000 consacre d’ailleurs des compagnies mondialement connues, dont les budgets en matière de R&D peuvent être d’ordre de grandeur tout à fait différents.

  1. Apple – Informatique et électronique – Budget R&D : 6,5 milliards de dollars

33 appleLa firme de Cupertino grade une fois de plus la tête du classement cette année. Réduction de la gamme de produits, amour du design, interactions perpétuelles avec leurs utilisateurs et partage de la culture d’entreprise avec leur clientèle font d’Apple le symbole même de l’innovation heureuse et du succès commercial au long cours. Un Need Seeker par excellence.

  1. Google – Logiciel et Internet – Budget R&D : 8 milliards de dollars

33 googleTechnology Driver, Google se concentre essentiellement sur son avance technologique pour pouvoir en développer d’autres et infiltrer des marchés que la firme ignorait jusqu’alors. Pieuvre technologique, Google a aujourd’hui un budget R&D représentant 13,3% de ses ventes selon les auteurs de l’étude. Un montant qui en fait le 9ème budget R&D au monde. De l’argent bien investi en somme.

  1. Amazon – Logiciel et Internet – Budget R&D : 6,6 milliards de dollars

33 amazonLa société de Jeff Bezos parie elle aussi sur un budget R&D conséquent pour ne pas se laisser distancer par ses concurrents. De 207 millions de dollars en 2003 à 6,6 milliards aujourd’hui, Amazon n’a eu de cesse que d’augmenter les fonds alloués à la R&D, notamment afin de moderniser ses infrastructures et d’améliorer ses circuits de distribution.

  1. Samsung – Informatique et électronique – Budget R&D : 13, 4 milliards de dollars

33 samsungMarket Reader, Samsung sait suivre rapidement ses concurrents et mettre en œuvre les customisations nécessaires à mieux pénétrer les marchés régionaux. Une capacité d’adaptation qui fait le succès du conglomérat coréen, mais qui a aussi un coût. Samsung dispose en effet aujourd’hui du deuxième plus gros budget alloué à la R&D, juste derrière Volkswagen (13,5 milliards de dollars).

  1. Tesla – Automobile – Budget R&D : 0,2 milliard de dollars

33 teslaSurprise sans en être une, Tesla se classe en cinquième place des entreprises les plus innovantes selon le classement Global Innovation 1000. En proposant depuis quelques années déjà une technologie de rupture dans l’automobile électrique, tout en faisant corps avec les convictions de sa clientèle, la firme d’Elon Musk s’inscrit dans une perspective d’innovation très assumée. Cette année le charismatique entrepreneur à même remis dans le domaine public des brevets autrefois propriété de sa compagnie afin de pouvoir les partager avec d’autres constructeurs. L’objectif, mettre en place un réseau de chargeurs électriques en coopération avec d’autres constructeurs automobiles, ou autrement dit, faire à plusieurs ce que l’on ne saurait faire tout seul.

Avec un budget relativement faible comparé à celui des autres grandes firmes du classement, Tesla est l’une des toutes premières entreprises innovantes à l’échelle mondiale grâce à une stratégie d’entreprise entièrement tournée vers l’innovation.

  1. 3M – Industrie – Budget R&D : 1,7 milliard de dollars

33 3mColles, rubans adhésifs, produits d’isolation, mais aussi capteurs électroniques, conducteurs aluminium pour les réseaux électriques… les solutions du conglomérat chimique américain ne se comptent plus et reposent sur d’importantes dépenses de R&D.

  1. General Electric – Industrie – Budget R&D : 4,8 milliards de dollars

33 geLe budget R&D de GE finance un large éventail d’activités allant de la recherche moléculaire aux nanotechnologies, en passant par les technologies énergétiques les plus avancées ou encore l’amélioration des diagnostics médicaux. Autant de technologies de ruptures qui nécessitent un financement élevé et des centres de recherches de pointe répartis à certains points stratégiques du globe (New-York, Bangalore, Shanghaï, Munich…)

  1. Microsoft – Logiciel et Internet - Budget R&D : 10,4 milliards de dollars

33 microsoft6ème budget R&D du classement, Microsoft compte sur un important volume d’investissements pour continuer à être parmi les leaders de l’informatique. Une somme qui représente tout de même 13,6% de son chiffre d’affaires sur l’année. Avec Google et Samsung, Microsoft est la seule compagnie à apparaître à la fois dans le Top 10 des entreprises les plus innovantes et dans celui des plus dépensières en matière de R&D.

  1. IBM – Informatique et électronique – Budget R&D : 6,2 milliards de dollars
33 ibmPionnière de l’informatique moderne, IBM est aujourd’hui l’un des grands acteurs des sciences de l’information. Micro-processeurs à des échelles encore jamais envisagées (7nm), découvertes majeures dans le domaine de la nanophotonique, nanotubes en carbone… IBM a multiplié les annonces en 2014 et alloué 3 milliards de dollars à ces seules avancées qui préfigurent déjà l’après-silicium. Autant de bonnes raisons d’être un peu dépensier…
 
  10. Procter & Gamble – Biens de consommation – Budget R&D : 2 milliards de dollars
 
33 p gEn matière de consommation de masse, l’élaboration d’un produit est bien évidemment synonyme de coûts de R&D, mais P&G a également misé ses dernières années sur l’identification de nouveaux marchés et de nouveaux conditionnements. Une amélioration du positionnement de la firme synonyme de coûts en R&D qui représentent aujourd’hui 2,6% du chiffre d’affaires de P&G. 

 

David Dayan

David@kazeco.com

[1] Pour voir le rapport de synthèse du cabinet : Le rapport intégral