Les Brèves de BoursEco

Les Brèves du 17.12.2014: la chute du rouble, WeWork star du coworking, la comédie de cette fin d'année

En partenariat avec Sud Finances Conseil, la gestion de patrimoine au coeur de l'économie.

Bonjour à tous,

kazeoc russian crisisJournée de capitulation pour le rouble ? La devise russe a perdu jusqu’à 19% de sa valeur contre dollars et s’échanger encore en baisse de 5.5% hier soir malgré la très forte hausse des taux d’intérêts à court terme de la Banque Centrale Russe les portant  de 11.5% à 17%. L’effet attendu de stabilisation n’a pas eu lieu. La Russie pâtit à la fois de la forte baisse du prix du pétrole mais aussi des sanctions économiques prises par les pays occidentaux en raison du conflit en Ukraine. Est-ce suffisant pour faire reculer Vladimir Poutine ? Pas sûr, car il jouit d’une forte popularité grâce notamment à cette guerre. Dans ce contexte, les consommateurs russes se ruent dans les boutiques pour acheter les biens de consommation face à la dévaluation de leur monnaie. Quid de la suite ? L’inflation devrait fortement monter et il n’est pas certain que l’économie russe puisse tenir le choc. Un scénario pessimiste pourrait d’ailleurs pousser le Kremlin à surenchérir sa stratégie militaire, pourvu que celui-ci soit évité…

kazeco sonyL’affaire du piratage des fichiers informatiques du studio de cinéma Sony Pictures est délicate pour la filiale du géant électronique japonais. 47 000 personnes auraient été ciblées au total dont des stars de cinéma ou des hauts dirigeants du studio. Des données personnelles mais aussi des emails assez embarrassants ou encore une partie du scénario du prochain James Bond ont été dérobées. La dirigeante de Sony Pictures a d’ailleurs pris les devants pour s’excuser à l’avance de certains contenus d’emails peu flatteurs notamment à l’encontre du Président Obama. Les conséquences financières sont difficiles à évaluer à ce jour et l’enquête a été confiée au FBI. Pendant ce temps, les pirates ont proféré de nouvelles menaces pour cette fin d’année.

kazeco weworkLes dernières levées de fond records concernent souvent les sociétés liées aux nouvelles technologies comme Uber ou Airbnb. Cependant, dans les autres secteurs, les investisseurs sont attirés par des modèles capables de fédérer des communautés. C’est le cas de WeWork, start-up qui accueille d’autres sociétés dans ses espaces de coworking et qui levé 355 millions de dollars pour son développement pour une valorisation globale de 5 milliards de dollars. La demande d’espaces de travail collaboratif connait une forte croissance et WeWork, lancée en 2010 à New York, possède déjà 21 espaces dédiés et rassemble déjà plus de 14 000 membres. Grâce à cet argent frais, elle compte tripler le nombre de ses membres et continuer son expansion à l’international.

A suivre

kazeco general millsGeneral Mills (100 marques dont Häagen Dazs ou Géant Vert) dans l’alimentaire mais aussi Fedex, toujours très suivie pour sa vision de l’économie américaine et l’éditeur de logiciels Oracle publieront leurs résultats. Côté macro, des indices d’inflation sortiront en zone euro et aux Etats-Unis. Mais le grand évènement aura lieu en soirée avec la décision de la Fed et la conférence de presse qui suivra par sa présidente Janet Yellen. Compte tenu de la crise russe (cf supra), les marchés sont fortement volatiles et sensibles à la moindre interprétation négative ou positive. Hier, le cac40 a joué au yoyo avec un plus bas à 3918 points pour finir en hausse de 2.13% à 4093 points. Le SP500, un temps à la hausse, n’a pas tenu et clôture à en baisse de 0.85%. A noter également que l’or ne profite pas de ce mouvement de forte baisse enregistrée sur les marchés actions mais ce sont encore et toujours les obligations d’état puisque le taux 10 ans américain se rapproche des 2% (3% au début 2014).

kazeco chineLa Chine a beaucoup investi en Afrique ces dernières années croyant fortement au potentiel à venir du continent. Comme la diversification reste une vertu souvent gagnante, l’Empire du Milieu a créé également un fonds d’investissement de près de 2.5 milliards d’euros pour les pays d’Europe de l’Est. Ce mouvement est doublement stratégique. D’abord, ces pays restent une porte d’entrée aux marchés des pays de l’Union Européenne. Ensuite, il s’agit d’investir dans des projets d’entreprises chinoises, essentiellement dans les infrastructures et l’énergie, dans cette zone alors que les salaires sont encore relativement bas et que la main d’œuvre est généralement qualifiée. Une aubaine donc pour la Chine afin d’utiliser au mieux ses excédents commerciaux.

kazeco jonathan paul burrowsResquiller les métros quand on gagne largement sa vie, c’est peu élégant et peut mener à de lourdes sanctions dans le pays de Sa Majesté. L’autorité des marchés financiers britanniques (FCA)  a en effet interdit toute fonction dans la finance à Jonathan Paul Burrows et ce, pour le reste de sa vie parce qu’il a fraudé le métro londonien pendant 5 ans en utilisant une carte de transport avec réduction. En tout le dommage a été estimé à plus de 60 000 euros alors que l’ex responsable du fonds américain BlackRock a été pris en flagrant délit en novembre 2013, obligé d’ailleurs de démissionner de son poste. Comme quoi, l’intégrité est une qualité nécessaire pour travailler à la City.

kazeco ronald cohenConnaissez-vous Ronald Cohen ? Il est considéré comme le père du capital investissement Outre-Manche et donc amassé une jolie fortune. Néanmoins, depuis un certain nombre d’années, il a choisi de s’investir considérablement dans l’économie solidaire et au service des moins favorisés depuis le début des années 2000. Et récemment, en 2011, il a lancé Big Society Capital, la 1ère banque sociale britannique dont le but est d’utiliser les 400 millions de livre sterling non réclamés et en dépôt dans les banques britanniques pour les investir dans des programmes à destination des jeunes et lutter contre le chômage. Le 1er investissement de ce type d’un montant d’un million £ vient d’être alloué.

kazeoc la famille belierSortie au cinéma ce jour de la comédie La famille Bélier qui pourrait bien être le film à voir en cette fin d’année. Réalisé par Eric Lartigau (Prête-moi ta main et les Infidèles notamment) il raconte l’histoire d’une famille de sourds à l’exception d’un de ses membres qui sert d’interprète aux autres et qui voudrait préparer le concours Radio France. Avec dans les rôles principaux le superbe François Damiens et l’incontournable Karin Viard mais aussi Eric Elmosino et Louane Emera, le film a enchanté la critique et les séances d’avant-première ont très bien fonctionné.  Un film certainement touchant et drôle à la fois.

Bonne journée et bonne chance

Julien Abitbol

La phrase du jour : «Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière » - Michel Audiard

logo sfc

sud-finances-conseils.com

kazeco dud2