les-10-immanquables

Les 10 immanquables du 23 et 24 mars 2015

1- L’UMP remporte son pari pour le premier tour des départementales

Décryptage

images 2 072238Le ministère de l’intérieur a dénombré 220 élus de droite élus dès le premier tour des élections départementales, hors Guadeloupe, 56 pour la gauche, 8 pour le Front national. Le second tour devrait donner lieu à 1 536 duels, 314 triangulaires et même une quadrangulaire, en Haute-Vienne. L’UMP et les centristes recueillent 29,4% des voix, le FN 25,19%. Le PS et ses alliés résistent mieux qu’annoncé avec 21,85%, selon le ministère de l’Intérieur.

 

2- La marque Chanel contrainte d’augmenter ses prix en Europe.

Décryptage

imgres 1 072238Conséquence de la faiblesse de l’Euro, la marque Chanel est contrainte d’augmenter les prix de ses sacs emblématiques. En effet,  il existe un fort décalage entre les prix en Asie et ceux pratiqués en Europe. Ce rettrapage aura lieu a partir du 8 avril prochain, d’où la cohue actuelle des acheteurs asiatiques dans les magasins français.

.

3-Des Allemands offrent 875 euros à la Grèce en « réparation des dommages de la seconde guerre mondiale »

Décryptage

En pleine bagarre sur les mots prononcés entre le ministre des finances allemandes et le nouveau ministre des finances grecques, sur les réparations supposées ou dues de la seconde guerre mondiale, voilà que l’histoire de ce couple de touristes allemands est venue raviver la flamme. Selon les calculs de ce couple, chaque allemand devrait 875 euros à la Grèce, soit au total 70 milliards d’euros, autrement dit ¼ de la dette des grecs. Une affaire insolite qui a fait grand bruit Outre Rhin.

 

4- le Footsie à 7000 le CAC à 5000 le DAX à 12000 le DOW à 18000 Stop ou encore ?

 

Décryptage

imgres 4Le Footsie pour la première fois au dessus des 7 000, le Cac proche de ses records et au dessus des 5 000 points, le Dow Jones au dessus des 18 000, et le Dax bien installé au dessus des 12 000 points. Tous les analystes attendent au moins une respiration des marchés, ils n’arrivent plus en tous les cas à expliquer ces hausses ininterrompues. Les QE et les liquidités ont eu raison des facteurs de risque liés aux actions. Ira plus haut ou pas ?, la période est belle pour tous ceux qui y croyaient.

 

5- ChemChina veut racheter tout Pirelli 

Décryptage

imagesLa compagnie chinoise China National Chemical Corp devrait faire une offre globale sur Pirelli pour un montant de 7,7 milliards de $, ce qui serait l'offre la plus importante jamais offerte par une entreprise chinoise hors de ses frontières.

 

6- la Russie en panne

Décryptage

Dans le rapport mensuel sur l'activité économique du service des statistiques Rosstat, les revenus des ménages ont reculé de 0,6% par rapport à février 2014 et les salaires réels ont chuté de 9,9%. Les ventes au détail, après avoir diminué en janvier pour la première fois depuis 2009, ont plongé de 7,7% par rapport à l'an passé. On note une nette progression du chômage, à 5,8%, contre 5,5% en janvier, avec 243 000 demandeurs d'emplois en plus. Pour 2015, le gouvernement prévoit une chute de 3% du produit intérieur brut après une croissance de 0,6% l'an dernier.


7- La situation budgétaire britannique s’améliore.

Décryptage

images 1 072238L'état des finances publiques britanniques s'est nettement amélioré en février. Les emprunts nets du secteur public, hors banques contrôlées par l'Etat, se sont établis à 6,9 milliards de livres soit 9,6 milliards d'euros le mois dernier, soit une baisse de 34% sur un an. Sur la période allant d'avril dernier à février 2015, les emprunts net du secteur public ont représenté 81,8 milliards de livres, soit une baisse de près de 10% sur un an. Avec ces chiffres, la coalition reste en course pour atteindre son objectif de ramener les emprunts nets du secteur public à 90,2 milliards de livres soit 126 milliards d’euros sur l'année budgétaire 2014-2015.

 

8- L’instauration de la taxe Google en Angleterre

Décryptage

Il l’avait dit, il l’a fait. George Osborne a tenu promesse. Le chancelier de l’Echiquier a annoncé, mercredi 18 mars, à l’occasion de la présentation du budget britannique, l’instauration d’un impôt sur les « bénéfices détournés » des multinationales. Surnommé « taxe Google » (qui devrait rapporter 300 millions d’euros par an) , et annoncé pour la première fois en décembre 2014, ce prélèvement sera voté par le Parlement la semaine prochaine et mis en place en avril.

L’objectif de la « taxe Google » est de mettre fin aux pratiques des grandes multinationales qui déclarent artificiellement des profits dans des pays à faible imposition, alors que leur chiffre d’affaires est réalisé ailleurs. Les géants de l’Internet – de Google à Amazon – se sont particulièrement illustrés en la matière.

 

9- Les Etats Unis pas si en forme que ça. 

Décryptage

images 072238Les Etats Unis malgré les apparences n’auraient pas de si bons résultats que cela. L’indice Bloomberg ECO U.S., qui mesure l’écart entre les données économiques de la conjoncture américaine avec les prévisions qui en avaient été faites, est tombé à son plus bas niveau  depuis la crise de 2009. L'emploi sort du lot avec la création de 1,2 millions d’emplois sur les 4 derniers mois. Mais tous les autres indicateurs ne sont pas bons: les chiffres des revenus personnels, des dépenses, de la production, des ventes d'automobiles, des commandes d'usine et des ventes au détail, ont tous été plutôt faibles.

Le CESI, autre outil statistique de Citigroup montre que la situation économique aux États-Unis est plus décevante que celle d’un certain nombre d'économies émergentes. En fait, l’économie américaine n’est certainement pas en difficulté, mais elle déçoit par rapport aux attentes exagérément élevées des marchés. A noter que le meilleur score est fourni par la Suède, qui dépasse en permanence les attentes des économistes.


10- Enfin, les salaires augmentent dans certains secteurs aux Etats Unis?

Décryptage

imgresLes supermarchés Target suivent le mouvement des concurrents comme Wal-Mart Stores et TJX Cos en augmentant le salaire minimum de l’ensemble des travailleurs à 9 $ l’heure et à 10 $ pour 2016. Cette augmentation fait suite à des revendications dans les     fast-foods, les Hyper et supermarchés américains.