Les 10 immanquables

Les 10 chiffres immanquables du 9 janvier 2015

NOUS SOMMES CHARLIE

1/ 12 morts et 11 blessés dans la tuerie dont aura été victime Charlie Hebdo… et des millions de Français aujourd’hui solidaires.

10c 1

Décryptage : Vieux d’un demi-siècle, le journal satirique a accompagné notre actualité au fil d’une prose satirique et de caricatures défendant l’expression d’une presse libre, aujourd’hui meurtrie. Partiellement hébergée dans les bureaux de Libération une partie de la rédaction du journal devrait pouvoir sortir mercredi prochain un numéro spécial, tiré à un million d’exemplaires, rendant hommage aux victimes de la tuerie de mercredi.

Les groupes France Télévisions, Radio France et Le Monde ont également annoncé mettre à disposition du journal satirique l’ensemble de leurs ressources humaines et matériels afin que Charlie Hebdo puisse continuer à travailler, alors que le fonds Google pour l’innovation numérique et le Guardian ont également assuré le journal de leurs aides financières respectives.

 

2/ Double prise d’otage.

Décryptage : Scenario encore jamais vu dans l’histoire du terrorisme en France, les forces et services de l’Etat ont aujourd’hui à faire face à deux prises d’otages dont les objectifs sont intimement liés. Entré à la mi-journée dans une épicerie casher de Vincennes, Amedy Coulibaly retient aujourd’hui cinq otages et demande la libération des deux frères Cherif et Saïd Kouachi, auteurs présumés de la tuerie de mercredi, eux-mêmes retranchés avec un otage dans une petite imprimerie de la zone industrielle de Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne (15h15).

Un cas de figure qui a obligé les forces de l’ordre des deux opérations à rester en communication permanente afin de pouvoir coordonner leurs opérations (17h 15) et de lancer finalement les deux assauts quasi-spontanément.

88 000 hommes restent aujourd’hui mobilisés dans le dispositif élargi de surveillance Vigipirate.

 

3/ Réaction internationale.

10c 3

Rassemblement à Trafalgar Square, Londres

 

Décryptage : A Londres, Berlin, Madrid, Washington, Rio, des rassemblements spontanés d’anonymes ont eu lieu en soutien au drame qui a touché Charlie Hebdo. Une réaction également suivie par l’ensemble de la communauté internationale qui de Ban Ki-Moon à Barack Obama, en passant par Angela Merkel, David Cameron et le Pape François, a unanimement condamné les attaques de ce mercredi.

 

ECONOMIE

4/ Meilleure année pour la création d’emplois aux Etats-Unis depuis 15 ans.

Décryptage : 2,952 millions d’embauches, du jamais vu depuis 1999 (3,177 millions d’embauches). Le taux de chômage américain s’établit à 5,6% en décembre contre 5,8% le mois précédent.

 

5/ MyFerryLink, filiale d’Eurotunnel obligée de cesser son activité.

10c 5

Décryptage : C’est en vertu du droit de la concurrence britannique que la justice anglaise a décidé d’ordonner la suspension des activités de transport maritime de MyFerryLink. Les juges anglais ont en effet considéré que la filiale donnait au groupe Eurotunnel une position trop hégémonique dans le transport transmanche. Une vision à laquelle s’opposent aujourd’hui les autorités françaises dénonçant une atteinte à la liberté d’entreprendre et la menace pesant sur 600 employés de la compagnie maritime.

 

6/ Coca-Cola supprime 1 600 emplois dans le monde.

Décryptage : Une suppression de postes qui entre dans le cadre d’un plan d’économies fixé à 3 milliards de dollars par an d’ici à 2019. En perte de vitesse, le groupe d’Atlanta accuse des résultats décevants depuis ces deux dernières années. Au troisième trimestre 2014, le chiffre d’affaires de Coca-Cola stagnait à 11,98 milliards de dollars.

 

7/ Augmentation de capital de 7,5 milliards d’euros pour Santander.

10c 7Décryptage : Ana Botin, PDG de l’établissement depuis septembre dernier a finalement décidé d’opérer la recapitalisation de la Santander, option autrefois refusée par son père, l’emblématique Emilio Botin. Même si l’établissement a pu récemment afficher de bons résultats face aux stress tests, Ana Botin a dit souhaiter procéder à une augmentation de capital de la banque en vue d’assurer au mieux la poursuite de sa croissance organique.

 

8/ BMW reste en tête sur le segment de l’automobile haut de gamme.

10 c 8

Décryptage : Avec 1,81 million de véhicules écoulés, BMW reste devant ses concurrents directs, Audi (1,74 million) et Mercedes-Benz (1,65 million). Une suprématie des marques allemandes qui doit beaucoup à l’étranger. A titre d’exemple, la Chine est aujourd’hui, juste derrière les Etats-Unis, le deuxième marché de Mercedes-Benz ; preuve que l’internationalisation peut porter ses fruits.

 

MEDIAS

9/ Patrick Drahi se paie l’Express et L’Expansion pour un montant estimé entre 5 et 10 millions d’euros.

10 c 9

Décryptage : Le prix de la cession peut légitimement paraître ridiculement bas dans la mesure où les deux parutions représentent 100 millions de chiffre d ‘affaires, 400 salariés… mais également une perte annuelle qui serait comprise entre 5 et 10 millions d’euros.

Une acquisition faite donc aujourd’hui à hauteur des pertes consenties par les deux magazines et qui trahit la perte de vitesse que connait aujourd’hui l’industrie de la presse papier. Pour rappel, le groupe l’Express-l’Expansion - regroupant également les activités de Mieux vivre, Votre argent, Lire, Studio Ciné Live, Classica et Pianiste – avait été vendu pour 220 millions d’euros par Dassault en 2006 au groupe Roularta.

En difficulté aujourd’hui, c’est d’ailleurs bien Roularta qui accuse désormais le contrecoup d’une importante moins-value. Le groupe se doit cependant dans le même temps de retrouver des réserves de cash afin d’assurer son expansion.

 

REGION

10/ Michel Vauzelle, Président de la région PACA refuse de briguer un quatrième mandat.

10c 10Décryptage : Président du conseil régional de la région depuis 1998, Michel Vauzelle a dit cette semaine ne pas vouloir défendre de liste lors des prochaines législatives. Une nouvelle qui laisse un vide du côté du parti socialiste. Michel Vauzelle était en effet depuis longtemps considéré comme l’un des seuls élus PS à pouvoir conserver la région loin des ambitions politiques de l’UMP ou du FN.