Les 10 chiffres immanquables du 8 juillet 2014

ECONOMIE 

1/ Le Fonds Monétaire International (FMI) baisse sa perspective de croissance pour la France de 1% à 0,7%.

Décryptage : L’organisation internationale salue également la politique de l’offre menée au travers du Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE) et les différents éléments du Pacte de stabilité, mais ne prévoit pas de décrue du chômage avant 2016.

2/ Le déclin de l’investissement à l‘échelle mondiale montré du doigt par le FMI.

8 juillet titre 2

Décryptage : Aux Rencontres Economiques d’Aix des 4, 5 et 6 juillet derniers, Christine Lagarde, a rappelé que les effets de la crise persistent en raison d’un faible niveau d’investissement. En effet, fin 2013, les niveaux d’investissement à l’échelle mondiale étaient inférieurs de 20 % à leurs volumes d’avant-crise. Cette tendance pèse bien évidemment sur les perspectives de croissance, qui seront d’ailleurs légèrement revues à la baisse dans deux semaines, lorsque le FMI annoncera ses chiffres actualisés de la croissance mondiale.

3/ Faible inflation de la zone euro (+0,5% en mai). Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France met en garde contre une inflation trop faible et handicapante pour la croissance.      

8 juillet titre 3                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

Décryptage : La faible augmentation des prix pousse les investisseurs à placer leur argent dans la zone euro, ce qui conduit à l’appréciation de la monnaie unique. Un euro cher permet l’importation de biens à moindre coût et donc, un maintien à un niveau relativement bas du niveau général des prix. Dans un tel cycle vicieux d’appréciation monétaire, l’inflation ne peut connaître de rebond et les pays européens souhaitant une dépréciation de la monnaie unique en vue de relancer leurs exportations peuvent toujours attendre.  

4/ D’après Thomson Reuters, les sociétés françaises n’ont jamais autant suscité les appétits.

Décryptage : Au premier trimestre 2014, les offres de fusion-acquisition visant des sociétés françaises se sont élevées à 97 Mds d’euros, soit autant que durant la période 2008-2013. Les deals Lafarge-Holcim ou Alstom GE ont bien évidemment fortement contribué à cette tendance.

POLITIQUE

5/ En fin de semaine dernière, l’Express révèle qu’une pénalité de 363 615 euros infligée par la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques (CNCCFP) à Nicolas Sarkozy aurait été payée par l’UMP.

Décryptage : La défense de Me Philippe Blanchetier, avocat de l’ancien Président de la République s’articule autour de deux axes. D’une part, la pénalité en question n’est pas une amende, mais une sanction administrative, elle a donc pu être légitimement payée par le parti. D’autre part, l’appel aux dons lancé par l’UMP l’année dernière, afin de recouvrir les 11 millions d’euros nécessaires après l’invalidation et le non remboursement des comptes de campagne, comprenait déjà le montant en question. Que l’argumentation tienne ou pas, l’office anti-corruption du Parquet de Paris est désormais en charge de l‘enquête.

6/ Les comptes de l’UMP ne finissent pas d’être un sujet d’actualité. Le total des dettes du parti s’élèverait à 80 millions d’euros, dont 24 millions d’euros d’actifs immobiliers, comprenant le siège de l’UMP rue de Vaugirard.

8 juillet 6Décryptage : Le rapport d’audit qui doit être présenté ce soir au bureau politique du parti ne comprend pas d’éclaircissements sur les situations personnelles, les salaires des collaborateurs, où 24.000 euros de billets d’avion récemment évoqués par la presse. En fin de compte, rien d’explosif ne devrait véritablement ressortir de la présentation de l’audit, mais les différents clans au sein du parti semblent fourbir leurs armes dans l’attente du moment opportun.

POLITIQUE INTERNATIONALE

7/ Après le lancement de 80 roquettes sur le territoire israélien, l’armée israélienne a répliqué par des bombardements sur la Bande de Gaza.

Décryptage : Aujourd’hui, le gouvernement israélien annonce le rappel de 40.000 réservistes suite aux évènements récents faisant craindre l’éventualité d’une troisième Intifada.

SOCIAL

8/ Hier, la grève des avocats a mobilisé plus de 3000 praticiens (chiffre de la préfecture) qui ont défilé dans les rues de Paris afin de réclamer une revalorisation de l’aide juridictionnelle (AJ). Le mouvement de grève en s’étendant sur la durée provoque la paralysie partielle des tribunaux.

Décryptage : Interrogée sur le plateau RMC/BFM de Jean-Jacques Bourdin, Christine Taubira a rappelé « la réalité », à savoir que « 7% des avocats font 57% de l’aide juridictionnelle », autrement dit, que certains cabinets en sont terriblement dépendants. Les cabinets pénalistes et les jeunes avocats désireux d’étoffer leur clientèle sont les plus touchés.

Par ailleurs, les pistes évoquées pour revaloriser l’AJ déplaisent aux avocats. L’une d’elle entend notamment mettre en place une taxe sur le chiffre d’affaires des cabinets. Taxe de solidarité professionnelle pour le gouvernement, taxe injuste pour les avocats parisiens qui représentent les deux tiers du chiffre d’affaire de la profession, et qui rappellent également que les cotisations payées aux différents barreaux par les avocats français contribuent déjà au financement de l’aide juridictionnelle.

HIGH TECH

9/ Un trafic de Bitcoins stoppé par la gendarmerie. 388 bitcoins, soit 178 000 euros au cours actuel, ont été saisis sur les disques durs des trafiquants. La plateforme échangeait des euros ou des dollars contre des bitcoins moyennant une commission très élevée pouvant aller jusqu’à 50% du montant échangé. Les perquisitions de la gendarmerie ont eu lieu à Cannes, Nice, Toulouse et Bruxelles.

8 juillet kazeco 9Décryptage : Les deux organisateurs du trafic sont notamment poursuivis pour « exercice illégal de la profession de banquier » et « blanchiment d’argent ». L’absence de règlementation et de cadre juridique autour du Bitcoin rend cette monnaie virtuelle susceptible d’engendrer un grand nombre d’activités délinquantes. Vendredi dernier, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a d’ailleurs appelé les banques à ne pas user de cette monnaie avant l’instauration d’un cadre légal bien défini.

SPORT

10/ Le groupe de presse Le Télégramme (130 millions de chiffre d’affaires), publiant le quotidien du même nom annonce une prise de participation majoritaire dans la société d’évènementiel OC sport.

8 juillet kazeco 10

Décryptage : La politique de diversification du groupe Télégramme semble payer. Après avoir investi dans l’organisation de la Route du Rhum, le site de recherche d’emploi RegionJob, ou avoir racheté les droits du Printemps de Bourges et des Francofolies de la Rochelle, le groupe de presse mise sur l’international en misant sur OC, qui réalise la grande majorité de son chiffre d’affaires à l’étranger.