Les 10 immanquables

Les 10 chiffres immanquables du 6 janvier 2015

ECONOMIE 

1/ La situation politique grecque continue d’inquiéter les marchés.

6 janvier 2015 1Décryptage : Hier en net recul de 5,63% à la clôture, l’indice de la Bourse d’Athènes a entrainé avec lui les principales places boursières mondiales : CAC40 (-3,31%), Stoxx 50 (-2,43%), Dow Jones (-1,30%), FTSE (-2%), DAX (-2,99%). En montrant des signes de fébrilité, les marchés anticipent une éventuelle victoire du parti d’extrême gauche grec Syriza aux prochaines élections législatives du 25 janvier et un retrait de la Grèce de la zone Euro qui y serait consécutif, mais pas seulement… le spectre de la déflation allemande et la chute des prix du pétrole jouent également sur des marchés préférant anticiper, plutôt que d’encaisser une chute brutale qui risquerait d’arriver à la fin du mois.

 

2/ Le baril de brent sous la barre des 50 dollars.

6 janvier 2015 2Décryptage : Le prix du pétrole continue sa chute vertigineuse entamée depuis le début de l’été sous la convergence d’une hausse des niveaux de production en Amérique du Nord, mais aussi en Russie et en Irak, d’une anticipation de l’exploitation de nouveaux gisements (notamment en Angola et au Nigeria), mais également en raison d’une position figée de l’Arabie Saoudite refusant toujours de fermer ses vannes au risque de perdre des parts de marché au profit de ses concurrents. Un cours du pétrole qui ne semble pas devoir évoluer à la hausse dans les prochains jours, notamment en raison d’une défiance générale des marchés déjà préoccupés par les incertitudes des élections législatives grecques.

 

3/ 1% de croissance en 2015.

Décryptage : Rappelé hier au micro de France Inter par François Hollande, le seuil du 1% de croissance ne semblerait pourtant pas à lui seul assuré le recul tant attendu de la courbe du chômage. Pari économique ou politique, le chef de l’Etat continue de miser sur la sémantique de l’optimisme tout en reconnaissant sa responsabilité dans l’échec des politiques de croissance et d’emploi menées depuis son élection. La chute du prix du baril et un euro faible (désormais sous la barre des 1,20 dollar) appuieront peut-être en ce début d’année un retour de la compétitivité européenne à l’échelle international. Des phénomènes extérieurs certes, mais dont la conjoncture française sera tout de même dépendante en 2015.

 

4/ 1432 commandes nettes en 2014, Boeing publie la meilleure performance de son histoire commerciale.

6 janvier 2015 4Décryptage : Le nouveau record de Boeing supplante celui de ses 1413 commandes passées en 2007, mais reste en deçà de celui d’Airbus qui écoula 1503 appareils en 2013. Un nombre de commandes que l’avionneur européen a peut-être battu en 2014. Réponse attendue avec la publication des chiffres d’Airbus mardi prochain.

 

SOCIETE

5/ Le moral des ménages en augmentation de deux points en décembre à 90 points.

Décryptage : Toujours sous la barre des 100 points, le moral des ménages s’améliore cependant pour le deuxième mois consécutif. Des ménages qui ne jugent pas pour autant que les temps se prêtent à des achats importants (-2) et qui se disent plutôt en mesure d’épargner (+4).

 

SANTE

6/ 58% des Français disent la grève des médecins.

Décryptage : Parmi eux, il y a bien évidemment ceux qui connaissent les revendications des médecins et les appuient dans leur démarche. Mais si la grève ne rencontre pas de forte contestation auprès de la population c’est qu’elle reste véritablement peux ressentie. Le mouvement de protestation des praticiens s’installe en effet dans la durée grâce à un service minimum toujours assuré. Le Président de la Fédération des Médecins Jean-Pierre Hamon a également appelé à ce que la grève de la Carte Vitale ne s’exerce pas au détriment des patients disposant de faibles ressources financières et que des délais de remboursement risqueraient de pénaliser trop fortement.

 

HIGH TECH

7/ 120 entreprises françaises présentes aujourd’hui à l’ouverture de la 48ème édition du Consumer Electronic Show(CES).

6 janvier 2015 7Décryptage : Première délégation européenne en termes de sociétés représentés, et cinquième au niveau mondial, les Français sont aujourd’hui à l’avant-garde de l’électronique grand public et de l’industrie numérique, véritables cœurs de cibles du salon. Cette année cinq d’entre elles seront récompensées : Giroptic (caméra effectuant des enregistrements à 360°), Citizen Sciences (textiles connectés), Withings (capteurs pour la santé), Voxtok (systèmes audio) et Lima (boîtier permettant de centraliser le contenu de plusieurs hardware et périphériques informatiques).

 

8/ La société hongkongaise Lalamove se présentant comme le « Uber de la logistique » lève 10 millions de dollars.

6 janvier 2015 8Décryptage : La jeune start-up déjà présente à Hong Kong, Singapour, Taipei, Bangkok, Guangzhou et Shenzhen propose à des particuliers de devenirs des transporteurs en acceptant, via leurs smartphones, des missions de transport de biens confiées par d’autres particuliers ou par des entreprises. Lalamove envisage ainsi de permettre aux usagers de son service de passer un ordre d’expédition en 30 secondes (qualification du bien à convoyer, du mode de transport exigé, paramètres de distance…) et de trouver ainsi un transporteur dans les 5 minutes !

 

CINEMA

9/ Merci pour ce moment en voie d’adaptation au cinéma ne devrait être diffusé sur les écrans qu’après l’élection présidentielle de 2017.


Décryptage :
Succès de librairie, le livre de Valérie Trierwieler, tiré à plus de 730 000 exemplaires sera donc finalement porté sur les écrans d’ici 2017 sans pour autant interférer avec l’agenda politique, comme la récemment assuré la réalisatrice Saïda Jawad.

 

FOOT

10/ 220 millions d’euros pour Messi !

6 janvier 2015 10Décryptage : Intransférable, le meneur de jeu argentin du Barça a cependant fait l’objet d’une estimation de la part de l’Observatoire du football dans un rapport publié hier. Premier dans l’ordre des évaluations, Messi devance le portugais Christiano Ronaldo (133 millions) et le belge Eden Hazard (99 millions).