Les 10 chiffres immanquables du 5 septembre 2014

ECONOMIE 

1/ Mario Draghi renforce les initiatives de la Banque Centrale Européenne (BCE) en annonçant un programme de rachat de dettes privées.

5 septembre 2014 draghi kazecoDécryptage : Le programme de soutien à l’économie et au crédit en zone euro repose à la fois sur le rachat d’actifs adossés à des créances (ABS) et sur le rachat d’« un large portefeuille d’obligations sécurisées libellées en euro et émis par des institutions financières de la zone euro ». Ce programme massif de rachat de dettes contribue à la politique de Quantitative Easing inspirée par les pratiques de la Banque Fédérale américaine.

2/ Les taux de la BCE passent également à leurs plus bas historiques. Le taux directeur passe de 0,15% à 0,05%, le taux marginal de 0,35% à 0,30%, le taux de dépôt poursuit sa chute en territoire négatif à -0,20%.

Décryptage : Racheter de la dette pour redonner de la confiance et des marges de manœuvres aux agents économiques de la sphère privée, comme à ceux de la sphère publique, c’est bien, mais user d’une politique de taux faible comme la zone euro n’en a jamais connue, c’est mieux. C’est un peu en substance ce qui est ressorti de l’intervention de Mario Draghi, hier après-midi.

Rachat de dettes par la BCE et politique de taux bas n’ont en fait pour seul objectif que de lutter contre la déflation, véritable maladie de la zone euro. Si les rachats de dettes par la BCE redonnent de la marge de manœuvre aux agents économiques, la chute des taux découragent les banques de déposer leurs fonds à la BCE (influence de la chute du taux de dépôt) et les poussent également à faciliter l’accès au crédit (influence de la chute du taux directeur et de celle du taux marginal).

Jamais la BCE n’avait envisagé des mesures aussi fortes pour décourager l’épargne au profit des investissements et de la consommation.

Le CAC 40 répond quant-à-lui favorablement aux mesures énoncées. L’indice parisien clôture la séance de jeudi avec une hausse de 1,65% à 4494,94 points et ouvre stable en ce vendredi matin (-0,04% à 10h45 GMT+2).

Pour en savoir plus sur les risques de la déflation : https://www.youtube.com/watch?v=zG4yV2z4jWk&list=UUh_b6XMwS5aEx8F_za9Z4uA&index=2

3/ Pacification dans le domaine du Luxe. Mercredi 3 septembre à une heure du matin, le Tribunal de Commerce de Paris met fin à une discorde de quatre ans entre deux grands de l’industrie.

Décryptage : De 2001 à 2010, le groupe LVMH a usé de paradis fiscaux et d’instruments financiers complexes – equity swaps notamment à partir de 2007 - afin de s’assurer en secret une solide participation dans Hermès. Le 23 octobre 2010, LVMH avait fortement marqué les esprits en annonçant détenir 14,2% de son célèbre concurrent avant d’en détenir finalement 23,2% début 2014. Condamné en 2013 par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a versé 8 millions d’euros d’amende pour n’avoir pas plus rapidement annoncé sa prise de participation croissante dans Hermès, le groupe LVMH était alors stratégiquement entravé dans sa tentative de conquête.

5 septembre 2014 hermès

Mercredi dernier, par un accord signé entre les représentants des deux groupes, Axel Dumas pour Hermès, et Bernard Arnault pour LVMH, auprès du Président du Tribunal de Commerce de Paris, Franck Gentin, les deux dirigeants en finissent avec une dispute qui aura opposé les deux grands du Luxe français. LVMH revend 15% d’Hermès à ses actionnaires, n’en conservant que 8,5% et s’engage à ne pas acheter d’actions Hermès pendant les cinq années à venir.

Pour LVMH, c’est la possibilité de clarifier sa stratégie de conquête avortée et de réaliser une plus-value comptable significative suite à la vente des actions. Entre 2010 et 2014, le titre Hermès a en effet flambé de près de 64%.

hermes

Pour Hermès, c’est l’occasion de retrouver une part de « flottant » plus conséquente passant dès lors de 7% à 22% et donc des marges de manœuvres financières plus convenables.

4/ Le plan de croissance et de compétitivité d’Air France bloque face à l’opposition des syndicats de pilote (SNPL et Spaf) qui ont d’ores-et-déjà déposé un préavis de grève pour le 15 Septembre.

Décryptage : Le fameux plan prévoit la refonte du réseau court et moyen-courrier en faveur du renforcement de Transavia, compagnie low cost du groupe, et ce à partir de bases situées hors de France. Les syndicats de pilotes craignent quant à eux que le transfert de certains d’entre eux auprès de Transavia ne se traduise par la dévalorisation de leurs contrats et de leurs conditions de travail.

5/ La Cour de Justice de l’Union Européenne (CJCE) confirme la décision prise en première instance par le Tribunal de l’UE (2012) et condamne la SNCM à rembourser les 200 millions d’euros d’aides accordées par la Commission Européenne à la compagnie maritime en 2008.

Décryptage : L’application du droit de la concurrence européen achoppe sur le remboursement de l’aide autrefois accordée par les autorités européennes. La Cour de Justice accède ainsi favorablement à la demande de Corsica Ferries et laisse ainsi se poursuivre la série de difficultés que connaît la SNCM depuis plusieurs années déjà.

 

RELATIONS INTERNATIONALES

6/ Après James Foley, Steven Sotloff est le deuxième journaliste américain assassiné par les djihadistes de l’Etat Islamique.

Décryptage : Barrack Obama s’est dit écœuré par les images de la décapitation de Steven Sotloff et a promis que les djihadistes en payeraient le prix. Le chantage à l’exécution se poursuit cependant. L’Etat Islamique a d’ores et déjà annoncé la future exécution du journaliste britannique David Haines. Londres a récemment annoncé qu’elle avait envisagée une opération de sauvetage qui n’a malheureusement pas pu se poursuivre. L’Etat Islamique et ses avancées en Irak, mais aussi en Syrie, sera bien évidemment au cœur des discussions qui ont lieu du 3 au 5 septembre à Newport, Pays de Galles, à l’occasion du sommet de l’OTAN.

7/ La livraison des deux navires de guerre Mistral à la Russie est finalement soumise à deux conditions.

5 septembre 2014 dmistral kazeco

Décryptage : Après le refus d’opérer la livraison du premier navire Mistral en raison de l’implication de la Russie dans l’actuel conflit ukrainien, Laurent Fabius affine la position de la France. Le ministère des Affaires Etrangères soumet la livraison du premier navire de commandement à deux conditions : l’avènement consécutif d’un véritable cessez-le-feu, puis celui d’un accord de paix. La position française s’affermit et est saluée par Washington.

 

POLITIQUE INTERIEURE

8/ « Merci pour ce moment », véritable ouvrage-bilan des neuf années de la relation Valérie Trierweiler / François Hollande n’y va pas de main morte avec le chef de l’Etat. Le Président de la République se dit aujourd’hui « atterré » par la parution de l’ouvrage qui a tout l’air d’être un brulot, et dont le titre fut sans doute choisi avec une pointe d’ironie.

5 septembre 2014 hollande trierweiler kazeco

Décryptage : Attaque en règle à l’égard d’un chef de l’Etat qui selon les affirmations du livre qualifierait les pauvres de « sans dents » et dresserait le portrait d’un président déshumanisé, « Merci pour ce moment » en est sûrement un très dur à vivre pour le chef de l’Etat.

Si le linge sale ne semble pas devoir se laver en privé pour l’ex-compagne de François Hollande, nul doute que le succès de l’ouvrage en librairie est déjà une affaire entendue. Tiré à 200 000 exemplaires et nouveau détenteur du record historique des précommandes sur Amazon.fr, « Merci pour ce moment » est l’histoire d’un best-seller annoncé.

5 septembre 2014 thomas thevenoud 2 9/ « On est pas tous des Cahuzac ! », c’est autrefois ce qu’avait déclaré Thomas Thevenoud après l’affaire qui avait touché l’ex ministre du budget. Devenu secrétaire d’Etat dans le gouvernement Valls II, Thomas Thevenoud a cependant dû démissionner neuf jours seulement après sa nomination en raison d’un… défaut de déclaration fiscale.

Décryptage : Ironie du sort, Thomas Thevenoud avait été élu vice-président de la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac et avait plaidé pour une plus grande transparence de la vie politique. L’ex-secrétaire d’Etat affirme cependant que sa situation est désormais parfaitement régularisée.

 

FOOT

10/ 1-0. C’est sûr ce bon résultat que l’Equipe de France termine son match amical face à l’Espagne et poursuit sur la bonne impression laissée au Mondial.

5 septembre 2014 loïc rémy kazecoDécryptage : Loïc Rémy marque le seul but de la rencontre à la 72èmeminute et montre qu’il est toujours présent au sein des Bleus, avant de rejoindre l’effectif des Blues. Attendu à Chelsea, Loïc Rémy pourrait être la recrue parfaite pour seconder un Diego Costa à la tête de l’attaque.

Le prochain rendez-vous de l’Equipe de France est fixé pour ce dimanche face à la Serbie. Une seconde victoire permettrait d’envisager une belle campagne européenne à moins de deux ans de l’Euro 2016.