Les 10 immanquables

Les 10 chiffres immanquables du 4 novembre 2014

ECONOMIE 

1/ 57% des Français se disent « inquiets de basculer » dans la précarité.

Décryptage : Le manque de confiance des Français en l’avenir se confirme dans ce dernier sondage LH2 pour CA Com et BFMTV. 14% d’entre aux affirment même s’en sortir uniquement grâce à des aides extérieures, alors que 23% disent devoir puiser dans leurs économies.

 

2/ Hier, le Premier Ministre Manuel Valls se rend au nouveau siège de l’Oréal pour honorer les performances du groupe aux 23 milliards de chiffre d’affaires (2013).

Décryptage : A l’opposé du pessimisme ambiant sur la conjoncture économique de la France, Manuel Valls loue le « French celebrating », face au « French bashing ». Symbole d’une réussite à la française, le champion mondial des cosmétiques a été choisi par le Premier Ministre pour faire l’article d’une compétitivité française qui marche fort à l’international.

 

3/ Un ex-ministre de l’Economie retourne sur les bancs de l’école.

Décryptage : C’est hier matin qu’Arnaud Montebourg, ex-ministre du redressement productif a fait sa rentrée à l’INSEAD. Après avoir annoncé son souhait de créer sa propre entreprise, Arnaud Montebourg rejoint la prestigieuse école pour y parfaire sa connaissance du monde des affaires. Une démarche qui a également son importance dans la communication de l’ancien ministre.

4 novembre 2014 montebourg3

L’ex-ministre n’a cependant ni confirmé, ni infirmé les rumeurs selon lesquelles il aurait touché une bourse d’étude (privée) afin de s’acquitter au moins partiellement des 34 500 euros que coûtent la formation.

 

POLITIQUE

4/ Selon un sondage Odoxa paru dans Le Parisien de samedi dernier, 75% des Français jugent que le retour de Nicolas Sarkozy en politique serait « raté ».

 

4 novembre 2014 sarkozy4Décryptage : Plus alarmant encore pour l’ancien chef de l’Etat, celui-ci est abandonné par sa base. 57% des sympathisants de droite et 48% des sympathisants UMP trouvent que le retour de Nicolas Sarkozy n’a pas été suffisamment bien négocié. Les affaires judicaires, mais aussi les nombreux candidats aux primaires de l’UMP, a commencé par un Alain Juppé rassembleur, obscurcissent les prétentions politiques de l’ex-Président.

 

ENVIRONNEMENT

5/ Le 5ème rapport du GIEC publié lundi appelle à une prise en considération urgente et globale des enjeux du changement climatique en cours.

4 novembre 2014 giec 6Décryptage : Réuni au siège des Nations-Unies à New-York pour faire la présentation de son 5ème rapport, le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) par la voie de son Président, Rajendra Pachauri, met en garde la communauté internationale contre une montée irréversible de la température mondiale de plus de 2°C.

Le rapport revient sur les affirmations de ses versions précédentes pour mieux les confirmer. En d’autres termes, oui, l’accélération du réchauffement climatique est bien le fait de l’homme et oui, ses effets pourraient bien être dévastateur sur les communautés humaines : montée du niveau des eaux, chute sensible des rendements agricoles, augmentation du nombre de réfugiés climatiques…

Le GIEC réitère une fois de plus ses avertissements à la communauté internationale et recommande à celle-ci de réduire entre 40% et 70% ses émissions de CO2 à l’échelle globale d’ici 2050. Un objectif audacieux au regard des disparités de vues et d’initiatives sur le sujet.

A lire aussi : Changement climatique : pourquoi la coopération internationale traine-t-elle les pieds ?

 

6/ 56 policiers blessés et la mort d’un jeune homme de 21 ans, le bilan des manifestations du barrage de Sivens devient une question politique.

Décryptage : La mort du jeune Remi Fraisse a suscitée l’organisation de manifestations pacifistes, mais aussi d’affrontements violents entre forces de l’ordre et « casseurs », comme à Nantes ou à Toulouse. De la controverse environnementale à l’expression d’un vif malaise social, le barrage de Sivens est devenu en l’espace d’une semaine un sujet de récupération politique pour les partis de tous bords. Si les Verts ont critiqué l’inutilité du projet, le Front de Gauche s’en prend principalement à la gestion de la crise par le ministère de l’Intérieur.

 

7/ Sur le mois écoulé, 13 des 19 centrales nucléaires que comptent le parc nucléaire français ont été survolées par des drones légers non identifiés.

4 novembre 2014 centrales 7

Décryptage : Ses récents survols des centrales nucléaires françaises relancent les craintes quant à la sécurité du parc industriel français. Si les autorités rappellent que les centrales sont sûres et peuvent résister au choc provoqué par le crash d’un avion, il n’en va pas forcément de même des piscines de refroidissement où sont stockés les combustibles irradiés.

Dans tous les cas, la stratégie de sacralisation de nos centrales mérite d’être repensée face à des objets volants trop petits pour être détectés.

 

HIGH TECH

8/ Le vaisseau spatial Space Ship Two s’écrase dans le désert californien.

4 novembre 2014 sst 8Décryptage : Chargé d’établir des vols commerciaux à la frontière de l’espace, le programme de test du vaisseau Space Ship Two marque un coup d’arrêt. En plus de la mort d’un des membres de l’équipage, l’accident relance la polémique sur les procédures de sécurité de la firme. En 2007, trois ingénieurs avaient déjà péri dans l’explosion d’une fusée destinée à la propulsion de SpaceShipTwo. Dimanche dernier, Madame Caroline Cambpell, spécialiste des fusées de lancement à l’Association Internationale pour la Promotion des Fusées Spatiales affirmait également à l’AFP que la compagnie ignorait depuis longtemps déjà les mises en gardes des experts, notamment au sujet du moteur de fusée utilisé.

La communication de Virgin Galactic et de l’emblématique Richard Branson a pourtant donné espoir à des centaines de richissimes touristes spatiaux en devenir qui se sont déjà acquittés du versement d’avances sur les 200 000 dollars que coûte le billet.

 

REGION

9/ La direction de la SNCM fait contester la cessation des paiements de la société au Tribunal de Commerce de Marseille. Les emplois de 1508 salariés sont menacés. Mais aussi ceux de nombreux saisonniers et sous-traitants de la compagnie maritime.

4 novembre 2014 sncm 9

Décryptage : Actionnaires majoritaires, Transdev et Veolia (66% du capital) exigent depuis longtemps déjà de remettre le sort de la compagnie entre les mains du Tribunal de Commerce. La direction de la compagnie a annoncé hier son intention d’y déposer son bilan afin de faire constater l’état de cessation des paiements. Le PDG de Transdev, Jean-Marc Janaillac a également annoncé l’existence de cinq ou six offres de reprise.

Si la SNCM connaît de mauvais chiffres de rentabilité depuis ces dernières années et que la Commission Européenne réclame le remboursement de 400 millions d’euros d’aides publiques indues au regard du droit de la concurrence européen, c’est l’exigence de remboursement d’un prêt de 103 millions d’euros à Transdev qui met techniquement la SNCM en cessation des paiements.

Au vu de la situation financière de la société une procédure collective salutaire permettant la survie de la société paraît difficile à assurer.

 

10/ Trois projets d’attentats déjoués en France, dont l’un à Nice.

Décryptage : Selon une note interne de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DSGI) citée hier sur RTL, l’Ile-de-France, Lille et Nice auraient fait l’objet de projets d’attentats déjoués à temps par les forces de police. Pour ce qui est de la ville azuréenne, l’affaire remonte au mois de février dernier. Tout juste revenu de Syrie, Ibrahim Boudina aurait alors attendu le grand rassemblement populaire pour passer à l’action. 900 grammes d’explosif, répartis dans trois cannettes de boissons énergisantes ont été retrouvées à son domicile à l’occasion de perquisitions menées par la police.

En Ile-de-France et à Lille, les menaces provenaient également de profils jeunes, radicalisés, et ayant séjourné en Syrie.