Les 10 immanquables

Les 10 chiffres immanquables du 31 octobre 2014

ECONOMIE 

1/ Le « choc de simplification » voulu par le Président de la République pourrait rapporter jusqu’à 11 milliards d’euros d’ici à la fin de l’année 2016.

Décryptage : Fiche de paie unique, déclaration de revenu unifiée, ou encore facilitation des demandes administratives en ligne (passeport notamment)… Avec près de 200 mesures, « le choc de simplification » représente un arsenal extensible que le gouvernement ne se privera pas d’utiliser.

 

2/ Après résiliation de son contrat passé avec la société Ecomouv’, l’Etat pourrait indemniser la société à hauteur de 800 millions d’euros.

31 octobre ecomouv 2Décryptage : La somme correspond principalement au remboursement du coût d’installation des portiques. 250 à 300 millions de dommages et intérêts pourraient également être demandés au titre du préjudice financier subi par la société. L’Etat quant à lui pourrait revenir sur la validité même des contrats autoroutiers. Des conventions que l’on dit très bien ficelées.

 

3/ Après six années de crise, la Réserve Fédérale américaine annonce mettre fin à son programme de Quantitative Easing (QE).

31 octobre fed 3Décryptage : La manœuvre a eu pour but de faire racheter à la Fed une grande partie des « actifs toxiques » qui minaient jusqu’alors la comptabilité des banques américaines. La situation de ces dernières s’est assainie et les Etats-Unis semblent véritablement de retour sur le chemin de la croissance. La Fed annonce pourtant une période de consolidation et un maintien des taux à leurs niveaux actuels.

Au total, la politique de QE aurait fait passer le passif de la Fed de 800 à près de 4500 milliards de dollars !

 

4/ Première estimation du département du Commerce américain. Au troisième trimestre, l’économie américaine progresse de 3,5%.

Décryptage : L’abandon du soutien de la Fed à l’économie américaine semble coïncider avec le redressement de cette dernière. Pourtant, la prudence reste de mise. La consommation individuelle (1,2%) reste loin de l’objectif d’une augmentation de 2% en rythme annualisé fixé par la Fed. D’autres indicateurs expriment des réalités conjoncturelles très sectorielles et dont la portée est à relativiser à moyen terme. Ainsi, si la construction résidentielle a progressé de 8,8% au deuxième trimestre, celle-ci a tout juste augmentée de 1,8% entre juillet et septembre. Idem pour les exportations qui témoignent d’un très fort dynamisme sur la même période (+7,8%) et dont le niveau sera difficile à maintenir au dernier trimestre 2014. Bref, les Etats-Unis confirment l’excellent rattrapage d’une économie autrefois embourbée, mais dont la vitesse de croisière reste encore à trouver.

 

POLITIQUE

5/ La construction du barrage de Sivens suspendue par la décision du conseil général du Tarn par 43 voix sur 46.

Décryptage : Ironie du sort, en 2012, le conseil général du Tarn s’était prononcé à 43 voix sur 46 mais pour la réalisation du projet !

Depuis la mort du jeune Rémi Fraisse, le barrage est devenu l’emblème de la cause écologiste, mais aussi de la récupération politique. C’est d’ailleurs ce qui semble le plus surprenant. Si tout le monde s’empresse aujourd’hui d’en parler, le sujet ne semblait pas auparavant susciter l’intérêt du plus grand nombre.

 


6/ Selon le Canard Enchaîné, le syndicat CGT aurait payé près de 130 000 euros à son secrétaire général Thierry Lepaon pour la restauration d’un 120 m2, non loin du Château de Vincennes.

31 octobre thierry lepaon6

Décryptage : Le Canard Enchaîné donne le détail des sommes versées : plomberie/carrelage (24 000 euros), électricité (18 000 euros), peintures (15 800 euros)… Au total, 150 000 euros, 130 000 avec ristourne.

Le trésorier de la CGT, Eric Lafont, a d’ores-et-déjà apporté son soutien à Thierry Lepaon à plusieurs reprises, justifiant de la légitimité des pratiques en cause. Peu d’appui en revanche des autres dirigeants du syndicat. Les organes de direction de la CGT ont quant à eux déclenché une enquête interne mercredi dernier.

 

RELATIONS INTERNATIONALES

7/ Alors que le Président burkinabè Blaise Compaoré comptait sur un dernier projet de loi pour briguer un troisième quinquennat à la tête de son pays, la rue et une partie de l’armée semblent en avoir décidé autrement.

31 octobre compaore 7Décryptage : La journée d’hier fut fatidique pour le pays. Agitation populaire et armée ont finalement plus qu’ébranlé le pouvoir du Président Compaoré. Encore partisan hier d’une solution « transitoire », Blaise Compaoré annonce aujourd’hui sa démission.

 

8/ Moscou réclame 5,3 milliards de dollars d’arriérés pour des approvisionnements en gaz régulièrement effectués, mais non payés par Kiev.

Décryptage : L’Union Européenne, médiatrice entre les deux parties, a facilité la conclusion d’un accord. Une moitié de la somme sera payé en deux tranches d’ici la fin de l’année. L’autre moitié fera l’objet d’une décision ultérieure d’une cour d’arbitrage internationale. L’accord a dans tous les cas le mérite d’achopper sur le maintien d’un statu quo jusqu’en mars 2015. Une solution bénéfique pour l’Europe qui s’assure par là même d’un approvisionnement régulier au cours de l’hiver.

 

HIGH TECH

9/ Tim Cook avait déjà fait part de son homosexualité dans un discours tenu à l’université d’Auburn en 2013, mais livre aujourd’hui son coming out à Bloomberg Businessweek.

31 octobre tim cook9Décryptage : « Je suis fier d’être gay et je considère mon homosexualité comme l’un des plus beaux cadeaux que Dieu m’ait fait ». Le patron d’Apple souhaite par ses déclarations encourager les millions de personnes souffrant de discriminations en tout genre. Assumer ce que l’on est, c’est mieux comprendre l’autre, le début de l’empathie en somme, à en croire le dirigeant de la firme à la Pomme.

Dans les grands milieux d’affaires, les coming out se font rares. Tim Cook donne l’exemple.

 

REGION

10/ A partir du 14 décembre prochain, la compagnie ferroviaire Thello desservira à raison d’un aller-retour par jour la ligne Marseille-Nice-Monaco-Gênes-Milan.

31 octobre thello 10Décryptage : Première compagnie ferroviaire privée à entrer sur le marché français, Thello est la filiale du groupe italien Trenitalia (67%) et du français Transdev (33%).