Les 10 chiffres immanquables du 1er août 2014

ECONOMIE 

1/ La première estimation de la croissance américaine pour le 2ème trimestre 2014 faite sur les mois d’avril et mai derniers, affiche un rebond surprenant de 4%.

Décryptage : La première estimation prend en compte les deux premiers mois du trimestre. Une deuxième et enfin une troisième estimation se succèderont d’ici un mois pour affiner le taux de croissance trimestriel en question. Le chiffre délivré par l’administration américaine va au-delà de l’estimation des observateurs qui tablaient sur un taux de 3,2% après une contraction de l’activité de 2.9% au 1er trimestre de l’année due essentiellement au mauvais temps.

2/ Dans le même temps, le taux de chômage américain baisse légèrement à 6,2%.

Décryptage : 198.000 emplois auraient été créés dans le secteur privé.

3/ Le taux de chômage de la zone euro redescend à 11,5%, soit à son plus bas depuis 2012.

Décryptage : Sur un an, le taux de chômage dans la zone euro recul de 0,5%.Les disparités entre les pays les plus touchés et les moins touchés sont criantes. Si l’Autriche (5,0%), l’Allemagne (5,1%) et Malte (5,0%) peuvent arguer de taux de chômage faibles, la Grèce (27%) et l’Espagne (24,4%) affichent des indicateurs bien moins flatteurs, même si de légères embellies sont aussi à attendre de leur côté.

4/ Le PIB espagnol continue de progresser au deuxième trimestre : + 0,6%.

1er aout mariano rajoy4Décryptage : Avec un taux de chômage redescendant péniblement sous la barre des 25% de la population active, à 24,47%, l’économie espagnole est encore fragile. Pourtant, l’orthodoxie budgétaire et le soutien de la BCE permet désormais au pays de se financer à des taux raisonnables sur les marchés et d’envisager une croissance annuelle de 1,5% sur l’année selon les chiffres du gouvernement espagnol, et de 1,2% selon les perspectives du FMI. La politique de Mariano Rajoy mérite au moins son satisfecit.

5/ Le résultat net de JC Decaux recul de 13,8% au premier semestre, à 75,4 millions d’euros.

Décryptage : L’augmentation du chiffre d’affaires ne suffit pas à contrebalancer les effets négatifs des taux de change (-2,4%), de périmètre (+1,7%), ou de nature géopolitique (conflit ukrainien). Le groupe reste cependant sur une stratégie de long-terme efficace avec de bonnes perspectives dans la région de Moscou, aux Etats-Unis ou dans les pays émergents qui assurent aujourd’hui 33% du chiffre d’affaires du groupe.

6/ Kering annonce un chiffre d’affaires semestriels à 4,747 Mds d’euros en progression de 1,5%.

1er aout bottega venetta6Décryptage : Kering dit continuer son plan d’action visant l’amélioration des marges opérationnelles et la génération de cash-flow de ses filiales luxe. Le cash-flow libre opérationnel du groupe s’établit aujourd’hui à 620 millions d’euros contre 393 millions à la même date l’année dernière.

7/ La France compte 985 000 auto-entrepreneurs au 1er août 2014.

Décryptage : Le chiffre est conséquent, mais connaît aussi ses paradoxes. Pour bénéficier du statut d’auto-entrepreneur, le chiffre d’affaires de ceux qui ont choisi cette option ne doit pas dépasser les 32.900 euros dans le cadre de prestations de services, ou de 82.100 euros s’ils procèdent à des ventes de biens.

Le chiffre d’affaires moyen des auto-entrepreneurs sur un an est de 3.097 euros selon l’Acoss. Les disparités de rémunérations sont grandes entre ceux et celles qui s’approchent des seuils maximums et ceux dont l’activité ne repose parfois que sur une prestation de démarrage d’activité.

POLITIQUE INTERNATIONALE

8/ Les Américains suivent le flot des mesures européennes à l’encontre de Moscou.

1er aout obama kazeco8Décryptage : Les Etats-Unis visent les intérêts financiers russes et interdisent certaines opérations de leurs ressortissants à l’égard de la VTB, de la Banque de Moscou ou de la Banque agricole russe.

 

 

HIGH TECH

9/ Mercredi, après la publication de ses résultats du deuxième trimestre, Twitter voit son action bondir de 29,44%.

Décryptage : La société n’a jamais dégagé un dollar de bénéfice depuis le jour de sa création, mais une augmentation spectaculaire de son chiffre d’affaires sur le trimestre (+124%, par rapport au deuxième trimestre 2014) portant celui-ci à 312 millions d’euros, permet aujourd’hui à la firme internet de s’assurer encore la confiance du marché. 33% du chiffre d’affaires du réseau social est désormais réalisé hors des Etats-Unis.

SPORT

10/ Le transfert d’Angel Di Maria au Paris Saint Germain est officialisé pour une somme de 75 millions d’euros.

1er aout di maria kazeco9Décryptage : Malgré l’officialisation, il semblerait que le transfert se joue en plusieurs actes. Dans un premier temps, le PSG devrait verser 10 M d’euros au Real Madrid pour un prêt avec obligation d’achat en fin de saison. Le reste devrait être payé sur la saison prochaine afin de répartir le montant du transfert sur deux saisons et d’échapper ainsi au règles du fair-play financier de la FIFA.

Les astuces et les montages financiers n’échappent pas au monde du football, loin s’en faut…