FlashbackEco

Les 10 chiffres immanquables du 19 septembre 2014

ECONOMIE 

1/ Alibaba a levé 25 Mds de dollars en vue de son introduction en Bourse. Premier record battu.

Décryptage : Avec une telle levée de fonds, le géant chinois du e-commerce, réalisant plus de transactions qu’Ebay et Amazon réunis, devient la plus grosse introduction au NYSE, et bat ainsi le record détenu par Visa depuis 2008 (19,65 Mds). A 68 dollars l’action, les analystes s’accordent à une valorisation de la société avoisinant les 168 Mds de dollars, ce qui en ferait la troisième capitalisation Internet à la bourse de New-York, derrière Google et Facebook. Rendez-vous aujourd’hui à 15h30 (heure de Paris), au son de la cloche de Wall Street, pour en savoir plus sur l’engouement suscité par l’empire Alibaba.

 

2/ Les commissions d’intervention bancaires reculent de 5% en moyenne.

Décryptage : La loi bancaire de 2013 avait prévu leur plafonnement et leur recul s’amorce. En revanche, le rapport de l’Observatoire des tarifs bancaires et plus mitigé pour ce qui est des frais de tenus de compte. Si 33% des banques pratiquent la gratuité en matière de tenue de compte, 34% facturent entre 0 et 15 euros par an, et 26% entre 15 et 30 euros par an.

L'évolution des moyens techniques et les automatisations informatiques dont disposent aujourd'hui les banques remettent en cause les tarifications pratiquées. L'argument est au coeur de la nouvelle politique de limitation des frais bancaires et risque de le rester, au fil des évolutions technologiques futures.

 

3/ 2325 milliardaires dans le monde, c’est le résultat de l’étude faite en commun par le cabinet Wealth X et la banque UBS.

Décryptage : A eux tous réunis, les milliardaires de la planète représente 7300 milliards de dollars, soit près de 10% du PIB mondial. L’Europe avec 2370 milliards de dollars cumulés repasse devant l’Amérique du Nord et est aujourd’hui le continent comptant le plus de milliardaires au monde.

 

4/ Moody’s se préparerait à une dégradation de la note de la France de Aa1 à Aa2. Communication officielle à suivre à 17h35.

19 septembre 2014 moody s kazecoDécryptage : La note de l’agence désigne la qualité de la dette française et Aa2 représente un émetteur de « haute qualité ». Une dégradation de la note française par Moody’s sanctionnerait éventuellement la hausse du déficit budgétaire et une politique gouvernementale trop lente à produire des résultats, mais ne changerait qu’en très peu de choses la situation de la France sur les marchés, qui emprunte aujourd’hui à des taux historiquement bas.

 

5/ Entre 20% et 24% de rentabilité nette après impôt pour les Sociétés Concessionnaires d’Automobiles (SCA).

Décryptage : Voilà une situation de rente échappant aux professions règlementées et qui est désormais dénoncée par la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale. La privatisation des autoroutes sous le gouvernement de Villepin en 2006 a permis aux SCA d’atteindre des niveaux de rentabilité quasi-inconnus des autres secteurs de l’économie. Le rapport de la Commission témoigne également d’une hausse du prix des péages toujours supérieure au niveau de l’inflation sur ces dix dernières années.

 

POLITIQUE INTERIEURE

6/ 2 heures de conférence de presse, une quarantaine de questions et un homme toujours debout.

19 septembre 2014 hollande kazecoDécryptage : Courbe du chômage, déficit et dette publique, « Frondeurs du PS », intervention militaire en Irak, place de la France dans le monde, François Hollande aura répondu à tout, sauf aux questions portant sur sa vie privée. L’image donnée reste celle d’un président garant des institutions et de sa fonction, et qui à ce titre souhaite poursuivre son exercice jusqu’à la fin de son mandat. Pour le chef de l’Etat, la durée du mandat n’est pas innocente et ce n’est qu’à l’issue de son quinquennat qu’il demande à être jugé.

 

RELATIONS INTERNATIONALES

7/ Avec 55,3% de « non », le referendum sur l’indépendance de l’Ecosse opte pour l’unité avec l’Angleterre.

19 septembre 2014 ecosse1 kazecoDécryptage : Le scrutin a finalement beaucoup fait parler de lui et de l’Ecosse. Les élites de Londres ont apporté une considération croissante au scrutin à mesure que les sondages étaient de plus en plus favorables aux indépendantistes et ont donné plus de crédit que jamais aux exigences politiques des Ecossais. Au lendemain du vote, David Cameron propose déjà de relancer les négociations sur une autonomie accrue de l’Ecosse.

Mais plus encore. Les Ecossais ont prouvé au travers de la question qui leur était posée qu’il était encore possible d’être profondément concerné par une problématique à la fois politique et identitaire. Avec 84,5% de participation, les Ecossais témoignent de leur considération à l’égard ce qui fait d’eux une nation. Victoire du « oui » ou du « non », c’est dans tous les cas la reconnaissance d’une identité nationale propre qui triomphe.
 

Les questions d’identités nationales fédèrent toujours autant. On ne peut malheureusement pas en dire autant des scrutins où la relation entre l’électeur et l’institution référendaire ne paraît que trop distante. Les élections européennes de mai dernier en restent un bon exemple (43,09% de participation).

 

8/ Deux lois et 4000 soldats.

Décryptage : Suite aux deux lois du parlement ukrainien prévoyant d’une part, un statut spécial pour les régions de Donetsk et de Louhansk, et d’autre part, une amnistie à l’égard des participants aux évènements qui s’y sont déroulés, une normalisation du conflit ukrainien semblait envisageable. Mais les autorités ukrainiennes dénoncent aujourd’hui la présence de 4000 soldats russes à la frontière entre la Crimée et l’Ukraine. Le Président ukrainien, Petro Porochenko a également déclaré hier, devant le Congrès des Etats-Unis, que l’agression contre l’Ukraine était « une menace contre la sécurité mondiale ».

 

HIGH TECH

9/ Deux compagnies privées sollicitées par la NASA.

Décryptage : L’implication grandissante de sociétés privées dans le secteur spatial est un phénomène entendue. Le géant Boeing et l’agile Space X ont déjà fait parler d’eux à de nombreuses reprises. Au terme du programme de qualification COTS débuté en 2009, les deux sociétés ont été choisie mardi dernier par la NASA pour développer les deux premiers vaisseaux spatiaux privés (CST-100 pour Boeing ; Dragon V2 pour Space X) capables de transporter des astronautes vers la Station Spatiale Internationale à l’horizon 2017. Le projet a également une implication forte en matière de relations internationales. Il permet aux Etats-Unis d’en finir avec leur dépendance à l’égard des fusées Soyouz russes, jusqu’alors seuls moyens de transporter des hommes jusqu’à la station spatiale. Une liberté bienvenue pour Washington en ces heures de tensions diplomatiques extrêmes avec Moscou.

 

19 septembre 2014 dragon v2 kazeco
Poste de commande de la navette élaborée Space X 

 

LOISIRS

10/ Microsoft se paie Mojang pour la coquette somme de 2,5 milliards de dollars !

19 septembre 2014 minecraft kazecoDécryptage : Microsoft met la main sur le studio indépendant Mojang, créateur du phénomène vidéo ludique Minecraft. Ce n’est pas la première fois que Microsoft fait l’acquisition d’un studio de jeux vidéo. Au début des années 2000, le géant de l’informatique avait acheté Rare, mais l’aventure n’avait pas connue le succès escompté. Il est toujours difficile de mêler l’esprit d’une multinationale et celui d’un producteur indépendant. Espérons que cette fois-ci les fans s’y retrouvent.