Le zéro déchet

kazeco consommation dechets1Le développement industriel et économique de ces dernières années a eu des conséquences très dommageables sur l'environnement. Les fabricants s'efforcent désormais de minimiser leur empreinte écologique tant bien que mal.  La pollution et les déchets sont devenus un enjeu majeur de santé publique. En France, seulement 20% des déchets sont recyclés. Mais comment peut-on consommer tout en réduisant ses déchets? Depuis près de 5 ans, une Française exilée aux USA en a fait un véritable art de vivre. Démonstration.

Chaque année en France, un habitant produit 354 kg d’ordures ménagères. Le traitement des déchets est réparti ainsi : 20 % des ordures sont recyclées (les bouteilles en plastique permettent par exemple de fabriquer des pulls), 30% sont incinérées, 14% sont compostées et 36% finissent à la décharge. Chaque Français verse une redevance d'environ 120 euros/an pour le traitement de ses poubelles. Autant dire qu'il reste encore des efforts à faire en termes de revalorisation.

L'exemple à suivre

Béa, c'est le prénom de cette Française qui a revu sa façon de consommer et donc de « jeter » alors que, pendant près de 7 ans, elle a vécu dans la surconsommation « à l'américaine ».

C'est en déménageant qu'elle et son mari ont eu le déclic : en entreposant leurs affaires dans un garde-meubles, ils se sont rendu compte que  le strict minimum leur suffisait largement. Cette prise de conscience va marquer le début d'une nouvelle vie.

kazeco consommation dechets3Les solutions pour consommer intelligemment sont très simples, il suffit juste d'un peu d'organisation... et de volonté pour refuser le superflu. Près d'un tiers de notre poubelle quotidienne est composée de biodéchets. Pour les personnes possédant un jardin, les épluchures et les restes alimentaires seront idéalement recyclés  dans un composteur (compostage traditionnel). Mais depuis quelques temps, le lombricompostage fait son apparition dans les appartements français : cette solution permet non seulement de réduire les déchets mais d'obtenir un engrais d'excellente qualité qui améliorera la qualité biologique de vos plantes.

De plus en plus les consommateurs s'équipent de cabas réutilisables lorsqu'ils font leurs achats; certains sacs plastiques sont toujours produits mais sont désormais conçus à base d'amidon de maïs et sont recyclables.

Malgré les efforts, les emballages sont toujours omniprésents : pour les réduire, Béa utilise des bocaux en verre et évite ainsi les sachets plastique, les feuilles d'aluminium, le film alimentaire … Les produits (comme la farine ou les céréales) sont achetés en vrac. Le coton a été remplacé par des lingettes lavables et les cosmétiques/produits d'hygiène sont faits maison.

kazeco consommation bea johnsonLes poubelles n'existent plus et les placards sont allégés … car  en effet, Béa et sa famille ont  réduit au maximum leurs vêtements ; ils ne s'octroient que 2 séances de shopping par an et dans une friperie bien sûr !  Sa devise ? « Refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter » ; sa famille ne produit plus qu'un litre de déchets par an en ne consommant que l'essentiel.

Grâce à son expérience  (http://zerowastehome.blogspot.fr, site anglais ), Béa est devenue la nouvelle égérie du « mieux consommer ». Elle a d'ailleurs écrit un livre (« Zéro déchet ») dans lequel elle y raconte son expérience, propose des solutions alternatives et démontre qu'on peut très facilement y arriver. Pour le bien-être de chacun et celui de la Terre.

 Lyla Grabsia - lylagrabsia@live.fr