Le saviez vous?

Le taureau a vu rouge !

17 le taureau voir rouge 1Mécanicien dans l’armée de l’air italienne, Ferruccio Lamborghini ouvre à la fin de la Seconde Guerre Mondiale un garage dans sa ville natale de Pieve di Cento. A la faveur de son voyage de noces, il découvre d’énormes stocks de matériels militaires qui lui permettront de se fournir en matière première à bas coût et de se lancer dans la fabrication de tracteurs. Les engins de Lamborghini se vendent bien dans une Europe qui sort de la guerre et qui fait de son secteur agricole et de son indépendance alimentaire des enjeux prioritaires. Lamborghini devient très vite un des grands fabricants de tracteurs mondiaux et accumule suffisamment de réserves financières pour se lancer dans d’autres aventures.


17 le taureau voir rouge 4Amoureux d’automobile et collectionneur de Ferrari,
Ferrucio Lamborghini achète plusieurs véhicules de la firme au cheval noir et notamment des Ferrari 250 GTO. Mais, Ferruccio Lamborghini trouve à redire au sujet de sa dernière acquisition, de son confort à bord et surtout de sa boîte de vitesse. Il ne s’empêche d’ailleurs pas non plus de le faire savoir à Enzo Ferrari. La réponse du fondateur de la maison Ferrari à Ferrucio Lamborghini fut pour le moins sans équivoque :

Tu sais conduire un tracteur, mais tu n’apprendras jamais à conduire une Ferrari.

17 le taureau voir rouge 2La « pique » eut un effet retentissant. Le 30 octobre 1963, Ferrucio Lamborghini fonde Automobili Lamborghini avec la ferme intention de développer des modèles plus performants que ceux de Ferrari. L’implication de Lamborghini est totale. Il s’alloue successivement les services de Giotto Bizzarini et de Gian Paolo Dallara, tous deux anciens ingénieurs Ferrari. Bizzari, chargé de développer un moteur V12 de 3,5 L pour la future Lamborghini, reçoit même une prime pour chaque cheval-vapeur développé en plus de ceux existants sur le V12 Colombo de Ferrari. Bref, tout est mis en œuvre pour être plus performant que la firme de Maranello. Si la 350 GTV présentée au salon de l’automobile de Turin en 1963 ne connait pas un grand succès, et que la 350 GT est vendue à perte pour continuer à concurrencer Ferrari, la Miura (produite entre 1966 et 1973) deviendra la première voiture de série franchissant les 300 km/h. Le nom Lamborghini devient alors connu dans le monde entier et s’affirme peu à peu, au fil des modèles réalisés, comme un constructeur de légende alliant haute performance, esthétique et luxe, à l’instar de Ferrari ou Maserati.

17 le taureau voir rouge 3

Dans une interview datant de 1984, Ferrucio Lamborghini déclara :

 Si Enzo Ferrari ne m’avait pas asséné cette mesquinerie un jour où je me plaignais d’insolubles problèmes sur ma propre Ferrari, je n’aurais peut-être jamais construit mes voitures.

Et oui, de temps en temps, les réactions d’orgueil peuvent être beaucoup plus constructives que l’on ne le croit.

Un demi-siècle après sa création, Lamborghini aujourd'hui, c'est une marque d’excellence appartenant au groupe Volkswagen Audi Group, totalisant sur son nom près de 508 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013 (469 millions en 2012). 

Enzo en doutait, Ferrucio l'a fait !

 

David Dayan

 
david@kazeco.com
 
Le Saviez-vous ? - kazeco.com