Management

Le project management

Parlons de la conduite de projets

Il y a un PMI (Project Management Institute), il y a des écoles qui enseignent le Project management (par exemple Skema), et pourtant des règles de base du PM ne sont pas toujours respectées, parfois dans des entreprises, plus fréquemment dans le monde institutionnel et universitaire.

Ce qui me semble important :

  1.  Définir un objectif clair et précis du projet, par écrit et le partager avec tous les acteurs.

  2. Nommer un responsable de projet (PM), unique et reconnu

  3. Documenter les étapes du projet et les niveaux de qualité attendus à chaque étape

  4. Conduire des points d’étapes hebdomadaires et des résumés de situation mensuels ; les résumés mensuels seront envoyés aux échelons supérieurs de la hiérarchie (N+2).

  5. Tenir un « log » - cahier des problèmes avec l’identification du rapporteur du problème, du responsable de la correction du problème, de la date présumée de résolution. Le mettre à jour toutes les semaines.

  6.  Différencier la sévérité des problèmes selon qu’ils sont bloquants pour la suite du projet ou secondaires. ( en anglais : issue versus concern)

  7. Tenir informés régulièrement tous les acteurs du projet et maintenir un esprit d’équipe.

  8. Choisir un PM empathique, non ambigu, respectueux des autres, qui se sente faire partie de la même équipe ; on privilégiera une compétence large, « horizontale » par opposition à une compétence « verticale », techniquement profonde. En gros, « l’honnête homme »du 21ème siècle).

Dans un monde global, où de nombreuses activités peuvent être délocalisées aux quatre coins de la planète, le rôle du PM devient de plus en plus important pour contrôler l’avancement du projet et les niveaux de qualité attendus, selon les engagements.

Jacques Gros

Expert en management