flashbackeco

Le 25 Mars 1957 est signé à Rome le traite de la CEE

Six pays membres (France, Italie, les 3 pays du Benelux et RFA) signent à Rome les traités constituant la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom) et la Communauté économique européenne (CEE).
 
L'objectif de cette dernière est de créer un marché commun et de supprimer les barrières douanières entre les pays membres. Il est prévu que la CEE soit régie par plusieurs institutions :imgres 1
-La Commission, qui veille au respect du traité et tient un rôle d’exécution ; le Conseil des ministres, rassemblant, selon les sujets, les ministres des Etats membres
-L’Assemblée et la Cour de justice, qui sont également chargées de la CECA et de l’Euratom. Le traité de Rome entrera en vigueur le 1er janvier 1958.
 
Les anciens ennemis avaient alors la volonté politique de rendre impossible le retour de conflits armés en Europe, en développant la complémentarité économique et politique entre leurs pays.
Les menaces extérieures de l’époque avec la Hongrie ou les chars soviétiques écrasant l'insurrection ,les émeutes en Pologne et la crise de Suez ou l'Égypte décide de nationaliser le canal ont stimulé les énergies
Entre les deux grandes puissances, l'URSS et les États-Unis, les Européens mesurent à quel point ils ne peuvent exister, sauf à s'unir
Cependant, la ratification de ce traité ne va pas sans difficultés. Le patronat, des communistes, des gaullistes, des poujadistes et d'une partie des radicaux, dont Pierre Mendès France, s'y sont opposés, ils craignaient que l'industrie nationale ne supporte pas l'ouverture des frontières et la concurrence allemande. Il faut dire que la France, à l'époque, était une économie largement étatisée, encore très agricole et protectionniste.images
Par contre, le général Charles de Gaulle, plus visionnaire et plus pragmatique, sollicité par ses proches d'y mettre son veto, refuse.
Il écrit en marge du dossier : «Nous sommes forts mais ils ne le savent pas» .En d’autres termes, nous avons tout à gagner à nous ouvrir a nos partenaires européens
 
Le traité de Rome a institué une "Communauté économique européenne" (CEE) de 200 millions d'habitants et la guerre froide, a été pendant longtemps le catalyseur de cette construction
Elle s'est réalisée économiquement, mais avait pour objectif d'aboutir à une construction politique.
2 évènements  ont participe de ce processus de maturation politique.
La chute du mur de Berlin en 1989 qui a permis d'envisager l'élargissement vers l'Est et le traité de Maastricht en 1992 qui a transformé la CEE en Union européenne et qui a adopté une monnaie unique. ont approfondi cette construction politique.
Toutefois, Le chantier européen est loin d’être achevé
Cet ensemble de 500 millions d'êtres dont le produit intérieur représente 30 % du PIB mondial, qui pourrait prétendre jouer un rôle politique international de premier plan n'est toujours pas parvenu à trouver la formule pour construire une Europe unie et pacifique
La résurgence des nationalismes à travers l’Europe et une union devenue trop vaste ou les pays n’ont souvent que peu de points communs montrent que l’Europe du traité de Rome est en train de s’essouffler.