L'Eco de la nouvelle économie

L'Apple Swatch: une aubaine pour publicitaires avisés

En lançant une campagne publicitaire de 12 pages dans le Vogue Magazine pour l’Apple Watch, Tim Cook sait qu’il joue gros avec ce nouveau produit et qu’il veut tout de suite l’imposer comme une nouvelle mode, mieux un courant, voire une icône incontournable comme l’ont été l’Ipod ou l’Iphone

"Nous n'avons jamais vendu quoi que ce soit que les gens aient pu essayer auparavant", déclarait Tim Cook la semaine avant le grand Show du 09 Mars.

Sur l'érgonomie du produit, les avantages sont nombreux:

La gestuelle qui allume l’écran lorsque vous levez le poignet pour regarder la montre, la couronne originale qui permet de très facilement zoomer et se promener facilement dans une interface petite, mais fonctionnelle, l’écran reste tactile et si l’on se fit à Apple et ses derniers produits, mais, c’est au niveau de l’interaction que le produit se distinguera.

L’ensemble des Killers applications n’ont sans doute pas été toutes révélées avant la sortie effective en Avril. Neanmoins, un avant goût de certaines d'entre elles donnent le ton.

Des applications comme :

Office Time où L’utilisateur devra simplement appuyer sur l’écran au début et à la fin de chacune de ses réunions, afin d’obtenir  une série de statistiques liées à son temps de travail. Comment rationnaliser ses journées Mme Pitch ?

TODOIST grâce à un simple coup d’œil à son poignet, l’utilisateur visualisera ses prochains rendez-vous de façon claire, rapide et précise. Il pourra également les annuler ou les reporter.

Bien sur de nombreuses applications sur le bien être et la santé sont prévues, à tel point que votre interlocuteur pourrait savoir dans quel état de nervosité vous êtes à l’instant où il vous parle ! ( est ce le bon moment pour négocier, le bon moment pour vendre ou pour faire du pushing !!!)

Apple veut éviter à tout prix  que l’Apple Watch soit considéré comme un gadget, c’est l’une des raisons pour lesquelles l’Apple Watch Gold a été mise en avant pour que l'objet soit assimilé dès le départ à un objet de collection.

Le but étant de vendre des produits de 399 à 18000 euros pour des quantités de vente au minimum de 8 millions à 41 millions la première année, selon les estimations:  et de l’avis du PDG,  27 millions exemplaires ( au pire 5% des possesseurs d’Iphone) seraient un bon chiffre. 2015 sera l’année des technologies wearable, (outils techno portés et connectés)

l’Apple Watch pourrait bien aussi révolutionner les usages de la publicité avec notamment la publicité mobile contextuelle.

- L'émergence des solutions de geofencing  (géoreperage) utilisant des balises WiFi / Bluetooth pour créer un espace interactif apporte de nouveaux outils facile à mettre en place.

- Une( des) place(s) de marché publicitaires autour de l’Apple Watch va se mettre en place, mobile qui permettra aux annonceurs de placer des messages publicitaires avec des formats spécifiques et surtout contextualisée en fonction de la localisation.

Toutefois, Apple ne veut surtout pas devenir une place de marché publicitaire, comme le souligne Tim Cook, Apple est avant tout un « créateur de produits »

Qu’à cela ne tienne, les sociétés Tapsense et inMarket, par exemple,  préparent des outils fonctionnant directement avec les systèmes de geofencing et leurs beacons ou balises vont leur permettre un usage quasi instantannée.

Les coupons de réduction et autres promos pourront être consommés rapidement et facilement par le biais d'Apple Pay et proposé à tout instant.

 

Un bémol de taille cependant, TapSense ou d’autres se verraient interdire la connection à l’Apple Swatch si ceux-ci dégradent trop l'expérience utilisateur en la polluant de messages publicitaires.

Il faudrait vraiment que l’utilisateur soit en mesure d’accepter les messages publicitaires... à moins que Apple ait une autre idée en tête si la mayonnaise de l’Apple Swatch prend?

David Gürn