Economie et Sport

La machine UEFA

uefa1Union of European Football Associations (Union des Associations Européennes de Football en français). Ces mots sont connus de tous les amateurs de football du Vieux Continent et pour cause, c’est l’institution qui régit le football professionnel dans toute l‘Europe. Directement sous l’égide de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association), l’UEFA est un monument, une grosse machine, qui a fait parler d’elle cette semaine avec la réélection de Michel Platini à sa tête par un vote unanime. Mais qu’est-ce que l’UEFA?

L’UEFA a été fondée le 15 juin 1954 à Bâle en Suisse sous le nom « Groupe des Associations Européennes » lors de la Coupe du Monde de Football qui avait lieu, justement, en Suisse. Le but de cette association est de gérer le football en Europe ainsi que de le développer de manière plus active que si la FIFA le faisait directement. Elle sera renommée « Union des Associations Européennes de Football » en octobre 1954. Les membres fondateurs de l’UEFA sont au nombre de 31 (30 selon certains si on exclut la Sarre). Aujourd’hui, les membres sont au nombre de 54. L’organisation régit les championnats européens de ses divers membres, les coupes européennes inter-clubs ainsi que la compétition européenne inter-nations. C’est aussi elle qui autorise certains clubs à participer à des championnats comme c’est le cas de l’AS Monaco FC pour la Ligue 1, mais encore les clubs gallois de Swansea ou Cardiff pour la Premier League (championnat anglais), le Liechtenstein pour le championnat Suisse et d’autres encore. Au niveau mondial, au-delà de l’UEFA pour l’Europe, il y a l’AFC pour l’Asie, la CONMEBOL pour l’Amérique du Sud, la CONCACAF pour l’Amérique du Nord, l’OFC pour l’Océanie et la CAF pour l’Afrique.

uefa2La toute jeune UEFA de 1954 souhaite déjà organiser des compétitions européennes mais ce n’est pas une mince affaire. Néanmoins, elle y parvient en 1955 avec un « Championnat d’Europe des clubs » au cours duquel le principe de la Coupe des clubs Européens est acté, principe qui sera repris pour l‘actuelle Ligue des Champions. Sur les seize clubs en compétition, le Real de Madrid FC remporta la première édition de cette coupe, souvent abrégée « C1 ». En 1961, l’UEFA s’approprie la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe (créée un an plus tôt) qui réunissait, comme son nom l’indique, les vainqueurs des coupes de chaque pays européen. Elle était abrégée « C2 », et disparu lors de la saison 1998-1999 pour permettre d’élargir la Ligue des Champions (C1), les vainqueurs de coupes dans les pays d’Europe gagnant des places pour une autre compétition: la Ligue Europa ou C3. Cette dernière, initialement nommée Coupe UEFA en 1971 est un dérivé de la Coupe des villes de foires. Avouez que ça sonne moins classe. Depuis 1973, la Supercoupe de l’UEFA, opposant le vainqueur de la C1 et de la C3 a lieu. En 1958, l’UEFA organise, en alternance avec la Coupe du Monde, une Coupe d’Europe des Nations dénommée « Coupe Henry-Delaunay » en l’honneur du premier Secrétaire Général de l’UEFA, décédé en novembre 1954. Seulement 17 équipes s’opposèrent lors de cette coupe qui fût remportée par l’Union Soviétique. Aujourd’hui, elle est rebaptisée Championnat d’Europe, ou plus communément « Euro ».

uefa3Vous l’aurez compris, l’UEFA manage un grand nombre de compétitions européennes, certaines ont disparu, d’autres ont subi un léger lifting. Mais le but a toujours été orienté vers l’amélioration du football européen et l’augmentation du niveau de difficulté. A titre d’exemple, aujourd’hui pour remporter la Ligue des Champions, il faudra bien plus que de la réussite à un club, obligé de passer parfois par une phase de  qualification (quand non qualifié directement), puis une phase de poule aller-retour, avant de se lancer dans les phases finales là encore aller-retour, pour atteindre la finale, le tout, en gérant son calendrier (championnat national, coupe nationale…). Il n’est alors pas étonnant que cette compétition attire autant de téléspectateurs, tant elle est prisée. D’après les statistiques de l’UEFA, la finale attirerait chaque année 150 millions de téléspectateurs. Les revenus générés par la compétition sont entièrement gérés par l’UEFA. Les recettes issues de la vente des billets est, quant à elle, perçue par les clubs jouant à domicile, excepté pour la finale (se déroulant sur terrain neutre) où les recettes issues de la vente des billets sont réparties entre les deux finalistes. Les recettes perçues par l’UEFA sont redistribuées aux 32 équipes participantes, ainsi qu’aux clubs engagés dans les phases de qualification de la coupe, aux clubs des fédérations représentées en coupe mais non engagés et aux clubs des fédérations non engagées. Une action de « solidarité » estime l‘organisation. Il va de soi que ce montant n‘a absolument rien à voir en fonction que le club participe ou non, et que plus un club avance dans la compétition, plus le montant est important. En 2014, le budget des primes versées était estimé à 500.7 millions d’euros. Une part des recettes provenant de la vente des droits de diffusion télévisuels appelée « market pool », représentant environ 75% du montant total des droits (plafonné à 530 millions d‘euros par an rien que ça), est également redistribuée aux clubs participants selon la valeur de leur marché télévisuel national. A noter qu’une gestion similaire est appliquée à la Ligue Europa (C3).

uefa4Au-delà d’une organisation d’événements sportifs, l’UEFA doit en établir les règles et veiller à ce qu’elles soient respectées. Mais elle doit également être à l’écoute des problèmes pour constamment trouver des solutions et des améliorations. Ainsi, c’est cette même UEFA qui augmente le nombre d’arbitres autour d’un terrain pour limiter (tant bien que mal) la prise de mauvaises décisions. Elle lutte également contre les fraudes liées aux paris sportifs et au trucage de matchs. Elle a instauré le fair-play financier et est responsable de l’octroi des licences. Elle est très engagée dans la lutte contre la violence dans les stades et leurs alentours, mais aussi contre le racisme et elle met un point d’honneur à développer le football chez les jeunes ainsi qu’à protéger l’identité des équipes. C’est de tout cela (et bien plus encore) que le comité exécutif de l’UEFA est responsable.

Le comité exécutif de l’UEFA est composé de seize membres dont le président et cinq vice-présidents. Le président de l’UEFA est élu par les présidents des fédérations qui la composent et devient automatiquement vice-président de la FIFA. Le premier président français était Jacques Georges qui avait pris la succession de l’italien Artemio Franchi, suite à son décès en 1983. Le suédois Lennart Johansson lui avait succédé et était en poste depuis 17 ans quand Michel Platini a été élu pour la première fois, en janvier 2007, par 27 voix contre 23. Lennart Johansson devient président d’honneur en 2010, l’année où Michel Platini, candidat à sa propre succession, est réélu à l’unanimité par acclamation. Il y a quelques jours, l’histoire s’est répétée et les présidents des fédérations membres ont réitéré leur confiance à Platini en l’élisant à nouveau par acclamation.

uefa5

C’est donc avec un nouveau mandat et de nouvelles ambitions pour le football européen que Michel Platini se présente en terrain conquis. Malgré les critiques dont il a été la cible à plusieurs reprises, notamment dans son opposition à l‘introduction de la vidéo, les membres de l’UEFA lui accordent une pleine confiance pour mener la barque. Nul doute que nous verrons des changements et des actions de l’UEFA. Le prochain changement majeur? La création d’une nouvelle compétition intitulée la « Ligue des Nations » disputée sur 2 années en lieu et place des matchs amicaux et dont la première édition devrait voir le jour en 2018. Cela rajoutera un peu de piment à ces rencontres trop souvent jugées comme présentant aucun intérêt, si ce n’est celui de risquer la blessure. En tout cas, nous, on ne demande qu’à voir Mr Platini!

Manuel Orengo

Economie et Sport – Kazeco.com

manu@kazeco.com