Economie et Sport

La ligue des champions, l’épreuve reine du football ?

Les tribunes du Parc des princes pour le match aller des 8emes de finales de la ligue des champions opposant le PSG a Chelsea étaient bien remplies et on pouvait y voir notamment Michel Platini, grande gloire du football Français, aujourd’hui président de l’UEFA.imgres 1 Ce dernier se doit d’être présent pour les grands matchs de cette compétition qui est devenu au fil des années la principale et plus lucrative compétition du football mondiale.Pour cette saison 2014/2015, l’UEFA table sur des recettes brutes estimées autour de 1,34 milliard d’euros (Champions League + super Coupe) comme depuis quelques années.

Sur les plus de 900M€ net reversés aux 32 clubs, la répartition est la suivante. Un budget de 500,7M€ distribué en versements fixes (primes ci-dessus) et un budget de 409,6M€ distribué en versements variables liés aux droits TV. Ces versements seront définis en fonction de la valeur proportionnelle de chaque marché télévisuel représenté par les clubs disputant l’UEFA Champions League (à compter de la phase de groupes) et sera réparti entre les équipes de l’association correspondante.

La désignation attribuée à ce budget variable est le fameux «market pool»

Il favorise les clubs des pays dont les télévisions investissent le plus d'argent pour acquérir les droits de la Ligue des champions. Cela profite aux représentants des championnats anglais, italien, espagnol, allemand et français depuis l'arrivée de BeIN Sports qui, depuis 2012, a permis de quasiment faire doubler (111 millions d'euros annuels au lieu de 56 millions d'euros) les droits dont s'acquittent les chaînes hexagonales pour retransmettre cette compétition.

A titre d’exemple,  La saison dernière, le PSG avait ainsi empoché 33,9M€ uniquement de droits TV, soit plus que le Real Madrid vainqueur de la compétition.

Cette augmentation des recettes de la ligue des champions va encore augmenter pour les saisons a venir .

Ainsi, l'Association des clubs européens a été informée par le département marketing de l'UEFA que le Prize Money allait augmenter d'environ 30% pour le cycle 2015-2018. Les renégociations commerciales pour les trois prochaines années avec les sponsors et les diffuseurs de la compétition vont faire passer les revenus commerciaux brut annuels de la Ligue des champions de 1,34 milliard d'euros à 1,74 milliard d'euros

Cette forte augmentation s'explique en partie par l'explosion du marché télévisuel britannique où BT Sport a surenchéri devant le diffuseur historique Sky Sports pour rafler les droits de la Ligue des champions à partir de 2015.

Nous avions au sein de Kazeco analysé cette competition acharné des différents bouquets anglais pour l’obtention des droits de diffusion du football (http://www.kazeco.com/actualites-economiques/langleterre-toujours-plus-haut-1423946529.html)

Il faut préciser que la Ligue des champions attire une audience cumulée supérieure à 4 milliards de téléspectateurs chaque année et cela fait tourner la tète des sponsors.

imgres 3Le groupe Nissan après le groupe Heineken, a  signé en Avril dernier avec l’UEFA « le plus grand accord de sponsoring de son histoire » pour un montant qui est resté confidentielCe partenariat conclu avec l'UEFA découle de la stratégie de l'allié de Renault de devenir le premier constructeur automobile asiatique en Europe d'ici à 2016. 

 

La ligue des champions est devenue donc depuis ces quinze dernières années, imgres 2une véritable « cash machine » mais cela n’a pas nuit pour l’instant a la qualité de la compétition et tant que des joueurs comme Ronaldo , Messi ou encore Robben seront motivés pour la disputer et la tout faire pour la gagner, il n’y a aucune raison pour cette compétition ne conserve pas le titre de « reine » des compétitions du football international .