Economie et Mode

La confiance des consommateurs en hausse début 2015

Selon les chiffres récemment publiés par Nielsen, la confiance des consommateurs a légèrement augmenté ou est demeurée stable sur tous les continents sauf en Amérique Latine au cours du premier trimestre 2015.
Le rebond est net en Europe (Ouest et Sud), excepté pour la Russie et l’Ukraine.
La confiance des consommateurs dans le monde a débuté l’année 2015 en hausse par rapport au dernier trimestre 2014, selon la dernière étude de Nielsen. 
« La confiance que l’on mesure dans plus de la moitié des pays du globe, est demeurée relativement stable au premier trimestre, même s’il existe des écarts considérables entre les pays,  » explique Louise Keely, vice-présidente de Nielsen et présidente de The Demand Institute.
« Les principaux marchés émergents comme le Brésil et la Russie ont subi de fortes baisses de confiance pour le deuxième trimestre consécutif, avec la baisse du prix du pétrole et l’instabilité politique au Brésil. La Chine a chuté d’un autre point en ce début d’année, un recul qui survient après une perte de quatre points au trimestre précédent, et qui reflète le ralentissement récent du PIB.  »

600_global average

 

Confiance en hausse mais dépenses en baisse
La confiance des consommateurs est restée stable en Amérique du Nord (106) et a augmenté d’un point en Asie-Pacifique (107) tout comme au Moyen-Orient / Afrique (96) et en Europe (77). En Amérique Latine, la baisse est de 2 points et le score atteint son plus bas niveau (86) depuis 2011.
Toutefois, les intentions globales de dépenses ont diminué ou sont demeurées stables au 1er trimestre quel que soit le poste de dépenses étudié.
 
Confiance en hausse aux USA mais ralentissement au Canada
La confiance des consommateurs américains a légèrement augmenté au premier trimestre, principalement tirée par un optimisme accru quant aux perspectives d’emploi, mais la confiance sur ses finances personnelles et les intentions de dépenses immédiates ont diminué.
Au Canada, la confiance a diminué pour atteindre score le plus bas du pays depuis 2012.
Rebonds notoires en Europe
 
L’Europe est restée la région la moins optimiste en moyenne, mais il y a plusieurs
 
signes d’amélioration. Les perspectives d’emploi ont augmenté dans 15 des 32 pays étudiés, tandis que les finances personnelles ont augmenté dans 18 pays. L’intention de dépenses à court terme, toujours relativement faible, a augmenté dans 19 pays. La plus forte progression est venue de l’Europe du Sud, notamment d’Italie et de Grèce, deux pays très endettés et en récession, avec + 12 au premier trimestre pour le score de confiance. L’Italie atteint son meilleur score (57) depuis 2011, et la Grèce son plus haut niveau (65) depuis 2009.
En Europe, seuls l’Allemagne (100) et le Danemark (106) atteignent le niveau de référence de 100. Ils sont aussi les deux seuls pays européens où la moitié des répondants s’avère confiante sur l’intention de dépenses immédiates.
Plusieurs autres pays ont affiché leurs scores de confiance les plus élevés depuis plusieurs années : le Royaume-Uni (97) a atteint son plus haut niveau depuis 2006 et l’Irlande (92) son plus haut niveau depuis 2008, l’Espagne (67) son record depuis 2010, et le Portugal (59) le sien depuis 2006 !
En revanche, les tensions géopolitiques entre la Russie et l’Ukraine ont probablement contribué à la baisse du niveau de confiance dans ces pays. L’indice de la Russie a chuté pour le deuxième trimestre consécutif à 72, et le score de l’Ukraine a chuté de 11 points pour atteindre 41 au premier trimestre.
 
Source : Nielsen