JCDecaux ou comment tomber facilement dans le panneau

JCDecaux est une entreprise familiale (70% du capital est encore détenue par la famille) et l’un des leaders mondiaux de la publicité urbaine. Si vous attendez le bus  par exemple, il est presque sur que la publicité que vous regardez dans l’abribus est gérée par JC Decaux.

jcdecaux2

JC Decaux est notamment le n°1 mondial dans les aéroports avec plus de 150 concessions signées mais le groupe est aussi très présent dans les tramways les métros, les bus avec là aussi 280 contrats signés. JCDecaux est donc présent dans plus de 60 pays soit plus de 3700 villes partenaires.

 

 

 

jcdecaux1

 

 

(Source : JCDecaux)

Comme il se définit lui-même, JCDecaux ce sont les « vitrines du Monde ». L’Europe représente toutefois en 60 % de son chiffre d’affaires (et la France 22%) mais la société a bien l’intention de profiter de la reprise du marché publicitaire pour conquérir des parts de marché ailleurs et en innovant.  Le marché américain, l’Amérique du sud et la Chine représentent des terres de conquêtes intéressantes pour le groupe. Coupe du Monde oblige, à Sao Paulo, par exemple, JC Decaux a remporté un appel d’offres de 2000 panneaux qui donnent à la fois des informations pratiques aux riverains et qui servent de supports publicitaires. 

jcdecaux3

Avec un effectif de plus de 10 000 salariés et sous la conduite des 3 fils du fondateur, Jean-Claude Decaux, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 2.6 milliards d’euros en 2013 pour un bénéfice net de 229 millions d’euros. Peu endettée, JCDecaux a une stratégie claire de croissance misant sur le doublement du trafic passager dans les aéroports et sur sa capacité d’innovation lui donnant souvent une longueur d’avance sur ses concurrents. Après 50 ans d’existence, le groupe devrait garder son tonus dans les années à venir.

jcdecauxgraphe