L'entreprise à la Une

Jazztel : une proie séduisante pour Orange

kazeco jazztel4Orange annonce ce matin faire une offre sur l'espagnol Jazztel pour 3.4 milliards d'euros, en cash soit sa plus grosse acquisition potentielle depuis 10 ans. LA dernière acquisition remonte en effet à 2005 lorsqu’Orange avait déjà fait ses emplettes en Espagne en rachetant Amena pour 6.4 milliards d’euros pour se renforcer dans la téléphonie mobile.

Jazztel est un cablo–opérateur disposant d’une base de 1.5 millions d’abonnés à travers l’Espagne proposant à ses clients des offres similaires à Numéricable ou Bouygues Télecoms. C’est donc une base clientèle intéressante pour l’opérateur français, 3ème fournisseur d’accès déjà en Espagne. Jazztel s’est souvent fait remarquer par le passé en proposant des offres ultra compétitives à ses clients à la manière d’un Free en France. L’objectif est d’atteindre 2 millions de clients en 2017.

En outre, les négociations se sont accélérées avec l’opérateur français car Jazztel était sur le point de vendre sa division téléphones mobiles au scandinave TeliaSonera. Fort de cette vente, il aurait certainement était moins sensible à l’offre d’Orange.

kazeoc jazztel 3Cela lui permet également de rester au contact des 2 premiers, Telefonica opérateur historique et Vodafone. Orange imite d’ailleurs Vodafone qui avait jeté son dévolu sur un autre cablo-opérateur espagnol, ONO, au printemps dernier. Cela permet à l’entreprise française de renouer avec de la croissance externe en faisant l’acquisition d’un groupe bien géré dont les revenus n’ont cessé de croitre trimestre après trimestre depuis 2008.

Orange propose 13 euros par action, Jazztel, soit 22% de plus que son cours de clôture vendredi à la bourse de Madrid, l’action ayant été suspendue hier suite à des rumerus insistantes. Pour ce faire, l’opérateur français  procèdera à une augmentation de capital de 2 milliards d’euros maximum et via une vente d’obligations hybrides. Selon les calculs d’Orange, l’opérateur sera bénéfique pour le cash-flow opérationnel de l’ensemble dès 2015. Une affaire plutôt bien menée en définitive.