flashbackeco

Il y a 30 ans, le 11 Mars 1985, le nouveau dirigeant de l’URSS se nomme Mikhail Gorbatchev

Après une ascension fulgurante au sein du parti communiste, Mikhaïl Gorbatchev est désigne le 11 Mars 1985 par le comité central, nouveau secrétaire général du Parti Communiste d'Union Soviétique
Cette date est une date fondamentale pour celui qui veut comprendre les bouleversements du monde contemporain.
L’objectif principal de Gorbatchev était de procéder a la fois à une profonde images 2réforme du système soviétique dont la lourdeur bureaucratique était un obstacle à la reconstruction économique (perestroïka) et en même temps de libéraliser le régime en permettant la transparence (glasnost), c’est-à-dire une certaine liberté d’expression et d’information. Cela signifiait un changement important dans la mesure où le contrôle des idées avait été une partie centrale du système soviétique.
Cependant, Ce vent de reformes accentuera la crise économique et précipitera l'URSS et sa population dans des conditions de vie très difficile et la montée des contestations.
Ce qui aboutit à l’effondrement à l’été 1991du régime, largement basé sur la contrainte étatique.
La fin de l’union Soviétique a eu une dynamique paradoxale.
Elle a été à la fois à l’origine d’un mouvement de réunification avec l’intégration de nombreux pays dits du bloc communiste à la communauté Européenne
L’Union passera ainsi par vagues successives de 12 à 27 membres. Le principal élargissement a lieu le 1 e r mai 2004 avec les trois Pays baltes, la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie, bientôt rejoints par la Bulgarie et la Roumanie au 1 e r janvier 2007.
Mais, elle a aussi conduit le monde a plus de divisions et d’instabilité .La fin
images 1soudaine de la « logique des blocs » et de l’« équilibre de la terreur » entre les deux principales puissances nucléaires (Etats-Unis et URSS) le monde ­ où un extraordinaire vent de liberté a soufflé en 1989 (date notamment de la chute du mur de Berlin) ­ paraît paradoxalement beaucoup plus instable 30 ans après. 
De nouveaux dangers sont apparus, comme l’islamisme radical et le terrorisme d’Al-Qaïda. La multiplication des conflits régionaux découle aussi de cette nouvelle donne.
Le capitalisme aux tendances ultralibérales, libéré de son vieil ennemi communiste s’est répandu dans le monde entier et l’absence d’une réelle régulation financière a provoque en 2008 une crise économique sans précèdent