Economie et Sport

Full Contact: Ardissone vise (encore) le toit du monde

Samedi 15 Novembre, ça va cogner fort à Nice.

L’Ardissone Nice Full Contact et la ville de Nice, par le biais du Conseil Général des Alpes-Maritimes, se sont à nouveau associés pour l’organisation d’un évènement majeur des sports de combat « pieds-poings ».

kazeco full contact0La salle Leyrit accueillera 8 combats de full contact: 5 combats amateurs et 3 combats professionnels dont celui pour la ceinture mondiale WKA (World Kickboxing Association). Le full contact est un sport de combat appartenant à la famille des boxes "pieds-poings". Né aux Etats-Unis dans les années 60-70, il s'y fait appeler "Kick-Boxing". Aujourd'hui, les fédérations internationales qui les régissent les ont différenciées. Le full contact est une forme de karaté en plein contact, sans coups dans les jambes, contrairement au Kickboxing qui possède le low-kick. Les fédérations qui régissent ces sports sont nombreuses. Parmi elles, la WKA, mais aussi la WKF (World Kickboxing Federation), l’ISKA (International Sport Kickboxing Association), la WKN (World Kickboxing Network) ou encore la WAKO (World Association of Kickboxing Organizations).

Avec plus de 20.000 licenciés répartis dans 98 Comités Départementaux  regroupés en 26 Ligues, le full contact est un des sports de combats les plus pratiqués en France. D’ailleurs, le full contact français est le plus titré mondialement sur ces 10 dernières années.

kazeco ardisonne2Jérôme Ardissone est quelqu’un de simple dans la vie, certains le qualifient même de « tête en l’air ». Pompier, mais aussi professeur de full contact (cours enfants et ados à l‘ANFC), il est avant tout boxeur niçois. Il avait déjà remporté la ceinture mondiale de la fédération WKN des moins de 54.90kg en juin 2013, le jour où Jonathan Pastorino, son Sparring Partner et ami, remportait la ceinture de champion d’Europe WKN face à un néerlandais. Grâce au soutien du Conseil Général des Alpes-Maritimes, de l’Intermarché Saint Roch, de Décathlon, du CRMBS et d’autres sponsors, mais aussi du quotidien Nice-Matin, de France Bleu Azur et de Nice Azur TV, la même salle Leyrit était pleine de 2.300 spectateurs en délire qui ont vu le sacre des enfants du pays. En février 2014, Jérôme a remis en jeu son titre, toujours à Nice et c’est devant son public qu’il l’a conservé. Ce soir là, son ami Jonathan n’a pas eu la même chance, mais ce n’est que partie remise pour ce boxeur.

Depuis, le temps s’est écoulé et les boxeurs sont devenus encore meilleurs.

Jérôme Ardissone, double champion du monde WKN va donc affronter Levi Lawrence, champion d'Europe WKA de Kickboxing pour décrocher la ceinture mondiale WKA de Full Contact.

kazeco ardisonne1

Il tentera de décrocher le graal à domicile, devant une foule qui promet d'être en délire. Fervent supporteur de l'OGCNice, Jérôme bénéficiera, outre du soutien de ses proches, de celui de la fameuse Populaire Sud, dont il est membre, et qui était déjà présente en février dernier. Son ami, l'Aiglon Alexy Bosetti, est même annoncé. L'ambiance promet donc d'être digne de celle de l'Allianz Riviera. Tout du moins on le souhaite!

Jérôme avait déjà tenté de conquérir la ceinture WKA en décembre dernier. Il était alors parti défier chez lui le tenant du titre, l'écossais Scott Allen et avait perdu sur blessure. Aujourd'hui sous contrat en boxe anglaise, Allen ne peut défendre sa ceinture qui est alors remise en jeu.

Edmond Ardissone, le père de Jérôme, sera dans le "coin" de son fils, endossant le rôle d'entraîneur.

Chez les Ardissone, le full contact c'est une histoire de famille. Edmond est en effet le premier français à avoir remporté un titre mondial de full-contact aux Etats-Unis.

La soirée débutera à 19h par 3 combats de 3 reprises de 2 minutes en catégorie Honneur. Dylan Tomasoni (ANFC) ouvrira le bal en affrontant un autre niçois: Cédric Decastres en catégorie -57kg. A 19h20 c'est au tour de la fille du soigneur de Jérôme, Stella Sergente (de l'USV), d'affronter Marine Dhebecourts (de Lattes) en -52kg. A 19h40, Chakib Mejri de l'ANFC, affrontera Bettach Nassim (Kime Dojo) en -86kg.

Ensuite, 4 combats en catégorie Elite suivront, avec tout d'abord en -60kg, Khalil Ben Salah (ANFC) qui affrontera Jonathan Barki de Sainte-Maxime, en 5 reprises de 2 minutes. Après c'est le partenaire d'entrainement de Jérôme, Jonathan Pastorino, qui affrontera (toujours en -60kg) l'italien Vito Montemurro en 7 reprises de 2 minutes. A 21h10 c'est l'entracte, un peu de jazz, puis du rap avec Kaotik, et on reprend les combats. Cette fois-ci, en 5 reprises de 2 minutes et -67kg, ce sera l'opposition entre Kamel Jebir  (ANFC) et Geoffrey Mocci de Perpignan. Puis pour terminer les combats Elite, c'est Grégory Rossi en 5 reprises de 2 minutes et -86kg qui affrontera Mathias Charpentier (Karaté Saint-Laurent).

Ces 7 combats devraient avoir mis l'eau à la bouche des spectateurs et fait monter la température du gymnase pour voir Jérôme et son adversaire du soir en découdre, et sacrer le champion de la soirée.

Rendez-vous donc samedi à 19h à la salle Leyrit. Les tarifs sont de 20€ pour une place autour du ring et  10€ pour les places dans les gradins. Elles sont en vente au club ANFC (07.87.08.27.69) ou au Samouraï, rue Arson à Nice (pour les gradins uniquement).

Prêts à tous les soutenir?

Manuel Orengo

manu@kazeco.com

Sport Eco - kazeco.com