ecolab.html

Focus Start-up : Koolicar, premier opérateur d'autopartage en France

Dans une société où les moyens de télécommunications permettent l’interconnexion fluide et rapide des individus et de leurs activités, l’économie du partage connaît un essor progressif mais certain. Fondée en 2011 à Bordeaux, Koolicar est une de ces jeunes start-up françaises qui ne feint pas de connaître cette évidence. En septembre 2014, la société d’autopartage a levé 2,6 millions d’euros auprès de la MAIF et 200 000 euros auprès de fonds privés pour porter plus haut un projet entrepreneurial prometteur et innovant.

 

Un nécessaire travail d’intermédiation

9 focus start up koolicar kazeco1Rentabiliser l’usage de sa voiture quand on ne s’en sert pas ou disposer d’un quatre roues seulement lorsque l’on en a besoin, propriétaires et locataires de véhicules ne demandent que ça, encore faut-il que les deux parties se rencontrent dans un contexte sécure et transparent. A cette fin, Koolicar a eu son idée en développant une interface (www.koolicar.com) permettant la mise en relation entre propriétaires et locataires. L’interface permet aux premiers d’afficher les jours de disponibilités de leur véhicule et aux seconds de payer la location en ligne. A cela, Koolicar ajoute la mise en place d’une technologie embarquée assurant la sécurisation et la transparence des transactions, juste complément d’un site internet déjà bien pensé.

 

Une technologie embarquée, un dispositif complet

Dénommé KoolBox, le fameux boitier est placé derrière le tableau de bord du véhicule et est directement relié aux circuits de la voiture afin de gérer les différents aspects de l’opération : vérification de l’identité des conducteurs, localisation des véhicules afin d’en informer les propriétaires, calcul des kilomètres parcourus…Transparent, le dispositif Koolbox est aussi sécure en proposant un système de sécurité contre le vol avec anti-démarrage et localisation GPS. En bref, Koolicar met la solution technologique au service de son travail d’intermédiation et crée ainsi un modèle pérenne rassurant pour les usagers.

9 focus start up koolicar kazeco3Concrètement, le dispositif Koolbox est constitué d’un boitier placé derrière le tableau de bord du véhicule, d’un lecteur de badge placé à l’intérieur du pare-brise et d’un support de clé aimanté installé dans la boîte à gants.

Remis par courrier au locataire inscrit sur la plateforme www.koolicar.com, c’est en effet un badge aux couleurs de la société qui permettra d’ouvrir le véhicule et de retrouver les clefs du véhicule.

Koolicar se charge également de la mise en place du dispositif sur le véhicule, directement au domicile du propriétaire.

9 focus start up koolicar kazeco4

 

Rassure… et assure

C’est peut-être sur ce point que Koolicar semble avoir particulièrement assuré ses arrières et surtout ceux de ses usagers.

La jeune start-up fixe naturellement des critères d’éligibilité pour les véhicules des propriétaires : véhicule vieux de 8 ans maximum, valeur neuve du véhicule inférieure à 50 000 euros, contrôle technique à jour, être situé dans une zone géographique correspondant à un besoin des locataires… Du côté des locataires, Koolicar prend soin de vérifier par exemple, que ceux-ci répondent favorablement à des conditions d’ancienneté (5 ans) et de points sur leur permis de conduire ou encore à des critères liés au passif de ceux-ci avec leur assurance-auto.

Rassurant par ses critères de fonctionnement, le concept Koolicar rassure également par un partenariat avec la MAIF incluant pendant le temps de location une assurance tous risques ainsi qu’une assistance routière 24h/24h et 7j/7J.

 

Et l’argent dans tout ça !

Plutôt que de laisser l’offre livrée à la demande et vice-versa, Koolicar prend les choses en main. La société fixe en effet elle-même une grille tarifaire couvrant l’ensemble des dépenses de carburants, d’assurance et d’assistance et permet au propriétaire de fixer un prix compétitif en fonction de la catégorie de véhicule qu’il loue (citadine, compacte, berline), du temps de location et des kilomètres parcourus.

Une simulation sur le site internet de la société comprenant l’ensemble de ces paramètres permet au locataire de clairement identifier le prix de son futur trajet.

Koolicar reverse quant à elle 70% du montant de la location au propriétaire et en retient 30% pour payer l’assurance et ses frais de fonctionnement.

 

***

Centres-villes surchargés, soucis d’optimiser le rendement d’un véhicule que l’on n’utilise pas ou d’user d’un véhicule « à flux tendu » afin d’en éviter les coûts fixes, ou encore volonté de participer à une économie du partage… les raisons de la présence de Koolicar sur le marché de l’autopartage peuvent être multiples, elles semblent en tous cas justifiées. Après une phase de « test » à Bègles, puis à Cannes et Bordeaux, le service Koolicar s’est récemment étendu à d’autres villes comme Maisons-Laffitte, Vincennes, Versailles, Niort ou Dijon. Enfin, depuis sa dernière levée de fonds de septembre dernier, la société envisage l’équipement de son dispositif sur 6000 véhicules d’ici 2 ans.

9 focus start up koolicar kazeco

Bien ficelé et à la convergence de besoins qui ne demandent qu’à se rencontrer, on ne peut que saluer l’initiative de la jeune société qui s’est donnée le permis d’innover. Affaire à suivre…

 

David Dayan - Ecolab

david@kazeco.com