Fiat à l’abordage de Wall Street : une bonne nouvelle ?

kazeco fiat chrysler 5Le célèbre constructeur automobile italien Fiat fait bientôt son entrée à la bourse américaine le 13 octobre prochain.  En effet le  rachat de l’américain Chrysler a été validé par les autorités compétentes et la fusion sera effective ce dimanche avec  le nouveau nom Fiat Chrysler Automobile. C’est une bonne date pour la communication du groupe alors que nous sommes en plein Mondial de l’Auto à Paris. Cependant, est-ce un bon timing au niveau industriel ?  Le groupe turinois a passé presque 5 ans à opérer sa transition pour devenir en majeure partie américain puisqu’aujourd’hui 60% du bénéfice du nouveau groupe constitué provient d’Amérique du Nord.  Il entend augmenter ses capacités de production de 20% sur 3 ans te devrait bénéficier d’un bon positionnement sur les prix des modèles proposés. En revanche la gamme est vieillissante, les dépenses de Recherche et Développement ont été délaissées au profit de la bonne conduite de la fusion. En outre, le récent avertissement sur les résultats de son concurrent Ford laisse planer des doutes sur le potentiel à venir du marché nord-américain.

L’année 2014 devrait se terminer sur une bonne note avec 17 millions de véhicules vendus aux Etats-Unis mais certains analystes estiment que ce marché est proche de son pic. En terme de valorisation, le groupe est relativement cher par rapport à ses concurrents et doit montrer sa capacité à innover une fois la fusion entérinée. Le conseil d’administration du groupe se réunit d’ailleurs à la fin du mois d’octobre pour faire le point sur la stratégie et sur la structure du capital. Des ventes moins dynamiques que prévu engendrent rapidement une baisse du cash dont l’organisation actuelle du groupe. Fiat ne considère pas pour le moment faire entrer en bourse Ferrari même si une révolution de « palais » est en cours dans cette filiale après le départ de son dirigeant Luca di Montezemolo. Il est fort possible que Fiat procède finalement à une augmentation de capital pour renforcer le capital du nouveau groupe

kazeco fiat chrysler 3

En tous cas , les analystes parient plutôt sur une stabilité ou une petite baisse du cours de Fiat selon le consensus établi par Bloomberg. L'objectif de cours à 12 mois étant de 7.40 euros contre 7.70 hier soir à la clôture. Voyons si Sergio Marchionne qui a revitalisé le constructeur de belle  manière saura surprendre une fois de plus la communauté financière.

sg2014100728041

 

Julien Abitbol

julien@kazeco.com