Faut il acheter de l'or?

Voici le graphique de l'or sur 5  ans

or1

Les phases du cours de l’or des dernières années sont assez marquées :

 -       L’or atteint un pic à plus de 1900 $ au cours de l’été 2011 après trois ans d’une hausse spectaculaire.

Cette hausse n’était pas liée à des fondamentaux économiques: le cours de l’or est trois fois plus élevé en 2011 qu’en 2007 (avant la crise financière et économique), alors que la croissance économique mondiale et émergente est plus basse et que l’offre reste équilibrée par rapport à la demande finale des industriels et des consommateurs.

L’explication de cette hausse réside avant tout dans les flux financiers d’investisseurs à la recherche de valeurs refuges devant les inquiétudes sur la stabilité du système financier, et dans une période où les liquidités sont très abondantes et les taux très bas, résultat des politiques des banques centrales mises en place pour lutter contre la crise financière (baisse des taux directeurs et des taux longs, « quantitative easing », « LTRO »), et qui alimentent aussi les craintes d’une possible remontée de l’inflation à terme.

Ce sont essentiellement les investissements dans les « trackers » ou « ETF » sur l’or qui font alors s’envoler le prix de ce métal: l’encours de ces produits progresse de façon spectaculaire et le total de leurs expositions atteint le même niveau que les réserves d’or de certaines grandes banques centrales

-       Une phase d’hésitation entre 1600 $ et 1750 $ jusqu’à début 2013 

-       Une chute de près de 30% du cours de l’or en 2013, à 1200 $. Là aussi ce sont les flux, sortant cette fois-ci, des ETF, qui expliquent l’essentiel de cette forte baisse des cours.

or3

En effet, début 2013 les premières anticipations de diminution des « quantitative easing » de la réserve fédérale américaine, et donc des liquidités mondiales, provoquent des sorties anticipées de certaines classes d’actif qui avaient gonflé sous l’effet de cette liquidité abondante et gratuite (actions et obligations émergentes, or et argent, …).

Les sorties massives des ETF sur l’or en 2013 donnent lieu à des liquidations de positions équivalentes à près de 1000 tonnes, ce qui équivaut à plus du quart de la demande mondiale d’or cette année-là ! 

-       Depuis le début de 2014, le cours de l’or est remonté à 1300 $ : quelles sont maintenant les perspectives ?

o   Les facteurs haussiers sur l’or existent : augmentation de la consommation privée en Chine, hausse des coûts de production de l’Or (actuellement à 1200 $), reprise de l’inflation comme conséquence du gonflement des bilans des banques centrales, auxquels se rajoutent bien sûr les habituels risques géopolitiques

o   Les facteurs baissiers sont : la part toujours importante des encours des ETF malgré les sorties massives de 2013, et la remontée des taux longs américains dans le sillage d’une politique monétaire plus restrictive, et aussi la restriction de la consommation privée indienne.

or2

Conclusion :

Le cours de l’or (et dans une moindre mesure de l’argent) est maintenant fortement liée aux flux spéculatifs dans les ETF ou aux positions des « hedges funds », les variations des fondamentaux de production et de consommation (industrielle ou privée) ont un impact presque secondaire sur le cours de l’or.

De nombreux investisseurs privés ont été très échaudés par leurs investissement réalisés, comme souvent, au sommet de la bulle.

Sur les niveaux actuels de 1300 $, le risque de baisse est moindre qu’à 1800 $, mais nous conseillons toutefois d’attendre encore un repli, entre 1000 $ et 1200 $ par exemple, pour commencer à investir dans des ETF sur l’or : l’investissement sur cette classe d’actif, dans une optique de diversification du patrimoine, peut représenter entre 5% et 10% des actifs financiers d’un portefeuille.

Christian Ranc

27/06/2014

AMC Invest

www.amcinvest.fr

logo amc1logo amc2