Fantastisch

L’entrée en guerre des Etats-Unis aux côtés de l’Angleterre coïncide avec un embargo commercial drastique à l’encontre du IIIème Reich. Certains produits ne parviennent plus en Allemagne et parmi eux, les ingrédients nécessaires à la fabrication du Coca-Cola. Max Keith, responsable de la filiale allemande de Coca-Cola en Allemagne décide alors de développer une autre boisson, toujours gazeuse, mais au goût plus fruité. Le Fanta, tout droit tiré de l’adjectif allemand « fantastisch », est né.

fantaLa production de Fanta en Allemagne vient donc remplacer le Coca-Cola, qui depuis les années 30, connaît un véritable succès dans le pays. Avant que la guerre n’éclate, 5 millions de bouteilles de Coca-Cola sont écoulées chaque année en Allemagne. La diffusion est telle que certains Allemands considéraient que la marque était un produit national. Après tout, le pays comptait près d’une quarantaine d’usines avant-guerre.

Fanta connaîtra à l’instar de Coca-Cola un véritable succès en Allemagne. Au plus fort de la guerre, en 1943, 3 millions de bouteilles de Fanta se vendent dans le pays. Crée dans le souci d’assurer une rentabilité économique défaillante du fait du blocus allié, la création du Fanta est une expérience concluante.   

Après-guerre, Coca-Cola abandonne cependant la marque. Ce n’est qu’au milieu des années 1950, à un moment où la concurrence de Pepsi & Co se fait de plus en plus sentir, que Coca-Cola ressort de ses placards la boisson au goût agrume. Son succès ne la quittera plus jusqu’à nos jours. 

 

David Dayan

david@kazeco.com

Le Saviez-vous ? - kazeco.com