Facebook au mieux de sa forme

zuckLors de son introduction en bourse ratée en mai 2012 à un prix de 38 us$ et le patron de Facebook, Marc Zuckerberg avait reçu commentaires acerbes et ironiques de bons nombre d'analystes financiers. L'action avait chuté jusqu'à 17.55 US$ et bon nombre d'investisseurs ne croyaient plus au modèle du réseau social. Aujourd'hui bien au contraire, Facebook reçoit des commentaires ditirambiques après les résultats sortis hier soir qui montrent entre autres, un bénéfice net qui a plus que doubler par rapport à l'an dernier. Finalement, le modèle fonctionne et ironie du sort, l'action côte cet après midi 76 us$, soit le double du prix de son entrée au Nasdaq il y a deux ans.

Même si rien n'est jamais acquis, les voyants sont pour la majorité au vert. Facebook avait pour ambition affichée d'augmenter ses recettes publicitaires via le téléphone portable, c'est en bonne partie réalisée puisqu'avec un chiffre d'affaires trimestriel de 2.9 milliards de dollars sur le trimestre, les recettes tirées de la pub augmentent de 67%! Le réseau social devrait détenir 22% du marché publicitaire mondial sur le Net comblant donc en partie son retard sur Google.

De plus, Facebook a gagné en nombre d'abonnés totalisant un nombre de 1.32 milliards d'utilisateurs à fin juin dont 829 millions d'utilisateurs quotidiens au mois de juin par exemple.

zuck3Et surtout forts de ces bons chiffres, Facebook investit dans l'avenir. Il veut cibler de mieux en mieux les publicités pour attirer davantage les annonceurs et il n' apas hésité à mettre 19 milliards de dollars il y a 4 mois pour s'emparer de l'application What's App afin d'en tirer le maximum de synergies.

En présentant les résultats en tee shirt décontracté, Marc Zuckerberg a affiché enfin sa confiance dans les perspectives de croissance du groupe en soulignant notamment le fait que le temps passé sur Facebook pouvait encore largement augmenter dans les années à venir...

sg2014072447118