Le saviez vous

Dix grands "flops" !

Toutes les industries les connaissent et toutes les craignent. Les bides, les flops, les ratés, les échecs retentissants… tout le monde connaît. Erreur de conception, mauvaise interprétation du besoin client, dysfonctionnements techniques, défauts de qualité, changement brusque de conjoncture… les éléments faisant la différence entre une réussite et un échec commercial peuvent être de nature très divers. Industrie du cinéma, de la grande distribution, des transports ou des télécommunications, aucun secteur n’y échappe, les « flops » sont partout. Petit florilège de déconvenues.

 

  1. Jeu vidéo E.T

Atari espérait tirer le gros lot en développant un jeu inspiré du film de Steven Spielberg, véritable blockbuster sorti en juin 1982. Les patrons de l’éditeur de jeux ont même tout fait pour que le jeu vidéo sorte avant la fin de l’année afin d’être massivement commercialisé à Noël. Beaucoup de peine pour rien en fait... Moins de la moitié des 4 millions de jeux produits par la frime seront vendus. Le reste des stocks sera soit bradé, soit… enterré dans une décharge située près de la ville s’Alamogordo, Nouveau-Mexique. Le jeu est aujourd’hui aussi connu comme « le pire de l’histoire des jeux vidéo ».

28 dix grands flops commerciaux1

L’échec évalué à 100 millions de dollars fut difficile à encaisser. Il est d’ailleurs un des phénomènes explicatifs de la chute d’Atari deux ans plus tard.

 

  1. L’Ile aux Pirates

28 dix grands flops commerciaux2Sorti en 1995, le film de Renny Harlin est aujourd’hui le plus gros « bide » de l’histoire du cinéma totalisant une perte globale de 147,5 millions de dollars. Ni Geena Davis, ni Matthew Modine n’ont pu empêcher le désastre…

  1. L’Avantime

28 dix grands flops commerciaux3Made in France, l’Avantime devait à l’origine permettre à Renault d’attaquer une clientèle haut de gamme qu’elle a alors du mal à rencontrer. Le design atypique du véhicule brise les conventions, mais n’emporte pas pour autant l’engouement des foules. Au contraire, en dix-sept mois de production, Renault n’en écoule pas plus de 5 000 exemplaires.


  1. Aérotrain

28 dix grands flops commerciaux4Véhicule de transport avançant sur des coussinets lui permettant de circuler sans toucher le sol, l’Aérotrain propose de faire voyager ses passagers à près de 300 km/h en ligne droite. Innovation française, dont les Américains achèteront même les droits, l’innovation aurait été prometteuse sans le développement du TGV. Oublié pendant des années, le principe d’un moyen de transport en sustentation, couvrant de longues distances à très grande vitesse, a continué de séduire. Aux Etats-Unis, Elon Musk, patron de Solar X et de Tesla, a notamment repris cette idée au sein de son projet Hyperloop. La prochaine réalisation du milliardaire américain pourrait bien permettre d’ici quelques années, de relier Los Angeles à San Fransisco en moins de 30 minutes.

 

  1. B-Bop

28 bi bop 5Il s’agissait finalement de notre téléphone portable, mais avant l’heure… Autrement dit, d’un téléphone portable sans réseau (ou presque…) ! Pour passer un appel avec son B-Bop, il faut en effet être placé près d’une borne radio dont la zone d’émission ne dépasse généralement pas les 300 mètres. Cabine téléphonique portable en somme, le B-Bop va finalement rapidement céder face au GSM permettant appels entrants et sortants sur des zones de réseaux largement plus étendues.

Commercialisé fin 1991, le service B-Bop ne compte en 1997 que 47 000 abonnés contre les 500 000 initialement prévus par France Telecom.

 

  1. Trottoir roulant rapide de la station Montparnasse

28 trr montparnasse kazecoLe trottoir roulant rapide (TRR) de la station Montparnasse n’est pas resté en place bien longtemps. Installé en 2002, il avait initialement pour objectif d’accélérer la vitesse de déplacement des voyageurs et de leur faire économiser dix à quinze minutes par semaine. Prévu pour atteindre une vitesse de 3 mètres par seconde, le trottoir roulant rapide sera finalement « bridé » à 0,8 mètres par seconde, vitesse des trottoirs roulants classiques. A l’origine de nombreux incidents avec des usagers et d’un coût exorbitant (4,5 milliards d’euros), le TTR est officiellement abandonné en 2009.

 

  1. Persil Power

28 persil power 7Désireuse de sortir d’une image de « produit de premier choix », Persil décide d’innover et de donner plus de cachet à son produit. Largement promue par le marketing, une nouvelle formule au manganèse est censée attirer la confiance de nouveaux ménages. Malheureusement, pour Persil, la nouvelle formule éradique les tâches, mais aussi les vêtements ! Quelques jours après la commercialisation de la nouvelle formule Persil Power, des centaines de personnes envoient des photos de leurs linges troués au siège de Procter & Gamble, fabricant de la lessive, mais aussi à la presse.

Partie à la recherche de nouveaux clients, la nouvelle formule miracle est à l’origine de pertes évaluées à près de 200 millions de dollars.

 

  1. Coca-Cola

Changer une équipe qui gagne, ou une formule qui marche, ça ne sert apparemment à rien ! Même Coca Cola peut le confirmer.

En 1985, la concurrence avec Pepsi est sans doute à son paroxysme et Coca Cola cherche un moyen de relancer ses ventes. En commercialisant une nouvelle recette au mois d’avril de cette même année, Coca Cola fait pourtant une gigantesque erreur. La société propose une nouvelle formule et un nouveau goût, mais arrête surtout de vendre la recette mythique qui fête alors près d’un siècle de réussite commerciale.

28 persil power 8Une brutale chute des ventes et même quelques manifestations dans les grandes villes américaines réclamant le retour de la boisson originale ramèneront finalement les dirigeants de Coca Cola à la raison. Après 79 jours de commercialisation seulement, ils retirent finalement le nouveau Coca Cola des rayons et le remplace par l’ancienne formule.

 

  1. Pepsi Crystal
28 pepsi crystal 9Dans les années 1990, c’est Pepsi qui essayera cette fois-ci de se démarquer de Coca-Cola et là aussi le changement fut synonyme de fiasco.
En 1994, l’idée de faire de Pepsi une boisson transparente est un échec. Dans ce cas de figure aussi, les consommateurs restent loyaux à l’égard des caractéristiques majeurs du produit. Pepsi reviendra finalement à ses fondamentaux et son soda reprendra bien vite la coloration qu’on lui connaît.

   

   10. Tour de David

28 tour de david 10Appelé « Tour de David », l’édifice qui s’est notamment fait connaître au travers de la série Homeland, est la plus haute tour (160 mètres) de Caracas, Venezuela. Originellement construite pour être le cœur économique et financier de la ville, elle tombe finalement en ruine après la mort de son promoteur, David Brillembourg, en 1993. La crise économique de 1994 n’arrange rien. Les travaux suspendus laissent aujourd’hui la place à près de 4 000 personnes, vivant principalement dans les étages inférieurs de la tour, dans des conditions d’insalubrité et de sécurité souvent très précaires.