Dermoscosmétique : What else?

Vichy, la Roche-Posay, Roger & Gallet sont des marques familières dès que l’on franchit la porte d’une pharmacie. Elles font partie des six marques qui composent la division dermocosmétique de L’Oréal, la plus performante du groupe.

image dermocosmeto

La dermocosmétique, division vedette du groupe L’Oreal

L'analyse

Aux premiers beaux jours du printemps, vous avez peut-être acheté des crèmes solaires Vichy et La Roche-Posay, qui ont d’ailleurs fait un bon début de saison cette année.

Vous faites alors partie de ces consommateurs qui recherchent des prix raisonnables et des produits adaptés aux peaux fragiles et intolérantes, la spécificité de ces marques qui utilisent les eaux thermales de Vichy et de La Roche-Posay.

Cette division dermocosmétique (dénommée aussi cosmétique active) qui compte également  les marques Sanoflore (à base de plantes), Innéov et SkinCeuticals, est celle qui a affiché la plus forte progression au premier trimestre au sein du groupe L’Oréal, grâce à une croissance de 8,7% à devises et périmètre constants, devant la division luxe, en hausse de 7,2%. La tendance valait déjà pour l’année 2013 où les six marques ont concouru à un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros, en hausse de 7,8% à données comparables.

 Plus rentable que les marques de luxe

C’est donc l’activité la plus modeste, par la taille, du numéro un mondial de la beauté (dont les facturations ont frôlé 23 milliards en 2013), mais c’est aussi la plus profitable : elle a dégagé une marge opérationnelle de 21,2% l’an dernier, contre 20% pour les marques de luxe (Lancôme, Yves Saint Laurent…) et 19,9% pour les produits grand public (L’Oréal Paris, Garnier…).

Un tel taux de marge peut surprendre dans la mesure où ces produits commercialisés en pharmacie font l’objet de tests, anti-allergiques notamment, plus poussés même que pour les marques de luxe du groupe. Le choix des ingrédients est aussi plus restreint, par sécurité : Vichy n’emploie que 60% des ingrédients disponibles chez L’Oréal et la Roche-Posay seulement 10% !

Vichy, marque lancée en 1931 et acquise en 1955 par L’Oréal, est numéro un mondiale sur son circuit des pharmacies et parapharmacies, avec un chiffre d’affaires supérieur à 750 millions d’euros en 2013, les soins pour hommes pesant pour moins de 10% du total. La Roche-Posay, dans le giron de L’Oréal depuis 1989, représente, elle, des facturations de plus de 600 millions.

L’usine de Vichy exporte 80 % de sa production

80% de la production de l’usine de Vichy dans l’Allier (400 personnes) est exportée dans 90 pays et vendue dans 90.000 points de vente. Cinquième marché de la division, « La Chine peut devenir le premier marché à terme, » estime Brigitte Liberman, la dynamique présidente de ce pôle d’activité.

La progression sur ce segment de marché ne fait que débuter.