Danone à la croisée des chemins

Alors que le CAC40 perdait encore du terrain hier, l’action Danone s’illustrait en gagnant 2% suite à une recommandation positive d’un analyste du groupe Natixis.

danone2

Le groupe, fondé en 1972, de la fusion entre BSN et Gervais Danone, a très vite eu l’ambition de devenir une marque mondiale aux ambitions internationales. La réussite fut au rendez-vous surtout  après le recentrage opéré par Frank Riboud, fils d’un des cofondateurs, qui a recentré la marque vers 4 métiers principaux :

Sur ces segments d’activité, Danone est doc leader ou co-leader mondial ; c’est une belle position.

 danone3

Pourtant depuis 2 ans, malgré un chiffre d’affaires annuel au-dessus des 21 milliards d’euros, Danone donne l’impression de se chercher un second souffle.

Par ailleurs, comme vus avez pu le voir depuis le début de l’année, les OPA repartent à travers le monde, les récents rachats de SFR par Numéricable ou Alstom par General Electric en attestent.

Il se murmure donc que Danone pourrait être une proie de choix pour de grands groupes agroalimentaires comme Nestlé ou Pepsico. Pour le créateur de la Nespresso, l’intérêt serait double. Ce serait en effet une chance historique pour entrer de plein pied dans le monde du yaourt et l’autre avantage est que Nestlé pourrait se servir de sa participation de 20% dans l’Oréal pour négocier politiquement et judicieusement avec Arnaud  Montebourg and Co.

danone4

(les principales de Danone à travers le monde)

Fort de ses 100 000 salariés et d’une reconnaissance internationale, Danone peut être aussi la cible d’une OPA car près de 85% de son capital est entre les mains d’institutionnels ou de particuliers.

Comme le cours de bourse stagne depuis des années, si un prétendant offre une jolie prime, ces actionnaires pourraient répondre favorablement.

Si Danone veut éviter ce scénario, il doit trouver le moyen de combiner hausse des ventes (ce qui n’est plus trop le cas) et hausse de la rentabilité.

danone5

(chiffre d'affaires de Danone depuis 2008)

Les objectifs de cours se situent à 55 euros à 12 mois soit presque le cours d'hier soir ; il est certain qu’en cas d’OPA, les objectifs de cours seraient largement supérieurs.

sg2014062728084