Le saviez vous

Classement des 10 plus grosses fusions-acquisitions de l’Histoire

Les grandes fusions-acquisitions et autres opérations financières ayant cours aujourd’hui représentent plusieurs dizaines de milliards de dollars. Leurs conséquences se font ressentir aussi bien sur les marchés financiers, que sur la structure de la concurrence où l’emploi. Si chaque opération répond à des prérogatives bien spécifiques, il est toutefois possible d’identifier certains traits communs et certains secteurs d’activités privilégiés par ses opérations en raison de leurs très forts appétits capitalistiques (télécommunications, Banque, Industrie pharmaceutique).

 

22 top 10 des plus grosses fusions acquisitions kazeco f 

 

10 – Rachat de AT&T Broadband par Comcast (2001) – 76,1 Mds de dollars

22 top 10 des plus grosses fusions acquisitions kazeco comcast 7

Décembre 2001. Comcast s’offre un joli cadeau de Noël en se faisant l’acquéreur de l’activité « câble » d’AT&T et devient ainsi le numéro 1 du secteur aux Etats-Unis. La fusion permet la création du premier système de télévision payant fournissant égalemnt des services de téléphonie et d’accès rapide à internet à près de 22 millions d’abonnés. Consolidation de la clientèle et enrichissement perpétuelle de l’offre de services allaient devenir les deux moteurs perpetuels du secteur des Telecom.

9 – Fusion Glaxo Welcome et Smithkline Beecham (2000) – 78,7 Mds de dollars

22 top 10 des plus grosses fusions acquisitions kazeco gsk hq kazeco3La fusion des deux laboratoires donnent naissance au numéro 2 de l’industrie pharmaceutique de l’époque, derrière Merck. De janvier à décembre 2000, les tractations avec les autorités de la concurrence européenne et américaine sont allées bon train et Smithkline a du même céder des droits sur certains de ses produits.

 

8 – Fusion Royal Dutch et Shell Transport (2004) – 80,1 Mds de dollars

La major pétrolière a ici plus fait œuvre de rationnalisation que de conquête en réunissant les conseils d’administration de ses deux holdings, l’une se trouvant à Londres et l’autre à Amsterdam. L’opération de fusion réunit fianlement les deux entités. La nouvelle structures dénommée Royal Dutch Shell Plc. est côtée principalement à la Bourse de Londres, mais conserve son siège administratif et financier aux Pays-Bas.

7 - Rachat de Mobil par Exxon (1998) – 80,3 Mds de dollars

22 top 10 des plus grosses fusions acquisitions kazeco exxon hq4Exxon Mobil réalise en 2013 un chiffre d’affaires de 438 Mds de dollars et un résultat net de 32,5 Mds. Même avec un bénéfice en forte baisse au cours des trois dernières années, la compagnie pétrolière reste une des compagnie les plus rentable au monde et sa puissance doit beaucoup au nombreux mouvements de concentration qui ont parsemé sont histoire. En 1998, alors n°2 dans le secteur du pétrole et du gaz, Exxon se paie Mobil pour devenir la première compagnie pétrolière au monde.

6 - Rachat de Bell-South par AT&T (2006) – 87,3 Mds de dollars

Le marché des télécommunications et du câble américains sont hyper-compétitifs et se prêtent idéalement aux opérations de fusions-acquisitions. Et à ce petit, jeu AT&T a déjà prouvé qu’il savait faire. En 2006, l’opérateur crée le numéro 1 mondial du secteur en rachetant Bell South et en fusionnant les activités téléphone fixe, mobile et câble des deux opérateurs. En 2014, AT&T qui bataille pour reprendre sa place de numéro 1 aux Etats-Unis face au géant Verizon a également procédé au rachat de Direct TV pour 48 Mds de dollars afin d’enrichir son offre de services (télévision par satellite principalement).

5 - Rachat de Warner Lambert par Pfizer (1999) – 100 Mds de dollars

La fusion Pfizer Warner Lambert a crée le champion de l’industrie pharmaceutique toute catégorie. Les deux entreprises connaissent à l’époque une croissance fulgurante et partagent une tradition de recherches et de développement remontant au XIXème siècle. Pfizer, poids lourd incontestable du secteur trouvera un intérêt particulier dans l’acquisition de Warner Lambert et de produits phares, qui à défaut dêtre des vaccins restent cependant des produits à succès bien connus du grand public comme le bain de bouche Listerine où les rasoirs Wilkinson.

4 - Rachat d’ABN Amro par le pool bancaire Royal Bank of Scotland (RBS), Fortis, Santander (2007) – 100 Mds de dollars

 

22 top 10 des plus grosses fusions acquisitions kazecogsk hq5Alors portée aux nues par nombre d’observateurs, le rachat d’ABN Amro par le pool bancaire mené par la Royal Bank of Scotland (RBS) est aujourd’hui une opération largement critiquée, d’autant que la crise financière de 2008 a profondément contribué à l’affaiblissement des banques ayant pris part à l’opération. Les députés britanniques ont notamment porté leurs griefs sur l’Autorité des marchés financiers britanniques (FSA) qui aurait du selon eux être beaucoup plus regardante. Il est certes toujours plus facile d’être moralisateur après coup, n’empêche que l’Etat britannique a du renflouer RBS pour éviter sa chute au point d’acquérir 81% du capital de la banque écossaise au plus fort de la crise. Fortis et Santander, également mis en danger par leurs positions sur le marché des subprimes américain ont également été critiqué dans leurs choix stratégiques et en ont appelé à l’aide financière urgente de l’Union Européenne.
 

3 – Rachat des parts de Vodafone par Verizon (2013) – 130 Mds de dollars

Les opérations de fusions-acquisitions ont véritablement attendu 2013 pour repartir. Les turbulences crées par la crise financière ont effrayé pendant longtemps, et c’est une fois de plus le secteur des télécommunications qui sone la charge et qui la sonne fort ! Verizon rachète 45% des actions de sa filiale Verizon Wireless jusqu’alors détenus par Vodafone. La manœuvre permet à l’opérateur américain de consolider sa position de leader sur le marché américain avec 116 millions d’abonnés.

A lire aussi : 2 septembre 2013 : Verizon rachète les parts de sa filiale mobile pour 130 milliards de dollars !

2 – Rachat de Time Warner par AOL (2000) – 181,6 Mds de dollars

22 top 10 des plus grosses fusions acquisitions kazeco3

La fusion Time Warner/AOL est celle de la rencontre de deux mondes, mais surtout celle d’un monde qui change. D’un côté, Time Warner, gigantesque entreprise de contenus et de divertissement, de l’autre AOL, véritable champion d’Internet à l’aube du XXIème siècle, fournisseur d’accès et donc maître des réseaux de distribution. En pleine bulle internet, l’euphorie est du côté d’AOL, qui avec un chiffre d’affaires de (seulement) 4,8 Mds de dollars en 1999, représente pourtant une capitalisation boursière de 164 Mds de dollars avant la fusion, soit deux fois plus que les 83 Mds de Time Warner. Si la bulle internet et la complémentarité des activités exercent un certain pouvoir de séduction auprès des actionnaires, le mariage des deux sociétés sera toutefois un échec. La logique AOL, tout droit héritée de la culture internet a du mal à coopérer avec les 67 000 employés de Time Warner et un système de production de contenus traditionnel. Le 28 mai 2009, Time Warner annonce la mise en Bourse d’AOL et en finit ainsi avec un rapprochement peu judicieux et excessivement coûteux.

1 – Rachat de Mannesmann par Vodafone (1999) - 202 Mds de dollars

22 top 10 des plus grosses fusions acquisitions kazeco1La fusion record du classement répond à une autre fusion de l’année 1999. Au début de l’année, Mannesmann, groupe industriel allemand spécialisé dans les télécommunications, mais aussi dans l’industrie automobile et les tubulaires, avait fait une jolie acquisition en Europe, celle d’Orange Uk, opérateur mobile et filiale du groupe hongkongais Hutchinson Whampoa. Vodafone s’est peut être sentie agressée par une telle avancée de son ancien partenaire allemand et à alors procédé à une offre publique d’achat agressive à l’encontre de l’allemand. De novembre 1999 à février 2000, Vodafone mettra tout en œuvre : revente d’Orange à France Telecom (pour 50 milliards et réalisation par la même d’une plus-value de 17 Mds d’euros) et l’offre publique d’achat ne cessera alors de connaître des palliers ascendants.

Le groupe britannique obtiendra finalement ce qu’il voudra et réalisera la plus grosse opération de fusion-acquisition de l’Histoire.


 

David Dayan

 
david@kazeco.com
 
Le Saviez-vous ? - kazeco.com