L'Eco de la nouvelle économie

C'est quoi une entreprise 2.0?

 

Définir une Entreprise aujourd’hui, ce n’est déjà pas si simple, alors une Entreprise 2.0 vous imaginez ?

Pourtant face à la révolution industrielle dite du « numérique » à laquelle nous participons, ne pas définir l’Entreprise 2.0 serait une erreur.

En amont, certaines entreprises anglo-saxonnes avaient flairé le filon desc est quoi une réseaux sociaux avec la mise en place de réseaux intranet. Ces réseaux internes aux entreprises se sont voulus plus collaboratifs et plus fun au fur et à mesure que la mode des réseaux sociaux s’imposait

Dès 2005, certaines de nos entreprises les plus high tech avaient abordé le sujet. Thales et Dassault par exemple ont très vite adopté la mise en place d’un « Wiki » interne. Ce wiki avait pour but de centraliser l’ensemble des connaissances de l’entreprise dans un réseau interne et sécurisé.

Plus tard, la généralisation du Cloud et des logiciels de type Dropbox ont permis de pouvoir travailler en toute tranquillité de chez soi ou à l’extérieur chez un client pour récupérer des fichiers lourds.

Récemment, les applications en mode SAAS et une ergonomie de plus en plus poussée ont permis au travail 2.0 de pouvoir prendre son envol.

Les DRH ne peuvent plus recruter sans une recherche 2.0 et utilisent systématiquement des applications comme Linkedin, Viadeo, Monster.

L’entreprise 2.0 revient à utiliser tous les nouveaux instruments centrés sur le travail en collaboration (à ne pas confondre avec le travail d’équipe) et même si les personnes ne sont pas proches les unes des autres (Entreprise ouverte).

Il est commun aujourd’hui que des équipes différentes puissent travailler à distance sur un même projet, Thales, Airbus, Dassault utilisent des équipes au quatre coins du monde pour développer un projet. Des PME et des TPE utilisent les compétences de développeurs basées à Angers ou Lille, des graphistes à Nice, des Community Managers à Lyon pour un projet centré sur l’Ile de France. Les équipes sont capables de faire un point sur l’avancement des projets au moyen de plates-formes collaboratives où les taches de chacun sont notées sur un tableau de gestion des tâches.

kazeco entreprise20 un

Les entreprises vont devoir réinventer un poste ou remodeler celui de Directeur Financier pour le rendre plus « gestionnaire », apte à une meilleure coordination des activités. Tout le paradoxe des dirigeants sera de favoriser le déploiement de l'Intelligence Collective sans tomber dans le désordre, favoriser la croissance des collaborateurs tout en s'assurant de la cohésion des équipes, penser autonomie tout en restant vigilant sur la prise de décision, la cohérence des process et l'évolution de l'écosystème de l'entreprise.

Quel Challenge !

C’est peut être pour cela que nombre de projets restent dans les tiroirs. La réticence des collaborateurs aux projets peut d‘ailleurs être d’autant plus forte lorsque ceux-ci sont mal exprimés.

Cela peut même entrainer des dérapages dans la production et on ne sait souvent pas comment quantifier un bon travail collaboratif.

Combien de déceptions chez certains collaborateurs qui ont entamé des démarches collaboratives dans les entreprises et qui au moment de leur évaluation se voient reprocher un manque de productivité ?

Peut être que les projets sont mal étudiés. On pense trop souvent à la technique alors que celle-ci est éreintante certes mais, ne constitue en fait que 3 % de la construction et de la réussite d’un projet.

Renversons la Pyramide et remettons l’Homme au centre du dispositif, cela fonctionnera forcement mieux avec une dose forte de coordination et de suivi au sens strict du terme !

David Gurn