Burberry, le luxe à l'anglaise, publie ses résultats annuels

burberry

Burberry, groupe de luxe anglais et encore indépendant (c’est rare de nos jours) a publié ses résultats ce matin et ils sont bien plutôt bons.

Alors que le chiffre d’affaires était déjà connu et plutôt conformes, le bénéfice net avant impôts a bondi de 8% à 461 millions d’euros  pour l’année 2013/2014.

Citée souvent comme une cible potentielle pour une OPA de la part de groupes comme LVMH ou Kering (ancien Pinault Printemps), Burberry, marque fondée en 1856 et bien connu pour son motif caractéristique, le tartan Burberry, maintes fois copié, a en outre publié un chiffre d’affaires en hausse de 17% pour s’établir à 2.8 milliards d’euros.

La marque s’était relancée il y a 8  ans sous la houlette de Angela Ahrendts en misant sur le renouveau de sa gamme, les cosmétiques, l’expansion de nouveaux points de vente en Asie et une stratégie Internet bien ciblé. Depuis, Angela (non non pas Merkel) a quitté le groupe pour exprimer son talent au sein d’Apple et Burberry a fait confiance à Christopher Bailey qui cumule les fonctions de designer et de manager.

burberry parfums

Burberry s’est montré aussi rassurant sur les segments où il était en difficulté jusqu’à présent à savoir le Japon et les cosmétiques Au Japon, le groupe anglais va miser sur un marketing offensif ; quant aux cosmétiques, repris depuis un an en exploitation directe, est confiant sur les perspectives à moyen terme.

Burberry, parviendra-t-il à assurer sa croissance seule? Au-delà de l’aspect spéculatif, les analystes restent confiants avec un objectif de cours moyen de 1630 GBP  à 12 mois.

burbgraph